FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Le Programme spécia…
Le Programme spécial pour la sécurité alimentaire s'étend en Éthiopie
Le Japon offre 1,3 million de dollars pour la lutte contre la malnutrition, la pauvreté et l'insécurité alimentaire
17 septembre 2004, Rome -- Quelque 6 000 ménages ruraux pauvres dans plusieurs régions de l'Éthiopie victimes de la sécheresse et d'une grave insécurité alimentaire seront les bénéficiaires d'un nouveau projet visant à accroître la production et les revenus agricoles, a annoncé aujourd'hui la FAO.

Le projet de deux ans et d'une valeur de 1,3 million de dollars, financé par le Gouvernement du Japon, permettra d'étendre les activités du Programme spécial pour la sécurité alimentaire (PSSA) de la FAO dans le pays. Le projet est axé sur les ménages vulnérables dans sept districts de la région Oromiya et de la région des peuples, des nations et des nationalités du Sud.

Pauvreté rurale persistante

La population de l'Éthiopie, estimée à quelque 63 millions de personnes, est la deuxième d'Afrique subsaharienne, tandis que son revenu par habitant, d'environ 150 dollars, est en avant-dernière position. Quelque 45 pour cent de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, et l'incidence et la gravité de la pauvreté sont beaucoup plus fortes dans les zones rurales qui abritent plus de 80 pour cent de la population.

La superficie émergée est parmi les plus vastes d'Afrique avec plus de 1,2 million de km2. Cependant, seulement quelque 10 pour cent des terres sont arables. Sur les zones rurales les plus favorisées s'exerce une très forte pression démographique, avec souvent une densité de plus de 300 personnes au km2; la plupart des fermes ne dépassent pas un hectare, beaucoup n'atteignent même pas un quart d'hectare.

Le développement agricole montre le chemin

Le secteur agricole assure plus de 45 pour cent du produit intérieur brut, emploie plus de 80 pour cent de la population et fournit 90 pour cent des recettes d'exportation.

Depuis 1993, le gouvernement éthiopien poursuit une politique d'industrialisation fondée sur le développement agricole, axée sur l'intensification du système productif, l'idée étant que l'accroissement de la productivité rurale se traduira par un accroissement des revenus ruraux et offrira un débouché pour les produits et les intrants, tout en permettant d'améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire des ménages agricoles. L'augmentation des revenus ruraux créera une épargne qui, à son tour, sera mobilisée pour financer les investissements dans des activités plus rémunératrices.

Pour le succès de la stratégie, il faut reconnaître l'importance de l'agriculture des petits exploitants comme le fondement de l'économie et la nécessité de consacrer davantage de fonds et de main-d'œuvre à la remise en état et à l'essor du secteur, en mettant l'accent sur de meilleures techniques, des routes rurales, la sécurité du régime foncier, un plus grand recours aux semences et autres intrants agricoles améliorés, et des moyens d'octroi de petits prêts.

Les objectifs du PSSA, qui vise à aider les agriculteurs des pays à faible revenu et à déficit vivrier à accroître la production et la sécurité alimentaire par des techniques agricoles simples, économiques et écologiquement rationnelles, sont conformes à la stratégie du gouvernement.

Renforcement de la coopération, intégration des activités

Le nouveau projet fera fond sur l'expérience acquise durant d'autres activités du PSSA dans l'Amhara et le Tigré concernant l'introduction de technologies d'irrigation et de pratiques agricoles améliorées. Les volets principaux du projet seront la maîtrise et la gestion de l'eau, l'amélioration durable/l'intensification de la production vivrière, la diversification des activités agricoles, et l'analyse et la résolution des problèmes socio-économiques. L'accent sera mis sur le soutien aux agriculteurs participants, aux usagers de l'eau et aux groupes féminins.

Un des sites du projet comprendra une zone couverte par un projet appuyé par le Japon afin de renforcer les opportunités de coopération et d'intégration des activités centrées sur les questions de pauvreté rurale et de sécurité alimentaire.

Une coopération sera également établie avec d'autres donateurs contribuant au PSSA, en particulier avec le projet en cours financé par l'Italie dans les districts d'Amhara et du Tigré, où le gouvernement reçoit également l'aide d'experts chinois dans le cadre d'une initiative de coopération Sud-Sud parrainée par la FAO.

Contact:
Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146

Contact:

Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146

envoyer cette page
Le Programme spécial pour la sécurité alimentaire s'étend en Éthiopie
Le Japon offre 1,3 million de dollars pour la lutte contre la malnutrition, la pauvreté et l'insécurité alimentaire
17 septembre 2004 -- Quelque 6 000 ménages ruraux pauvres dans plusieurs régions de l'Éthiopie victimes de la sécheresse et d'une grave insécurité alimentaire seront les bénéficiaires d'un projet d'une valeur de 1,3 million de dollars, financé par le Gouvernement du Japon, visant à accroître la production et les revenus agricoles.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS