FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: La production céréa…
La production céréalière atteint des records
Pour la première fois en cinq ans, les stocks ont augmenté
9 décembre 2004, Rome -- La production céréalière mondiale devrait atteindre un record de 2,04 milliards de tonnes en 2004, ce qui se traduira par une hausse des stocks céréaliers pour la première fois depuis cinq ans, selon le rapport de la FAO Perspectives de l'alimentation de décembre 2004.

«Avec ce niveau de production, même après une augmentation attendue de l'utilisation mondiale de céréales en 2004-2005, un surplus significatif est envisagé pour la première fois depuis 1999/2000», indique le rapport.

«Les réserves mondiales de céréales devraient augmenter d'ici la fin de la saison 2004/2005. Un aspect positif pour la sécurité alimentaire mondiale, après les sévères baisses enregistrées au cours des quatre dernières années», explique le rapport.

Réserves en hausse

Les prévisions tablent sur une progression des stocks mondiaux de céréales qui atteindraient 441 millions de tonnes vers la fin de la saison 2004/2005. Une bonne part de cette augmentation sera observée sur les réserves de maïs. Les réserves de blé devraient également augmenter quoique légèrement. En revanche, le rapport de la FAO prévoit une nouvelle baisse des stocks de riz.

La reconstitution des stocks est principalement attendue pour les réserves de blé et de maïs des principaux exportateurs de céréales des pays développés, qui se partagent les stocks mondiaux de blé et de céréales secondaires. Ces stocks devraient augmenter bien au-delà de la moyenne de ces dernières années, selon le rapport.

L'utilisation mondiale de céréales en 2004/2005 devrait augmenter de 2,4 % par rapport à la saison précédente. La majeure partie de cette croissance sera imputable à un usage accru pour le fourrage.

Selon les prévisions du rapport, le commerce mondial de céréales diminuera en 2004/2005, reflétant en grande partie la baisse de la demande de l'Union européenne, qui devrait plus qu'annuler l'augmentation attendue des importations de la part des pays en développement, en particulier de la Chine.

Le rapport souligne un autre point positif pour la situation céréalière mondiale, à savoir le ralentissement prévisible de la chute des réserves chinoises du fait principalement d'un fort rebond de la production.

La réduction drastique des réserves chinoises était en grande partie responsable de la baisse des stocks mondiaux au cours des dernières années, selon le rapport.

Les prix internationaux du blé et des céréales secondaires ont généralement baissé par rapport à l'année dernière. En revanche, ceux du riz demeurent bien au-dessus des niveaux de 2003.

«Dans un environnement caractérisé par des offres d'exportation plus abondantes et l'amélioration du niveau des stocks mondiaux, la tendance des prix internationaux du blé et des céréales secondaires devraient se maintenir à la baisse durant la saison 2004/2005», commente le rapport de la FAO. «Pour le riz, des prix plus fermes sont attendus, en grande partie à cause de la réduction de la production dans plusieurs grands pays exportateurs.»

«Les disponibilités majeures et les prix plus bas sont deux bonnes nouvelles pour les pays en développement», déclare M. Henri Josserand, Chef du Système mondial d'information et d'alerte rapide (Smiar) de la FAO. «Toutefois, pour certains pays, l'avantage de la baisse des prix sera neutralisé par les coûts élevés du frêt.»

Bond des récoltes céréalières en 2004

La majeure partie de la dernière correction à la hausse de l'estimation de la production céréalière résulte d'une augmentation substantielle de la récolte de céréales secondaires, en particulier aux Etats-Unis où, selon le rapport, la récolte de maïs a été exceptionnelle.

Cela, ajouté à plusieurs autres ajustements concernant les récoltes de céréales secondaires de 2004, qui sont d'ailleurs toujours en train d'être comptabilisées notamment en Chine, a conduit à accroître de 48 millions de tonnes les prévisions établies depuis septembre dernier, poussant l'accroissement au niveau mondial à 8,5 %.

Une autre correction à la hausse a aussi été apportée sur le blé, après les récentes récoltes satisfaisantes dans l'hémisphère nord, notamment en Europe où elles ont été, en moyenne, supérieures aux anticipations. Le rapport estime maintenant que la production mondiale de blé connaîtra cette année une forte croissance de 10,8 %.

Production et commerce de la viande

Selon le rapport, les prix mondiaux de la viande se sont stabilisés à la fin 2004 du fait à la fois de la levée de l'interdiction des importations imposée pour cause de maladies animales dans certaines parties du monde et de l'augmentation de l'offre d'exportation.

La production de viande et les échanges devraient continuer à augmenter en 2005, selon la FAO.

Demande de produits laitiers en hausse

Les prix internationaux des produits laitiers ont augmenté tout au long de l'année 2004. En novembre, l'indice de la FAO des produits laitiers a atteint son plus haut niveau depuis 1990, souligne le rapport. «La pression à la hausse sur les prix est largement due à la croissance de la demande internationale, notamment pour le lait entier en poudre de la part des pays en développement.»

Les prix des graines oléagineuses ont atteint des niveaux record au cours de la dernière saison de vente avant de baisser de manière significative depuis avril 2004 en raison essentiellement d'une récolte abondante aux Etats-Unis, commente le rapport.

Les prix du sucre sont restés fermes sur les marchés internationaux reflétant la forte croissance de la consommation mondiale par rapport à la production.

Contact
John Riddle
Relations médias, FAO
John.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
John.Riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

FAO/22432/O. Thuillier

Hausse des réserves mondiales de céréales

envoyer cette page
La production céréalière atteint des records
Pour la première fois en cinq ans, les stocks ont augmenté
9 décembre 2004 -- La production céréalière mondiale devrait atteindre un record de 2,04 milliards de tonnes en 2004, ce qui se traduira par une hausse des stocks céréaliers pour la première fois depuis cinq ans, selon le rapport de la FAO Perspectives de l'alimentation de décembre 2004.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS