FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Accord visant à la … :: Eléments à insérer …
Liste partielle établie par les 28 pays à Bangkok
Opérations halieutiques

● Les navires devraient relâcher immédiatement toute tortue prise accidentellement dans les filets, ce qui veut dire être équipés du matériel nécessaire.

● Les senneurs à senne coulissante devraient éviter d'encercler les tortues marines et, si elles se prennent dans les mailles, tout faire pour les libérer en sécurité. Le dispositif de concentration de poisson qu'ils utilisent et qui risque de capturer les tortues devrait être contrôlé périodiquement, et les tortues libérées sans délai. Des recherches sont nécessaires pour modifier ce matériel et réduire la probabilité de prises accessoires.

● Dans la pêche à la palangre, une association de diverses techniques doit être utilisée pour réduire les morts accidentelles de tortues: nouveaux hameçons, types d'amorces, profondeurs de pêche, engins et pratiques de pêche. Les palangriers devraient toujours avoir à bord l'équipement nécessaire pour libérer les tortues sur le champ.

● Pour les autres types de pêches, des études sur les prises accessoires et la mortalité des tortues sont nécessaires, de même que des recherches sur les changements à apporter aux techniques et aux engins de pêche pour réduire les prises accidentelles. En particulier, la priorité devrait être accordée à la pêche aux filets maillants.

● Dans toutes les pêcheries, des contrôles limités dans le temps et dans l'espace, en particulier dans certains sites et durant les périodes de fortes concentrations de tortues, devraient être envisagés, le cas échéant.

● Toutes les pêcheries doivent s'organiser pour éviter la perte des filets et le retrait des filets dérivants et du matériel de pêche, qui peuvent nuire aux tortues.

Surveillance et recherche

● Les pays doivent recueillir davantage de données sur les interactions entre tortues et activités halieutiques pour toutes les pêcheries.

● La réussite de ces mesures passe par la recherche des impacts socio-économiques de la conservation et de l'aménagement des tortues de mer sur les pêches et les industries de la pêche.

● Les organes régionaux des pêches devraient servir de mécanisme pour le partage de l'information sur les interactions des pêches avec les tortues de mer et les stratégies de réduction des prises accessoires.

● Lorsque ces programmes sont praticables, les pays devraient mettre au point des programmes d'observation dans les pêches ayant des impacts sur les tortues.

Education, formation et renforcement des capacités

● Des matériels pédagogiques sur comment éviter les prises accessoires de tortues et les procédures de libération devraient être mis au point et utilisés dans les formations et les ateliers avec les pêcheurs.

● Les pays devraient coopérer étroitement dans les activités de recherche sur l'état et le comportement des tortues marines. Ce serait, en particulier, pour les pays en développement, un moyen d'obtenir des ressources.

Suite du dossier…

Accord visant à la réduction des morts accidentelles de tortues marines

Liste partielle établie par les 28 pays à Bangkok

Photo: United States National Oceanic and Atmospheric Administration

Grâce au dispositif d'exclusion des tortues, celle-ci s'est libérée d'un filet à crevettes

envoyer cette page
Liste partielle établie par les 28 pays à Bangkok
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
 
RSS