FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Commission européen…
Commission européenne-FAO: programme de sécurité alimentaire élargi
Une vingtaine de pays bénéficieront du nouvel accord
21 décembre 2004, Rome - La Commission européenne et la FAO viennent de parapher un accord de partenariat qui permettra aux décideurs de mieux cibler les personnes vulnérables ou à déficit alimentaire tout en prenant des mesures plus efficaces contre la faim dans le monde, annoncent les deux organisations aujourd'hui.

Aux termes de cet accord, un programme triennal d'un montant de 15 millions d'euros couvrira une vingtaine de pays à travers le monde.

L'objectif est d'identifier et d'analyser les besoins en matière de sécurité alimentaire et de recommander des mesures de réduction de la faim s'appuyant sur les résultats du programme.

Ces pays représentent trois situations d'insécurité alimentaire dissemblables.

Certains, comme l'Erythrée ou la République démocratique du Congo, sont secoués par des conflits ou des crises qui perdurent.

D'autres, comme la République démocratique populaire lao ou le Malawi, souffrent d'insécurité alimentaire structurelle et chronique.

Un troisième groupe de pays, comme le Tadjikistan ou la Géorgie, sont en pleine transition vers l'économie de marché.

Autre aspect important du programme: sensibiliser le public et promouvoir le dialogue en matière d'insécurité alimentaire au plan mondial.

Ainsi, l'information recueillie sur le terrain dans chaque pays pourra être utilisée pour entreprendre des actions coordonnées et efficaces contre la faim au niveau mondial.

Un défi

Commentant l'accord, M. Hartwig de Haen, Sous-Directeur général de la FAO, Département économique et social, a déclaré notamment: "Le défi consiste à élaborer des recommandations au plan des politiques et de tirer des leçons à partir des expériences des pays en vue de satisfaire les besoins en matière de sécurité alimentaire à court et à long terme. Il convient également de renforcer les systèmes agricoles traditionnels et les moyens d'existence des populations."

M. de Haen a ajouté: "C'est uniquement en travaillant ensemble pour promouvoir le développement durable et cibler les besoins immédiats des pauvres et des affamés que nous réussirons à réduire la faim et la sous-alimentation qui affectent aujourd'hui plus de 852 millions de personnes dans le monde.

"La FAO s'enorgueillit de travailler en étroite collaboration avec la Commission européenne et les gouvernements des pays en développement. Des partenariats comme celui-ci sont indispensables pour atteindre les objectifs du Sommet mondial de l'alimentation et du Millénaire pour le développement, à savoir la réduction de moitié du nombre de sous-alimentés d'ici à 2015."

La collaboration entre la FAO et la Commission européenne remonte à 1991. Elle a, jusqu'à présent, permis l'exécution de 116 projets pour une valeur totale d'environ 108 millions d'euros. La plupart des projets ont fourni une assistance technique à des pays en développement dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l'agriculture, de la foresterie et de la pêche.

Contact :
John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

Contact:

John Riddle
Relations médias, FAO
john.riddle@fao.org
(+39) 06 570 53259

envoyer cette page
Commission européenne-FAO: programme de sécurité alimentaire élargi
Une vingtaine de pays bénéficieront du nouvel accord
21 décembre 2004 - La Commission européenne et la FAO viennent de parapher un accord de partenariat qui permettra aux décideurs de mieux cibler les personnes vulnérables ou à déficit alimentaire tout en prenant des mesures plus efficaces contre la faim dans le monde.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS