FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2004 :: Criquets et trouble…
Criquets et troubles civils aggravent les effets de la sécheresse en Afrique subsaharienne
Besoin accru d'aide humanitaire
20 décembre 2004, Rome - En dépit d'une production alimentaire normale ou supérieure à la moyenne en 2004 dans certains pays, la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne subit les effets conjugués de la sécheresse, des attaques du criquet pèlerin et des troubles civils, selon le dernier Rapport Afrique de la FAO.

Au total, 23 pays d'Afrique subsaharienne sont confrontés à des urgences alimentaires. Au cours de la période 2003-2004 qui s'achève, les besoins en aide alimentaire ont atteint 3,1 millions de tonnes, dont 2,8 millions de tonnes effectivement délivrées jusqu'à présent. En 2002/2003, 4 millions de tonnes d'aide alimentaire avaient été livrées à cette région.

Pour 2004-2005, les besoins en aide alimentaire devraient augmenter du fait des baisses de production attendues dans plusieurs pays. Toutefois, les chiffres ne seront pas connus avant la fin des récoltes en cours en Afrique de l'Ouest et en Afrique orientale.

Répartition régionale

Afrique de l'Ouest: selon les missions d'évaluation des récoltes de la FAO et du Programme alimentaire mondial (PAM), la production céréalière totale en 2004 se situera dans la moyenne des cinq dernières années, soit 11,6 millions de tonnes. Mais les sécheresses et les attaques du criquet pèlerin ont provoqué des dégâts localisés considérables aux cultures et aux pâturages dans plusieurs pays de cette région.

En Mauritanie, pays le plus touché par les criquets pèlerins, la production céréalière 2004 devrait chuter de 44% par rapport à l'année précédente. Au Cap Vert, le rapport prévoit pour 2004/2005 un déficit alimentaire plus important que d'habitude du fait à la fois des criquets et de faibles précipitations.

Plus au Sud, l'escalade de la violence en Côte d'Ivoire a déplacé, depuis début octobre, des milliers de personnes vers le Libéria où elles sont désormais dépendantes de l'aide alimentaire.

Afrique orientale: dans plusieurs pays, la production alimentaire a été inférieure à la moyenne du fait à la fois des conflits civils et de précipitations capricieuses qui ont exacerbé la situation alimentaire déjà précaire dans cette région. La production céréalière totale sera plus faible que l'année dernière.

Au Soudan, plus de 4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire du fait principalement du conflit dans le Darfour qui a énormément perturbé la production agricole. Selon la FAO, les besoins alimentaire d'urgence au Sud-Soudan sont également considérables malgré l'amélioration des conditions sécuritaires dans cette région.

Au Kenya, une production de maïs "nettement en dessous de la moyenne" et des pluies médiocres dans les régions pastorales sont responsables de la précarité de la situation alimentaire. Au total, près de 2,7 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire dans ce pays, selon le rapport.

L'insécurité, problème numéro un en Afrique centrale

En République centrafricaine, l'amorce de redémarrage de l'agriculture a été torpillée par l'insécurité persistante alors qu'en République du Congo la volatilité de la situation continue de gêner l'assistance humanitaire. Le regain de tension entre le Rwanda et la République démocratique du Congo laisse craindre des répercussions fâcheuses sur la production alimentaire.

Situation alimentaire précaire en Afrique australe

Afrique australe: selon les prévisions, les conditions climatiques pour la saison agricole 2004-2005 devraient être normales. Toutefois, la situation alimentaire demeure précaire dans cette région.

A titre d'exemple, au Zimbabwe, la fermeté des prix et la pénurie de grains de maïs dans certaines régions sont préoccupantes au plan de la sécurité alimentaire. On s'attend à des pénuries persistantes et largement répandues d'intrants agricoles essentiels comme les semences, les engrais et le carburant durant la saison actuelle des semis. Quelque 4,8 millions de personnes - environ 40% de la population du Zimbabwe - ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence.

Pour l'Afrique australe dans l'ensemble, la production céréalière 2004 est estimée à 21,9 millions de tonnes - une légère diminution par rapport à l'année précédente. Les importations céréalières requises pour 2004-2005 sont estimées aux alentours de 7 millions de tonnes, soit en augmentation de 8% par rapport à l'année précédente. En plus des importations commerciales, la région aura besoin de quelque 930 000 tonnes d'aide alimentaire.

Le Rapport Afrique est publié par le Système mondial d'information et d'alerte rapide (Smiar) de la FAO. Il s'appuie sur des données fournies par différentes sources, notamment les missions d'évaluation conjointes FAO/PAM.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473

FAO/17601/G. Diana

Les besoins en aide alimentaire devraient augmenter en Afrique subsaharienne en 2004-2005

Liste des pays confrontés à des urgences alimentaires

Source: Rapport FAO Africa Report.

envoyer cette page
Criquets et troubles civils aggravent les effets de la sécheresse en Afrique subsaharienne
Besoin accru d'aide humanitaire
20 décembre 2004, Rome - En dépit d'une production alimentaire normale ou supérieure à la moyenne en 2004 dans certains pays, la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne subit les effets conjugués de la sécheresse, des attaques du criquet pèlerin et des troubles civils, selon le dernier Rapport Afrique de la FAO.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS