FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Mme Wangari Maathai…
Mme Wangari Maathai, Prix Nobel de la Paix, prendra la parole à la réunion de la FAO sur les forêts
Le président de la République du Congo et le premier ministre de Finlande ouvrent la conférence
14 mars 2005, Rome - Mme Wangari Maathai, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix l'an dernier pour son combat pour la défense de l'environnement en soutenant la plantation de millions d'arbres dans toute l'Afrique, prendra la parole demain à l'occasion de la Réunion sur les forêts de la FAO, à Rome.

Son excellence Sassou Nguesso, président de la République du Congo, ouvrira la séance aujourd'hui. Il était récemment l'hôte d'un sommet de chefs d'Etat sur la préservation des forêts du bassin du Congo en Afrique centrale. Il a contribué à façonner le premier traité de conservation du bassin. Avec 241 millions d'hectares, ce basin est la deuxième plus vaste superficie au monde de forêts humides.

Le premier ministre finlandais, son excellence Mattti Vanhanen, prendra aussi la parole demain. La Finlande, un des pays les plus actifs dans le domaine forestier international et dont le pourcentage de couverture forestière est le plus élevé au monde, a toujours soutenu le travail de la FAO dans le domaine des forêts. Les produits forestiers contribuent pour 8 pour cent du produit intérieur brut du pays, en deuxième position derrière l'industrie électronique.

Née au Kenya, Mme Wangari Maathai a travaillé pendant plus de trente ans pour la promotion du développement social, économique et culturel sur un mode écologiquement viable, au Kenya et dans d'autres pays africains, en reconnaissant la contribution de l'environnement à la paix et à l'éradication de la pauvreté. Fondé en 1977, son mouvement, Green Belt Movement (Mouvement Ceinture Verte), a depuis mobilisé les femmes dans la plantation d'arbres.

Mme Maathai est la première femme africaine à avoir reçu le Prix Nobel de la Paix et obtenu un doctorat; elle est aussi la première femme professeur au Kenya. Elle est actuellement Secrétaire d'Etat à l'Environnement au Kenya et également ambassadrice pour le bassin forestier du Congo.

«C'est pour nous un grand honneur que de recevoir de telles personnalités, ici à Rome, et nous espérons qu'elles continueront à servir d'exemple de par leur courage, leur dévouement et leur vision de la gestion durable des forêts», a déclaré M. Hosny El-Lakany, sous-directeur général à la FAO, responsable du Département des forêts. Il espère aussi que la présence de ces personnalités permettra de placer les forêts humides en haut de l'agenda politique mondial.

Quelque 50 ministres et 400 représentants des agences forestières nationales, des organisations internationales, des ONG, discuteront de la coopération en matière d'incendies de forêt, de déforestation, de la réhabilitation après le tsunami et du rôle de la forêt dans la réalisation des Objectifs de développement du millénaire, lors de la troisième Réunion ministérielle sur les Forêts et de la 17ème session du Comité des Forêts, cette semaine à Rome.

Le Comité se tient tous les deux ans afin de discuter des problèmes mondiaux relatifs aux forêts et la dernière Réunion ministérielle s'est tenue en 1999.

Contact:
Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

Contact:

Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

FAO/I. Balderi

Le Nobel de la paix, Mme Wangari Maathai, s'adressant aux responsables des forêts de la planète.

Documents

L'allocution de Mme Maathai à la FAO (pdf, en anglais)

envoyer cette page
Mme Wangari Maathai, Prix Nobel de la Paix, prendra la parole à la réunion de la FAO sur les forêts
Le président de la République du Congo et le premier ministre de Finlande ouvrent la conférence
14 mars 2005 - Mme Wangari Maathai, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix l'an dernier pour son combat pour la défense de l'environnement en soutenant la plantation de millions d'arbres dans toute l'Afrique, prendra la parole demain à l'occasion de la Réunion sur les forêts de la FAO, à Rome.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS