FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Incendies de forêt,…
Incendies de forêt, tsunami, déforestation et Objectifs du Millénaire
Telles sont les principales questions débattues par les responsables des forêts à Rome
15 mars 2005, Rome - La coopération internationale en matière de lutte contre les incendies de forêt et la déforestation, le rôle que peut jouer le secteur forestier pour le relèvement après le tsunami en Asie et la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement sont les principaux points discutés au cours des concertations ministérielles sur les forêts et des réunions du Comité des forêts de la FAO, qui se déroulent cette semaine à Rome.

Les principaux pays du monde concernés par l'avenir des forêts se sont engagés hier (lundi 14 mars 2005), lors de la troisième réunion ministérielle sur les forêts, à poursuivre la coopération internationale en matière de feux de forêt afin de venir à bout des incendies incontrôlés et de s'attaquer aux racines du mal.

"Tandis que le feu est un outil important d'aménagement des terres, les graves incendies de forêt ont des conséquences catastrophiques: pertes en vies humaines, moyens d'existence détruits, économies locales dévastées et milieu naturel considérablement dégradé", a déclaré M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO.

En moyenne, ce sont 400 à 500 millions d'hectares qui sont détruits chaque année par les incendies de forêt. Face à ce problème, la coopération multilatérale et bilatérale en matière de gestion de ces incendies s'est accentuée ces dernières années. Toutefois, cette coopération s'est concentrée, jusqu'ici, sur la lutte contre les incendies de forêt plutôt que sur la prévention.

Reconstruction après le tsunami

En ce qui concerne le rôle que peuvent jouer les forêts pour le relèvement des communautés asiatiques touchées par le tsunami, les ministres réunis à Rome ont demandé une évaluation précise des dégâts causés aux forêts et des besoins en bois nécessaires pour la reconstruction afin de mieux répondre aux défis de la reconstruction.

Ce qui est en jeu, c'est la réhabilitation des forêts endommagées, la récupération du bois, la réponse aux besoins immédiats pour la reconstruction des embarcadères, des ponts, des bateaux, des maisons et d'autres bâtiments, mais aussi le bois de chauffe et le problème de la propagation des nuisibles et des maladies à travers le bois et les produits non ligneux.

La FAO analyse actuellement les informations disponibles et aide les pays affectés, dans leurs efforts de reconstruction, afin de restaurer les moyens d'existence des personnes à travers un programme de gestion côtière.

Déforestation et Objectifs du Millénaire

Les ministres ont déploré l'état de dégradation des forêts au plan mondial et réaffirmé leur engagement en faveur d'une gestion durable de cette ressource et d'une amélioration de la coordination des politiques économiques, environnementales et sociales afin de renforcer la contribution des forêts au développement et à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Le monde perd, chaque année, plus de 9 millions d'hectares de forêts alors que celles-ci remplissent de multiples fonctions économiques, environnementales, sociales et culturelles. Elles aident notamment à préserver la biodiversité, à atténuer les changements climatiques, à fournir de l'eau propre et de l'énergie, à améliorer la fertilité des sols et à procurer des moyens d'existence.

Les forêts contribuent directement à la réalisation de deux Objectifs du Millénaire: réduire la pauvreté extrême et assurer la durabilité environnementale.

Le Comité des forêts

Quelque 600 représentants des pays membres de la FAO, d'organisations non gouvernementales et du secteur privé discutent, cette semaine, des moyens à mettre en œuvre pour appliquer les engagements pris par les ministres.

La situation des forêts du monde 2005, une publication de la FAO qui paraît tous les deux ans, sera lancée pendant la réunion du Comité des forêts. Celui-ci se réunit tous les deux ans à Rome pour débattre des problèmes cruciaux des forêts et pour fournir des conseils à la FAO quant à son programme de travail sur les forêts. C'est l'un des Comités du Conseil de la FAO.

Plus d'une vingtaine d'événements se tiennent parallèlement aux travaux du Comité. Ils couvrent des sujets variés comme l'application des lois forestières, les forêts et les changements climatiques, la forêt et la biodiversité, les espèces envahissantes et l'incidence des conflits armés sur les forêts.

Contact :
Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

Contact:

Maria Kruse
Relations médias, FAO
maria.kruse@fao.org
(+39) 06 570 56524

Département des forêts, FAO

Les forêts contribuent à la conservation de la biodiversité, à la fourniture d'eau propre et au soutien des moyens d'existence

Audio

Pour le Président congolais, M. Sassou Nguesso, la pratique de l'agriculture sur brûlis en Afrique centrale est un fléau majeur pour les forêts. (ram)

En mp3 (qualité broadcast, 567 Ko à télécharger) (unk)

FAO/FAORAP

L'évaluation des dégâts causés aux forêts par le tsunami est un pas dans la bonne direction

envoyer cette page
Incendies de forêt, tsunami, déforestation et Objectifs du Millénaire
Telles sont les principales questions débattues par les responsables des forêts à Rome
15 mars 2005 - La coopération internationale en matière de lutte contre les incendies de forêt et la déforestation figurent en tête des discussions des ministres et autres responsables des forêts réunis à la FAO.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS