FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: La situation alimen…
La situation alimentaire s'aggrave dans certaines zones du Sahel
Les dégâts dus à la sécheresse et aux infestations acridiennes en 2004 sont la cause de pénuries alimentaires, selon la FAO
10 mai 2005, Rome - Les dégâts provoqués par la sécheresse et les infestations acridiennes en 2004 ont aggravé la situation des disponibilités alimentaires dans certaines parties du Burkina Faso, du Tchad, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du nord du Sénégal, a déclaré la FAO aujourd'hui.

Les prix du mil continuent à grimper, tandis que ceux du bétail chutent, signale le rapport de l'Organisation. Les conditions de production animale se détériorent à cause de la pénurie de pâturages et de ressources en eau. Les déplacements d'animaux en quête d'eau et de nourriture ont déjà entraîné des conflits locaux.

La malnutrition infantile s'aggrave

L'accès aux principales denrées vivrières de base est de plus en plus difficile pour les ménages vulnérables et les éleveurs. La grave malnutrition infantile se propage rapidement. D'après les rapports de la région Kidal au Mali, un tiers des enfants de moins de trois ans souffrent de grave malnutrition.

Au Niger, on estime que 2,5 millions de personnes d'environ 3 000 villages sont à risque de pénuries alimentaires. Le gouvernement a vendu des céréales à des prix subventionnés dans les communautés touchées, mais l'impact sur la situation globale des approvisionnements alimentaires a été limité. L'UNICEF a lancé un appel de fonds en faveur de quelque 750 000 enfants au Niger, dont 150 000 montrent de graves signes de malnutrition.

Au Burkina Faso, le gouvernement a distribué des céréales parmi les communautés touchées. Le Gouvernement du Mali a subventionné la vente de 15 000 tonnes d'aliments pour animaux, tandis qu'au Tchad, les ventes subventionnées de céréales devraient démarrer sous peu. En Mauritanie, où l'on signale une malnutrition généralisée et croissante, le programme "vivres-contre-travail" du PAM a démarré. La distribution d'aliments financée par l'Union européenne devrait également commencer très prochainement.

Appel à l'aide alimentaire

Un complément d'aide alimentaire est requis de toute urgence pour la prochaine période de soudure, outre des aliments subventionnés pour le bétail, des zones de passage sûres pour les troupeaux et des programmes de santé animale. De nombreuses familles agricoles auront besoin de semences et autres intrants agricoles pour la prochaine campagne agricole qui démarrera fin mai/début juin.

La FAO lance un appel de 11,4 millions de dollars pour la fourniture d'intrants agricoles et pour venir en aide aux éleveurs des pays affectés. Jusqu'à présent, l'Italie, la Norvège et les Etats-Unis ont offert 2,1 millions de dollars pour la livraison de semences, d'aliments pour animaux et de services vétérinaires.

Des fonds supplémentaires sont requis de toute urgence pour conjurer l'aggravation de la situation.

Contact:
Erwin Northoff
Coordinateur, Service de l'information
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105

Contact:

Erwin Northoff
Coordinateur, Service de l'information
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105

FAO/23786/R. Lemoyne

Un jeune berger nigérien avec sa chevrette

FAO/1888/R. Carucci

Les déplacements d'animaux en quête d'eau et de nourriture ont déjà entraîné des conflits locaux.

envoyer cette page
La situation alimentaire s'aggrave dans certaines zones du Sahel
Les dégâts dus à la sécheresse et aux infestations acridiennes en 2004 sont la cause de pénuries alimentaires, selon la FAO
10 mai 2005 - Les dégâts provoqués par la sécheresse et les infestations acridiennes en 2004 ont aggravé la situation des disponibilités alimentaires dans certaines parties du Sahel.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS