FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Le manque de fonds …
Le manque de fonds pourrait aggraver la crise alimentaire au Niger
La FAO renouvelle son appel de 4 millions de dollars
2 août 2005, Rome - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a renouvelé aujourd'hui son appel de 4 millions de dollars pour surmonter la grave crise alimentaire qui sévit au Niger et fournir une assistance agricole d'urgence.

Des fonds sont requis de toute urgence pour des services vétérinaires et des aliments pour les animaux, qui jouent un rôle primordial dans les moyens d'existence et la sécurité alimentaire de nombreuses familles pastorales, les plus vulnérables.

Une assistance en bétail est également nécessaire pour plus de 10 000 familles qui ont perdu leurs animaux. Il faut également des fonds pour acheter des semences pour la prochaine période de semis qui démarre en octobre afin d'aider quelque 95 000 ménages à reprendre pied. Sans ces aides, la situation pourrait s'aggraver et il faudrait davantage d'aide alimentaire.

"Le bétail est fondamental pour les familles agro-pastorales nigériennes, aussi bien pour les revenus que pour la nourriture", a déclaré Fernanda Guerrieri, Chef du Service des Opérations d'urgence de la FAO. "Elles recourent à la vente d'animaux en dernier ressort, une fois qu'elles ont consommé tous leurs stocks céréaliers et ont besoin d'espèces pour acheter de la nourriture pour la période de soudure. La perte d'animaux ou la baisse de leur valeur marchande peut avoir un impact dévastateur sur la sécurité alimentaire de ces familles."

La sécheresse, combinée à l'invasion de criquets pèlerins en 2004, a entraîné une mauvaise récolte en octobre; ce qui, ajouté à la crise économique et au fort renchérissement des denrées alimentaires, a porté la population déjà très appauvrie à de dangereux niveaux d'insécurité alimentaire.

On estime que 2,5 millions les personnes, dont environ 800 000 enfants, sont à risque de pénuries alimentaires. Quant à la grave malnutrition infantile qui touche déjà quelque 150 000 enfants, elle augmente très rapidement.

Un premier appel ignoré

L'appel d'aujourd'hui fait suite à une demande précédente de fonds lancée en mai 2005 pour financer les interventions agricoles au Niger.

Jusqu'à présent, la FAO n'a reçu qu'une contribution de la Suède de 650 000 dollars pour fournir des semences de céréales et de légumineuses à planter pendant la saison des pluies qui dure jusqu'à fin août, et des semences fourragères et maraîchères pour la saison sèche qui commence en octobre.

Avec près de 400 000 dollars de ses propres fonds, la FAO aide 12 500 ménages grâce à la distribution immédiate d'outils et de semences légumières qui peuvent être semées sur de petites parcelles irriguées et dans les lits des rivières dès maintenant et durant la saison sèche.

La FAO fournit aussi des semences de haricots à environ 450 000 agriculteurs pour la campagne agricole en cours, et des aliments pour le bétail et compléments alimentaires pour 12 000 ménages de pasteurs.

Des financements supplémentaires immédiats permettraient à la FAO de secourir 25 000 ménages d'éleveurs en les approvisionnant en aliments et compléments pour le bétail dans les zones victimes de la sécheresse et des infestations acridiennes.

"Les pluies ont bien démarré pour les semailles et si elles continuent, nous prévoyons une meilleure récolte en octobre", déclare Mme Guerrieri. "En attendant, toutefois, les gens ont un besoin urgent de nourriture pour eux et pour leurs animaux."

Contact:
Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146
(+39) 348 14 16 671 (mobile)

Suite du dossier…

Le manque de fonds pourrait aggraver la crise alimentaire au Niger

Crise alimentaire au Niger: pourquoi maintenant?

Contact:

Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146
(+39) 348 14 16 671 (mobile)

FAO/23786/R. Lemoyne

Services vétérinaires et aliments pour le bétail jouent un rôle primordial dans les moyens d'existence et la sécurité alimentaire de nombreux Nigériens.

FAO/11638/F. Paladini

La sécheresse, les criquets, de mauvaises récoltes et la crise économique ont conduit à la crise alimentaire actuelle.

envoyer cette page
Le manque de fonds pourrait aggraver la crise alimentaire au Niger
La FAO renouvelle son appel de 4 millions de dollars
2 août 2005 - La FAO a renouvelé aujourd'hui son appel de 4 millions de dollars pour surmonter la grave crise alimentaire qui sévit au Niger et fournir une assistance agricole d'urgence.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS