FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Tsunami: un Atlas s…
Tsunami: un Atlas sur les zones sinistrées en Asie
Images satellitaires et cartes aident à répondre au désastre
24 janvier 2005, Rome - Un Atlas produit par la FAO sur les zones dévastées par le tsunami du 26 décembre dernier en Asie du Sud-Est s'avère extrêmement utile non seulement pour les équipes de l'Organisation dépêchées sur place mais aussi pour les fonctionnaires italiens et européens ainsi que les organisations non gouvernementales oeuvrant dans les régions sinistrées.

La FAO a préparé l'Atlas grâce à des images satellitaires de sa base de données, complétées par les principales sources de données spatiales disponibles sur la toile Internet. "Cela inclut des images satellitaires brutes, des images satellitaires interprétées, des cartes topographiques, des cartes thématiques et des géo-statistiques", indique l'expert de la FAO en télédétection Dominique Lantieri.

Avant et après

"L'Atlas montre les régions affectées par le tsunami avant et après la catastrophe, permettant ainsi aux experts d'évaluer les dégâts et d'estimer les coûts de la reconstruction et de la réhabilitation, notamment des terres agricoles, des mangroves et des infrastructures côtières utilisées par les pêcheurs et les paysans", précise M. Lantieri.

L'Atlas relatif au tsunami est à un stade très avancé d'élaboration en ce qui concerne l'Indonésie et le Sri Lanka, deux pays qui ont énormément souffert du fait du raz de marée. En ce qui concerne les autres pays sinistrés, le travail se poursuit intensivement à la FAO.

Certaines des images satellitaires montrant les zones dévastées par le tsunami ont été interprétées par les experts à l'aide des analyses du Système géographique d'information. Elles montrent les terres avec des détails pouvant aller jusqu'à un mètre de résolution dans certains cas.

Cartes topographiques

Les cartes topographiques, qui fournissent des informations sur le relief, les routes et les villages, sont également disponibles à l'échelle 1:250000 et 1:50000.

En outre, l'Atlas fournit des cartes et des statistiques sur le climat, les calendriers culturaux, les niveaux de sous-alimentation ainsi que les derniers chiffres relevés par les organisations d'aide sur les pertes en vies humaines et les dégâts matériels, selon M. Lantieri.

Les cartes et images peuvent également être utilisées pour l'incorporation de données de terrain collectées par les organisations de secours grâce à la technologie GPS.

A ce jour, la FAO a produit et distribué l'Atlas en format papier et CD-ROM. Des centaines d'images et de cartes montrent les effets du tsunami en Indonésie et au Sri Lanka. Les donnés sont également disponibles sur l'Internet.

Large distribution

L'Atlas sera bientôt largement distribué en format papier dans les pays sinistrés, notamment aux ministères, aux agences de l'ONU et aux ONG.

Il n'est pas nécessaire d'être expert-cartographe pour comprendre ce que montrent la plupart des images. Elles sont disponibles dans des formats qui permettent de les visionner avec un simple ordinateur.

L'effort se poursuit pour englober dans l'Atlas les autres pays sinistrés et pour mettre à jour périodiquement les cartes et images satellitaires.

On s'attend à ce que l'Atlas devienne une importante référence cartographique pour tous ceux qui s'emploient de près ou de loin à effacer les séquelles du tsunami en Asie du Sud-Est.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473

17115-Ikonos

Images Ikonos montrant Banda Aceh avant et après le tsunami

envoyer cette page
Tsunami: un Atlas sur les zones sinistrées en Asie
Images satellitaires et cartes aident à répondre au désastre
24 janvier 2005 - Un Atlas produit par la FAO sur les zones dévastées par le tsunami du 26 décembre dernier en Asie du Sud-Est s'avère extrêmement utile non seulement pour les équipes de l'Organisation dépêchées sur place mais aussi pour les fonctionnaires italiens et européens ainsi que les organisations non gouvernementales oeuvrant dans les régions sinistrées.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS