FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2005 :: Les revues scientif…
Les revues scientifiques ouvrent leurs pages sur AGORA aux chercheurs des pays en développement
Diffusion croissante à mesure qu'augmentent usagers et pays participants
18 février 2005, Rome - L'initiative AGORA a pour objectif d'assurer aux chercheurs et aux étudiants des pays en développement un accès gratuit ou à prix réduit aux revues scientifiques.

Désormais dans sa deuxième année, elle a vu le nombre de ses utilisateurs augmenter considérablement, de plus en plus de maisons d'édition ayant décidé de fournir un accès en ligne aux revues scientifiques du domaine de l'alimentation et de l'agriculture.

Le site web d'AGORA (acronyme anglais de "Accès en ligne à la recherche mondiale sur l'agriculture") compte désormais plus de 700 revues essentielles d'alimentation, de nutrition, d'agriculture et de thèmes connexes de biologie, écologie et sciences sociales, offrant un service primordial aux chercheurs, aux étudiants et autres membres de la communauté scientifique des pays en développement et en transition.

A ce jour, 405 institutions de 55 pays sont inscrites pour pouvoir consulter les vastes ressources disponibles sur AGORA. Par ailleurs, 14 nouvelles maisons d'édition ont adhéré à l'initiative offrant l'accès à leurs revues, ce qui porte leur nombre total à 23.

Diffusion

La FAO et ses partenaires s'efforcent d'étendre la participation des usagers et des maisons d'édition en contactant les pays qui n'ont pas encore d'abonnés. A l'heure actuelle, ce sont 69 pays - avec un PNB par habitant généralement équivalent ou inférieur à 1 000 dollars - qui peuvent bénéficier de l'initiative AGORA.

Plusieurs activités promotionnelles sont déjà en cours. Une nouvelle série de matériels de diffusion est en train d'être mise au point, notamment des prospectus et des affiches, que les bibliothèques des pays admissibles ont accepté d'exposer pour renforcer la sensibilisation à l'initiative. En outre, les maisons d'édition sont encouragées à afficher le logo d'AGORA sur leur propre site web et dans leurs publications.

L'initiative fait en outre l'objet d'une promotion aux grandes conférences, aussi bien dans les pays développés qu'en développement, par le biais d'expositions ou de distribution de matériel d'information.

Les partenaires engagés dans l'initiative AGORA, et dans une initiative parallèle pour la santé humaine (HINARI) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), se sont récemment réunis à Londres pour faire le point de la situation et tracer des perspectives d'avenir.

La réunion a vu la participation de représentants des maisons d'édition, de la FAO, de l'OMS et de leurs collaborateurs, notamment Cornell University, le Département du Royaume-Uni pour le développement international (DFID), la Fondation Rockefeller, l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) et l'Université de Yale.

Les participants ont examiné des questions comme l'amélioration du site Internet d'AGORA, la formation, la promotion et l'évaluation de l'impact de l'initiative.

La FAO a déjà organisé une série d'ateliers régionaux de formation et est en train d'élaborer un module de formation en ligne sur les modalités d'utilisation d'AGORA, qui sera diffusé auprès des institutions participantes.

"Le succès du modèle AGORA s'est trouvé confirmé, et diverses organisations ont manifesté leur intérêt à le reproduire dans d'autres domaines", affirme Anton Mangstl, Directeur de la Division de la bibliothèque et des systèmes documentaires de la FAO. "Une proposition est en cours d'examen pour appliquer les outils mis au point pour AGORA afin d'accroître l'accès aux informations sur l'environnement."

Depuis son lancement en octobre 2003, l'initiative AGORA a également trouvé écho auprès des décideurs, comme en a témoigné l'intervention de M. Charles Keenya, Ministre tanzanien de l'agriculture et de la sécurité alimentaire, lors de la cérémonie de clôture d'un atelier de formation dans son pays en novembre 2004, au cours de laquelle il a invité les participants à saisir l'occasion qui se présente à eux et à partager avec leurs collègues ces nouvelles compétences acquises dans le domaine de l'accès aux ressources électroniques.

"Nos partenaires de développement ne se sont pas contentés de nous indiquer le chemin, ils nous ont également apporté une aide concrète, comme en témoigne cet atelier. C'est pourquoi nous nous devons de tirer profit au maximum de l'occasion qui nous est offerte. Nous avons, à la clé, la chance de tirer de nombreux bénéfices des efforts que nous déployons en matière de recherche et de formation dans le domaine de l'agriculture."

Contact:
Teresa Buerkle
Chargée d'information, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146

Contact:

Teresa Buerkle
Chargée d'information, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146

FAO/14086/Ch. Errath

AGORA permet d'accéder à plus de 700 revues sur l'alimentation, l'agriculture et thèmes connexes

envoyer cette page
Les revues scientifiques ouvrent leurs pages sur AGORA aux chercheurs des pays en développement
Diffusion croissante à mesure qu'augmentent usagers et pays participants
18 février 2005 - L'initiative AGORA offre aux chercheurs et étudiants des pays en développement un accès gratuit ou à prix réduit aux revues scientifiques. Désormais dans sa deuxième année, le nombre de ses utilisateurs a considérablement augmenté.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS