FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Grippe aviaire: dét…
Grippe aviaire: détection précoce et contrôle efficace en Italie
Pas de raison d'éviter de consommer des volailles
13 février 2006, Rome - La FAO a qualifié aujourd’hui d’"extrêmement efficaces" les mesures de contrôle mises en œuvre par les autorités italiennes suite à la découverte du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène dans six cygnes sauvages dans le sud de l'Italie.

"Ces mesures sont un exemple à suivre. Elles montrent comment les gouvernements doivent réagir pour circonscrire le virus dès son apparition", a déclaré Juan Lubroth, fonctionnaire principal à la Division santé et production animales à la FAO.

"La poursuite des mesures de surveillance est vitale. On ne peut faire grand-chose pour la faune, mais on peut empêcher le virus de se répandre en contrôlant la chaîne de commercialisation et la façon dont sont élevées les volailles", a ajouté M. Lubroth.

Absence de preuve

"Il convient de souligner qu’il n‎’y a aucune preuve de la présence du virus H5N1 dans les volailles en Italie. On n’a signalé, jusqu’ici, que quelques cas chez des oiseaux sauvages", a-t-il rappelé.

Selon l’expert de la FAO, les services vétérinaires en Italie et dans le reste de l’Union européenne sont efficaces. "Cela laisse espérer que la maladie sera stoppée empêchant ainsi une épizootie ou le risque d'une pandémie", selon M. Lubroth.

Les élevages de volailles industriels doivent se conformer strictement aux normes sanitaires et d’hygiène établies par les autorités, notamment le confinement des volailles afin d’éviter tout contact avec des oiseaux sauvages.

Pas de panique

La FAO recommande de ne commercialiser que les volailles saines et ayant fait l’objet d’inspections. La situation actuelle ne doit pas inquiéter les consommateurs ou les inciter à éviter de consommer des volailles.

La grippe aviaire, rappelle la FAO, est une maladie animale et la guerre contre le virus ne peut être gagnée que s’il est éliminé à sa source, c’est-à-dire chez les animaux.

Demain 14 février 2006, à 10 h 30, un point de presse à la FAO permettra aux journalistes de recueillir le point de vue des experts de la FAO et d’un expert italien sur l’évolution de la situation.

Contact:
Luisa Guarneri
Relations médias, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350
(+39) 348 870 5979

Contact:

Luisa Guarneri
Relations médias, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350
(+39) 348 870 5979

FAO/M. Longari

Rien ne prouve la présence du virus H5N1 dans les volailles en Italie.

envoyer cette page
Grippe aviaire: détection précoce et contrôle efficace en Italie
Pas de raison d'éviter de consommer des volailles
13 février 2006 - La FAO a qualifié aujourd’hui d'"extrêmement efficaces" les mesures de contrôle mises en œuvre par les autorités italiennes suite à l'apparition du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène dans le sud de l'Italie.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS