FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: L’Asie-Pacifique, l…
L’Asie-Pacifique, leader mondial des plantations forestières
Mais la superficie forestière par personne reste la plus faible au monde
13 avril 2006, Bangkok, New Delhi, Rome – La région Asie-Pacifique enregistre depuis cinq ans le taux le plus élevé de plantations forestières dans le monde, selon les données publiées aujourd’hui par la FAO.

Cela a aidé la région à inverser la tendance d’une perte nette de la couverture forestière dans les années 1990 en un gain, durant la période de 2000 à 2005, explique la FAO avant la réunion des principaux représentants du monde forestier à Dehradun en Inde, du 17 au 21 avril 2006.

D’une perte nette de 1,3 million d’hectares par an dans les années 1990, l’Asie-Pacifique peut revendiquer un gain de 600 000 hectares par an entre 2000 et 2005. Avec l’Europe, c’est la seule région du monde à connaître une croissance soutenue des forêts. Le gain est principalement dû à l’augmentation des plantations forestières.

Sur les dix pays dans le monde qui possèdent les plus grandes surfaces de plantation, six sont en Asie-Pacifique: la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, la Thaïlande et le Viet Nam. La Chine a connu une augmentation totale en surface forestière de plus de 4 millions d’hectares par an entre 2000 et 2005, selon la FAO.

Cependant, la région Asie-Pacifique ne compte toujours que 0,2 hectare de forêt par personne – la plus faible superficie par habitant dans le monde – comparé à 1,1 hectare par personne hors Asie et Pacifique.

Perte de forêts naturelles

L’augmentation globale de la superficie forestière – résultant d’une rapide expansion des plantations – masque largement l’inquiétante réduction continue de la forêt naturelle.

Au cours des cinq dernières années, la région a perdu plus de 6 millions d’hectares de forêts naturelles, principalement convertis en cultures agricoles, y compris en palmiers à huile. Cette perte de plus d’un million d’hectares de forêts naturelles chaque année est alarmante, a déclaré Patrick Durst, expert forestier de la FAO pour l’Asie-Pacifique.

"Bien que les plantations forestières soient des ressources précieuses et qu’indéniablement elles fourniront une part croissante des besoins en bois et en fibres dans le futur, elles ne doivent pas être considérées comme un substitut à la diminution des forêts naturelles dans la région", selon M. Durst.

Feux de forêts et espèces envahissantes

Les incendies de forêts ont augmenté en intensité et en fréquence à travers l’Asie de l’est au cours de cinq dernières années. Ils représentent aussi un problème en Australie et en Asie du Sud-Est.

Les espèces envahissantes sont aussi la cause d’énormes pertes de productivité des forêts. Dans la région, les pertes économiques résultant d’espèces de plantes envahissantes sont estimées à des centaines de milliards de dollars.

Progrès dans les politiques forestières et les législations

La région a fait de gros progrès en réformant et en améliorant les politiques forestières ces dernières années, selon la FAO. Souvent les pays décentralisent la gestion des forêts et donnent un rôle plus important au secteur privé et à la société civile sur les questions forestières.

Réunion pour dessiner l’avenir

"Les progrès accomplis dans les politiques forestières, les législations et les institutions en Asie-Pacifique montrent un haut niveau d’engagement pour une gestion durable des forêts. Cela est louable", affirme M. Durst.

"Mais beaucoup reste à faire pour combattre la perte des forêts naturelles, les feux de forêts et les espèces envahissantes. La manière dont les pays aborderont ces problèmes déterminera l’avenir de la gestion des forêts en Asie et dans le Pacifique", a-t-il ajouté.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 25 23807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 25 23 807

Département des forêts, FAO

Les forêts contribuent à la conservation de la biodiversité

envoyer cette page
L’Asie-Pacifique, leader mondial des plantations forestières
Mais la superficie forestière par personne reste la plus faible au monde
13 avril 2006 – La région Asie-Pacifique enregistre le taux le plus élevé de plantations forestières dans le monde.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS