FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Les ministres carib…
Les ministres caribéens s’engagent à réduire la pauvreté rurale
Des ressources supplémentaires sont nécessaires pour l’éducation et la formation
26 mai 2006, Sainte-Lucie/Rome – Les ministres caribéens et de hauts responsables de l’éducation, de l’agriculture et du développement rural se sont engagés à s'efforcer de réduire la pauvreté dans les communautés rurales tout en accordant la priorité aux initiatives d’éducation et de formation des populations rurales, "lesquelles nécessiteront inévitablement des ressources supplémentaires".

"Nous promettons de faire tout notre possible pour réduire la pauvreté au sein des communautés qui dépendent de l’agriculture, de la pêche, des forêts et des micro-entreprises", ont-ils affirmé dans un communiqué publié à la fin de la Conférence caribéenne sur l’éducation pour les populations rurales (Sainte-Lucie, 18-19 mai, 2006).

"Bien que nous puissions certainement attendre de nos gouvernements, de nos sociétés civiles, de nos secteurs privés et même de nos populations rurales et de leurs communautés qu’ils soutiennent les initiatives locales d’éducation pour les populations rurales, nous aurons besoin, et nous demandons, en effet, l’appui de la Banque de développement des Caraïbes, de la Banque mondiale et de nos partenaires bilatéraux", poursuit le communiqué.

Les ministres caribéens de l’éducation, de l’agriculture et du développement rural ont souligné que malgré les revers causés par les catastrophes naturelles – cyclones et éruptions volcaniques – et un environnement économique mondial difficile, beaucoup de progrès ont été réalisés, à tous les niveaux, en matière de formation et d’éducation dans la région.

Cependant, les taux de pauvreté et d’indigence restent plus élevés parmi les ruraux que pour le reste de la population. Cela a été qualifié d'"inacceptable" par les participants qui se sont accordés sur le fait que les approches relatives à l’éducation et à la formation devraient évoluer de manière à créer de nouvelles occasions accessibles et intéressantes pour les populations rurales.

Les participants ont reconnu qu’ils pouvaient faire plus en collaboration avec la société civile et le secteur privé. Ils invitent les agences de coopération régionales et internationales, particulièrement la FAO et l’UNESCO, à aider à la conception de systèmes localement réalisables de contrôle, d’évaluation et de recherche pour mesurer les progrès et développer des stratégies innovantes pour résoudre de nouveaux problèmes.

Les OMD

"Une meilleure éducation et une meilleure formation pour les personnes vivant dans les communautés rurales augmenteront l’emploi et amélioreront les moyens d’existence tout en contribuant à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement", a souligné Mme Lavinia Gasperini, experte en éducation rurale de la FAO.

"L’éducation des personnes rurales a un impact direct sur tous les OMD. A cet égard, la Conférence caribéenne a permis une meilleure prise de conscience de l’importance de l’éducation des personnes rurales : un pas crucial vers l’éradication de la pauvreté et la faim, la réalisation d’une éducation primaire pour tous et la promotion de l’égalité des sexes", a ajouté Mme Gasperini.

La Conférence caribéenne sur l’éducation pour les populations rurales a été organisée par la FAO, la Coopération italienne pour le développement, le Gouvernement de Sainte-Lucie, l’Institut international de planification de l’éducation de l’Unesco, la Banque mondiale, l’Institut Inter-Américain de coopération pour l’agriculture, la Banque de développement des Caraïbes, l’Organisation des Etats Caribéens orientaux et d’autres partenaires.

Plusieurs ministres et des représentants officiels des ministères de l’éducation, de l’agriculture, de la pêche, des forêts et du développement rural des pays caribéens ont assisté à la conférence.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 25 23807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

envoyer cette page
Les ministres caribéens s’engagent à réduire la pauvreté rurale
Des ressources supplémentaires sont nécessaires pour l’éducation et la formation
26 mai 2006 - L’éducation et la formation des populations rurales dans les Caraïbes nécessiteront inévitablement des ressources supplémentaires.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS