FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Somalie: urgence hu…
Somalie: urgence humanitaire pour 1,8 million de personnes
Aggravation de la crise alimentaire en cas d’escalade du conflit
31 août 2006, Rome – En Somalie, environ 1,8 million de personnes auront besoin, d’ici à la fin de l’année, d’une aide humanitaire d’urgence et d’appui à leurs moyens d’existence, selon la FAO.

L’agence de l’ONU met en garde contre une aggravation de la crise humanitaire sur l’ensemble du centre et du sud du pays en cas d’escalade de la crise politico-militaire.

La situation est très critique dans la partie méridionale de la Somalie où 1,1 million de personnes sans ressources et confrontées à une pénurie alimentaire grave ont besoin d’une aide d’urgence, indique le dernier rapport de l’Unité FAO d’analyse de la sécurité alimentaire en Somalie.

Dans certaines régions, notamment Gedo et certaines parties du Bas et du Moyen-Juba, la situation nutritionnelle est très inquiétante: en effet, on y signale des taux de malnutrition déjà supérieurs à 20 %. En outre, sur l’ensemble du pays on compte quelque 400 000 personnes déplacées.

Maigre récolte céréalière

Selon le rapport, la campagne "Gu" 2006 (avril-juin) en Somalie méridionale a permis de récolter quelque 113 000 tonnes, soit à peine 71 % de la moyenne pour la période 1995-2005.

Cette régression de la production est due principalement à des pluies inégalement réparties et plus faibles que la normale. Normalement la récolte "Gu" de céréales représente 70 à 80 % de la production nationale annuelle.

Dans certaines zones des régions de Gedo et Juba, la faiblesse des pluies alliée à de fortes pertes de biens (notamment des taux de mortalité du bétail de l’ordre de 40 à 60 % entre mai 2005 et mai 2006) ont détérioré les disponibilités en eau dans les zones de pâturage traditionnelles tout en alourdissant l’endettement notamment au sein des communautés pastorales.

Après les sommets atteints au début de la saison des récoltes, les prix des céréales ont commencé à fléchir sur les marchés principaux sous l’effet des distributions d’aide alimentaire dans les régions peu productrices.

Toutefois, les prix devraient rester relativement élevés du fait de la faiblesse des stocks et de la production céréalière.

Danger d’une escalade du conflit

La persistance et le degré d’intensité du conflit politico-militaire détermineront l’évolution de la situation humanitaire au cours des prochains mois. En cas d’escalade, le nombre de personnes confrontées à la crise humanitaire pourrait doubler, indique le rapport de la FAO.

“Cela prolongera la période de crise et minera davantage la résistance de la population et sa capacité à gérer de futurs chocs”, selon Cindy Holleman de l’Unité d’analyse de la FAO.

Dans le pire des scénarios, le nombre de personnes qui iraient trouver refuge dans les pays voisins augmenterait, aggravant ainsi la nature régionale de la crise.

Priorité à la paix

Selon la FAO, les groupes les plus vulnérables ont besoin de toute urgence de denrées alimentaires et d’aide pour l’eau, le logement, l’hygiène et les soins de santé.

Ils ont également besoin de crédits, d’accès aux services vétérinaires et sanitaires ainsi que d’interventions pour soutenir leurs moyens d’existence, notamment la réparation ou l’aménagement de puits d’eau, de bassins versants et d’infrastructures d’irrigation.

Il convient de renforcer les efforts déployés sur le double plan national et international en faveur de la prévention des conflits et de la pacification, selon la FAO. Il s’agit-là d’une priorité vu les graves conséquences que pourrait avoir sur la crise humanitaire dans le sud de la Somalie une éventuelle extension du conflit.

Contact:
Iñigo Alvarez
Relations médias, FAO
inigo.alvarez@fao.org
(+39) 06 570 52518
(+39) 338 138 1778

Contact:

Iñigo Alvarez
Relations médias, FAO
inigo.alvarez@fao.org
(+39) 06 570 52518
(+39) 338 138 1778

FAO/D. Signa

Les sécheresses ont décimé une grande partie du bétail en Somalie

envoyer cette page
Somalie: urgence humanitaire pour 1,8 million de personnes
Aggravation de la crise alimentaire en cas d’escalade du conflit
31 août 2006 – En Somalie, environ 1,8 million de personnes auront besoin, d’ici à la fin de l’année, d’une aide humanitaire d’urgence.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS