FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Aide à la reconstru…
Aide à la reconstruction du Liban
L’agriculture a été durement frappée par les récentes hostilités
3 octobre 2006, Rome – Après les récentes hostilités qui ont eu un impact dévastateur sur la population et l’économie du Liban, la FAO aide actuellement le pays à accélérer la reconstruction de son secteur agricole.

L’agriculture, pilier de l’économie rurale, a été durement frappée par la guerre. Toutes les composantes de l’agriculture - arbres fruitiers, production de légumes et de tabac, systèmes d’irrigation, machines, exploitations et infrastructures agricoles, élevage (vaches laitières, chèvres, moutons, volailles), pêche et sylviculture - ont été directement ou indirectement affectées par la guerre, indique la FAO, citant un rapport du Ministère libanais de l’agriculture.

Les pertes directes ont été observées dans la partie sud du Liban, mais d’autres zones ont aussi été affectées au nord, dans la plaine de la Bekaa et sur la côte sud du mont Liban. Suite aux bombardements, les vergers ont été brûlés, les routes agricoles endommagées, les machines agricoles détruites, les systèmes d’irrigation endommagés ou détruits, les animaux privés de nourriture ou tués, et les structures de pêches, les bateaux et les filets détruits.

Les pertes indirectes ont affecté toutes les zones agricoles du Liban, y compris celles qui n’ont pas été touchées par la guerre, à cause des dégâts aux infrastructures commerciales; les routes principales ont été bombardées et les camions particulièrement visés par des tirs. De plus, la main-d’œuvre agricole, principalement étrangère, a fui le pays.

Les pertes ont été particulièrement importantes car la guerre a eu lieu au temps fort de la moisson ou à un moment critique de travaux agricoles. Les crises de l’agriculture et de la pêche ont été aggravées par le blocus de l’aéroport et des ports maritimes, et les bombes à fragmentation, disséminées dans les champs et les pâturages, sont un obstacle majeur à la reprise des activités agricoles.

Les projets de la FAO

Les initiatives de la FAO pour soutenir la stratégie de reconstruction du Liban comprennent une mission d’évaluation des dommages et des besoins du secteur agricole, actuellement en cours à travers un Projet de coopération technique (TCP); un autre projet vise à renforcer les services vétérinaires afin de prévenir et de lutter contre l’apparition de l'influenza aviaire hautement pathogène, pour réduire le risque de pertes sérieuses pour les éleveurs de volailles et les économies rurales et aussi pour sauvegarder la santé humaine.

Dans le cadre du Projet de coopération technique lié à l’agriculture, à la pêche et à la foresterie, la FAO fournira, outre divers intrants, une équipe de cinq experts dont quatre spécialistes dans les domaines de la production agricole, de l’élevage, de la pêche et de la foresterie, et un chef de mission qui sera également chargé de l’analyse des impacts socio-économiques.

A la demande du Ministère libanais de l’agriculture, le chef d’équipe est un spécialiste des situations d’urgence et de reconstruction. En outre, un expert financé par le Programme de coopération FAO/Banque mondiale (FAO-CP) contribuera à une Evaluation des impacts socio-économiques en cours de réalisation par la Banque mondiale.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias,FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

envoyer cette page
Aide à la reconstruction du Liban
L’agriculture a été durement frappée par les récentes hostilités
3 octobre 2006 - Les récentes hostilités ont eu un impact dévastateur sur la population et l’économie du Liban et la FAO aide actuellement le pays à accélérer la reconstruction de son secteur agricole.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS