FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Ressources génétiqu…
Ressources génétiques des plantes: les banques régies par le Traité international
Un nouvel accord garantit libre accès et partage des avantages
16 octobre 2006, Rome – Les plus importantes collections des banques de gènes, dans le domaine clé de la production mondiale d’aliments et de fourrage, relèvent aujourd’hui du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture. Ce traité garantit aux sélectionneurs, aux agriculteurs et aux chercheurs un accès aux ressources génétiques des plantes sous des conditions normales et un partage des avantages résultant de leur usage.

Lors de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation au siège de la FAO, le Directeur général, M. Jacques Diouf, en tant que représentant du conseil d’administration du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, a signé des accords avec les centres internationaux de recherches agricoles détenant des collections de quelque 600 000 échantillons des plus importantes ressources génétiques du monde pour l’alimentation et l’agriculture.

«Dans le monde entier, des pays auront besoin d’utiliser ces collections pour répondre aux pressions environnementales croissantes telles que les changements climatiques, des ravageurs et des maladies des plantes inconnus, ainsi que pour nourrir une population en croissance rapide», a déclaré M. Diouf.

«Ces gènes constituent des éléments essentiels pour le développement de nouvelles variétés de plantes mieux adaptées à nos besoins et aux contraintes de nos écosystèmes», a-t-il ajouté.

Le Traité international, qui a été approuvé par la Conférence de la FAO en novembre 2001, est entré en vigueur le 29 juin 2004; à ce jour, 105 pays et la Communauté européenne l’ont ratifié. Ses principaux objectifs sont la conservation et l’utilisation durable des ressources génétiques des plantes pour l’alimentation et l’agriculture, vitales pour la survie de l’humanité, ainsi que le partage juste et équitable des avantages qui en découlent.

La biodiversité menacée

La biodiversité agricole, dont dépend la production alimentaire, est en rapide déclin du fait à la fois des effets de la modernisation de l’agriculture, des changements environnementaux et de la densité démographique croissante.

Depuis que l’agriculture existe, les paysans de la planète ont développé environ 10 000 espèces de plantes pour la production d’aliments et de fourrage.

Aujourd’hui, 150 espèces végétales nourrissent la quasi-totalité de la population mondiale, et le riz, le blé, le maïs et les pommes de terre représentent 60 % de l’apport énergétique d’origine végétale.

On estime que les trois quarts environ de la diversité génétique des cultures ont été perdus au cours du XXème siècle. Et l'érosion génétique se poursuit.

La menace que fait peser le champignon sigatoka noir sur la production commerciale de bananes dont les 5 principales variétés dérivent d’une seule variété originelle est un exemple de la vulnérabilité génétique des variétés modernes. Le Traité et les accords d’aujourd’hui sont une réponse directe à ce genre de menace.

Capital mondial

«Investir dans l’agriculture pour la sécurité alimentaire est le thème de la Journée mondiale de l’alimentation cette année, a souligné M. Diouf. Ces collections représentent un investissement substantiel de la communauté internationale. Elles constituent un capital mondial dont tous peuvent à présent bénéficier».

Contact:
Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146
(+39) 348 141 6671

Contact:

Teresa Buerkle
Media Relations, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+39) 06 570 56146
(+39) 348 141 6671

FAO/J. Esquinas-Alcazar

Echantillons de diverses variétés de blé

envoyer cette page
Ressources génétiques des plantes: les banques régies par le Traité international
Un nouvel accord garantit libre accès et partage des avantages
16 octobre 2006 – Les plus importantes collections des banques de gènes, dans le domaine clé de la production mondiale d’aliments et de fourrage, relèvent aujourd’hui du Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS