FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: L'OPEP finance le s…
L'OPEP finance le secteur des huiles alimentaires au Myanmar
Projet de 12 millions de dollars appuyé par la FAO
9 novembre 2006, Rome - Au cours des trois prochaines années, le Myanmar développera son secteur des huiles alimentaires, avec l’assistance technique de la FAO, grâce à un prêt de 12,3 millions de dollars du Fonds pour le développement international de l’OPEP (OFID). Le budget total du projet s’élève à 14 millions de dollars, la différence étant prise charge par le gouvernement, a déclaré la FAO aujourd’hui.

Le projet renforcera la production d’oléagineux et améliorera les technologies de transformation. Il est censé accroître les revenus ruraux et la sécurité alimentaire du pays, où quelque 75 pour cent de la population vit dans les zones rurales et dépend essentiellement de l’agriculture pour vivre. Il est décrit par la FAO comme un des projets les plus ambitieux dans son genre.

“Le but de ce projet est d’accroître la productivité et la valeur des oléagineux et de leurs dérivés, tout en garantissant des disponibilités en huile alimentaire à faible coût pour les consommateurs et en veillant à l’application de politiques rationnelles et au renforcement des institutions afin de donner naissance à un secteur oléagineux durable et compétitif”, a déclaré Geoffrey Mrema, Directeur de la Division des systèmes de soutien à l’agriculture à la FAO.

Le projet portera essentiellement sur quatre graines oléagineuses (sésame, arachide, tournesol et soja), ainsi que sur le palmier à huile; il est destiné à accroître la production en renforçant les disponibilités de semences améliorées et de matériel génétique pour les cultivateurs.

La hausse de productivité dérivera également de l’adoption de systèmes de production améliorés, qui seront encouragés par des approches de vulgarisation agricole basées sur la participation, comme la création de plusieurs champs de démonstration et l’organisation d’écoles pratiques d’agriculture.

Le projet prévoit aussi la construction de deux nouvelles usines d’extraction par solvants et la modernisation des installations de transformation existantes. La production annuelle moyenne d’huiles végétales - surtout d’arachide et de sésame - au Myanmar est estimée aux alentours de 500 000 tonnes.

Le pays importe également en moyenne 160 000 tonnes par an d’huile de palme. Améliorer l’efficacité des installations de transformation actuelles augmentera les rendements et la disponibilité intérieure d’huiles alimentaires raffinées, réduisant d’autant le besoin d’importations, tout en améliorant la qualité et la valeur de l’huile et des tourteaux. En outre, le projet fixera des normes nationales pour les huiles alimentaires et renforcera les organismes de contrôle de qualité.

La FAO aidera également le pays à développer ses capacités de formulation, de mise en oeuvre et de suivi de politiques visant à promouvoir le développement durable du secteur des oléagineux. "Le projet constitue un bon exemple de l’approche intégrée que préconise la FAO pour améliorer l’efficacité et la compétitivité des systèmes agroalimentaires", a déclaré M. Mrema.
Contact:
Salah Al-Bazzaz
Relations médias, FAO
salah.albazzaz@fao.org
(+39) 06 570 56328

Contact:

Salah Albazzaz
Relations médias, FAO
salah.albazzaz@fao.org
(+39) 06 570 56328

envoyer cette page
L'OPEP finance le secteur des huiles alimentaires au Myanmar
Projet de 12 millions de dollars appuyé par la FAO
9 novembre 2006 - Au cours des trois prochaines années, le Myanmar développera son secteur des huiles alimentaires grâce à un prêt de 12,3 millions de dollars du Fonds pour le développement international de l’OPEP (OFID) et à l’assistance technique de la FAO
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS