FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2006 :: Sida: l’épidémie s’…
Sida: l’épidémie s’aggrave dans les zones rurales
La FAO à l’oeuvre sur plusieurs fronts
1er décembre 2006, Rome – Bien que les taux de prévalence du VIH soient en amélioration dans certains pays, l’épidémie de sida continue de se répandre dans les zones rurales des pays en développement où 70 % de la population tire sa subsistance de l’agriculture, ce qui aggrave la pauvreté et la vulnérabilité des ruraux, souligne la FAO à l’occasion de la Journée mondiale du sida.

“L’épidémie a des effets dévastateurs sur les populations rurales des pays en développement. Les lourdes pertes en main-d'oeuvre agricole dans des pays où la majeure partie de la population vit en milieu rural devraient handicaper pendant des décennies la productivité et la production de l’agriculture de ces pays ainsi que la sécurité alimentaire de leurs habitants tout en aggravant la pauvreté”, selon Marcela Villarreal, Directrice de la Division de la population et de la parité homme-femme de la FAO.

“Même dans les pays où les traitements ARV (ndlr: antirétroviraux) sont plus disponibles qu’auparavant, il est peu probable que ces traitements puissent être dispensés à un grand nombre de personnes dans les zones rurales pauvres. En compromettant la production agricole, l’épidémie aggrave aussi le cercle vicieux de la faim et de la pauvreté”, souligne Mme Villarreal.

Face à tous ces défis, la FAO déploie un éventail de stratégies de lutte contre l’épidémie.

La FAO aide les pays à élaborer et à mettre en application des politiques et des stratégies visant à prévenir ou à réduire les effets pervers de l’épidémie sur les ménages ruraux pauvres.

Pour tenter de remédier à la pénurie de main-d’oeuvre, la FAO s’emploie à diffuser des technologies ne nécessitant pas beaucoup de travail manuel. Parallèlement, l’Organisation poursuit la mise en place d'instituts d’apprentissage pour les enfants dont les parents ont été emportés par le sida, la chaîne de transmission du savoir ayant été interrompue.

La FAO lance également des programmes d’alimentation et de nutrition qui permettent de renforcer les systèmes immunitaires des malades du sida.

L’Organisation aide aussi les pays à promouvoir la parité homme-femme, notamment l’accès à la terre et aux ressources productives.

Le Zimbabwe

Au Zimbabwe, la FAO aide le gouvernement à élaborer et à mettre à exécution des politiques agricoles efficaces. Cet effort a été couronné par le lancement, pour la première fois, d’un plan quinquennal de lutte contre le sida en milieu rural.

Ce plan comprend un système de gestion qui assure le monitorage des problèmes et des services sanitaires du secteur agricole. Il inclut aussi un volet relatif à l’évaluation des coûts que fait peser le VIH/Sida sur les communautés agricoles. La vulnérabilité des ménages à l’épidémie y est également analysée.

Ces interventions, soutenues par la FAO, constituent autant d’étapes décisives en vue d’une réponse nationale efficace à l’épidémie.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

FAO/G. Bizzarri

Les orphelins du sida n'ont pas d'autre choix que travailler la terre

envoyer cette page
Sida: l’épidémie s’aggrave dans les zones rurales
La FAO à l’oeuvre sur plusieurs fronts
1er décembre 2006 – Bien que les taux de prévalence du VIH soient en amélioration dans certains pays, l’épidémie de sida continue de se répandre dans les zones rurales des pays en développement.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS