FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2007 :: Nouvelles alliances…
Nouvelles alliances au niveau local pour un monde libéré de la faim
Accord FAO-Région Vallée d’Aoste pour promouvoir la sécurité alimentaire dans les zones de montagne des pays pauvres
22 juin 2007, Rome - La Région Vallée d’Aoste et la FAO ont signé aujourd’hui un protocole d’accord pour réaliser des initiatives concrètes et des projets communs destinés à promouvoir la sécurité alimentaire, en particulier dans les zones de montagne.

Cet accord s’insère dans le cadre du Programme de coopération décentralisée de la FAO avec divers pays européens – dont l’Italie, la France et l’Espagne - qui prévoit la mobilisation des ressources humaines et financières de régions, provinces et communes et leur soutien à des initiatives visant à la promotion de la sécurité alimentaire dans le monde. De plus en plus d’administrations de villes, provinces et régions de pays nantis consacrent des ressources de leurs budgets propres au développement.

En Italie, dix accords de ce genre ont déjà été signés à différents niveaux. On en compte huit en France et deux en Espagne. Au total, 18 projets sont opérationnels pour un montant de plus de 13 millions de dollars E.U..

L’Italie figure parmi les principaux acteurs du Programme de coopération décentralisée de la FAO. Dans le cadre de l’accord passé en septembre 2002 avec le Ministère italien des affaires étrangères, la FAO a lancé des protocoles et des projets avec cinq Régions d’Italie (la Toscane, le Piémont, les Marches, le Molise et la Vénétie) deux provinces (Bolzane et Bologne) et quatre villes (Rome, Milan, Reggio d’Emilie et Florence) pour un total de 5,2 millions de dollars E.U..

L’élargissement des alliances aux institutions locales est stratégique selon M. Jacques Diouf, Directeur général de la FAO. La FAO agit comme un catalyseur. Elle offre son soutien technique pour promouvoir une plus grande participation des citoyens à l’engagement visant à vaincre la faim au niveau mondial.

Selon M. Diouf, qui salue favorablement ce nouvel accord avec une Région italienne, les autorités locales peuvent contribuer de manière déterminante à relever le défi de la pauvreté et à promouvoir de meilleurs moyens d’existence pour les communautés montagnardes.

Pourquoi intervenir dans les régions de montagne?

Pour les habitants des zones de montagnes dans les pays en développement, il peut être particulièrement difficile, pour assurer sa survie, de garantir son propre accès et celui de sa famille aux services de base, notamment l’instruction et les soins de santé. Le terrain accidenté, l’éloignement des centres urbains, l’isolement, le coût élevé du transport et le manque d’infrastructures sont autant d’obstacles empêchant les montagnards de ces pays d’avoir accès aux marchés et d’être compétitifs face à des systèmes de production moins coûteux.

Le Programme des produits de la montagne de la FAO, lancé grâce à des fonds du gouvernement français dans le cadre du Partenariat de la montagne et, plus récemment, grâce à des contributions des gouvernements britannique et italien, a identifié, au cours des deux dernières années, des stratégies prometteuses qui ciblent certains produits typiques des zones de montagne (café, plantes aromatiques et médicinales, safran, fromages, etc. ), lesquels peuvent ouvrir d’intéressantes prospectives et offrir des créneaux sur les marchés internationaux.

La collaboration FAO-Vallée d’Aoste

La collaboration FAO-Vallée d’Aoste débutera avec un projet, actuellement en cours d’examen, en vue d’améliorer la filière des produits laitiers des régions montagneuses du Maghreb. Ce projet vise au renforcement des capacités des associations de producteurs et à l’amélioration de la qualité de leurs produits grâce à des activités de formation spécifiques.

La Vallée d’Aoste, région montagneuse par excellence, dont seulement 2 pour cent du territoire sont consacrés à l’agriculture, a accumulé un grand patrimoine de connaissances et d’expériences dans la promotion des produits de montagne à haute valeur commerciale (particulièrement les produits laitiers) et ce savoir-faire pourrait servir de modèle pour identifier et promouvoir des produits ayant les mêmes caractéristiques dans les pays en développement.

Le Président de la Région Vallée d’Aoste, M. Luciano Caveri, grand promoteur du développement des zones de montagne, a déclaré à ce propos vouloir lancer et développer avec la FAO une relation durable de coopération décentralisée pour réaliser des initiatives destinées au développement soutenable des régions montagneuses du monde.
Contact:
Luisa Guarneri
Relations médias, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350
(+39) 348 870 5979 (portable)

Contact:

Luisa Guarneri
Relations médias, FAO
luisa.guarneri@fao.org
(+39) 06 570 56350
(+39) 348 870 5979

© FAO/Aris Mihich

Il est difficile de vivre et d'avoir accès aux services de base dans les zones montagneuses des pays en développement

© FAO/Aris Mihich

De plus en plus d’administrations de villes, provinces et régions de pays nantis consacrent des ressources de leur propre budget au développement

envoyer cette page
Nouvelles alliances au niveau local pour un monde libéré de la faim
Accord FAO-Région Vallée d’Aoste pour promouvoir la sécurité alimentaire dans les zones de montagne des pays pauvres
22 juin 2007 - Un nouveau partenariat de coopération décentralisée vient d’être signé entre la FAO et la Région Vallée d’Aoste pour améliorer les moyens d’existence des communautés montagnardes dans les pays en développement.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS