FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2007 :: Ressources génétiqu…
Ressources génétiques animales: adoption d’un plan d’action mondial
Accord conclu à Interlaken sur la mise en oeuvre et le financement du plan
11 septembre 2007, Rome – Des délégués de plus de 100 pays ont adopté un plan d’action mondial pour les ressources zoogénétiques, le premier cadre convenu à l’échelle internationale pour stopper l’érosion de la diversité des animaux d’élevage et soutenir l’utilisation durable, la mise en valeur et la conservation des ressources zoogénétiques.

“Il s’agit d’une étape importante dans les efforts internationaux de promotion d’une gestion avisée des ressources zoogénétiques mondiales pour l’alimentation et l’agriculture,” a déclaré José María Sumpsi, Sous-Directeur général de la FAO pour l’agriculture et la protection des consommateurs.

M. Sumpsi,qui prenait la parole lors de la clôture de la première Conférence technique internationale sur les ressources zoogénétiques (Interlaken, Suisse, 3-7 septembre 2007), a ajouté: “Ce plan servira de cadre d’action et de coopération internationale pendant de nombreuses années. Il témoigne de l’urgence que tous les pays et régions attribuent à la survie de ces ressources cruciales et à l’amélioration de leur utilisation pour parvenir à la sécurité alimentaire et au développement durable.”

Priorités stratégiques

“En s’accordant sur ces priorités stratégiques d’action, la communauté internationale a montré son engagement envers l’utilisation durable et la mise en valeur des précieuses ressources animales de la planète, ainsi que la multiplication des efforts pour améliorer l’inventaire, le suivi et la conservation”, a indiqué M. Sumpsi.

Au cours des sept dernières années, une race domestique a disparu tous les mois et environ 20 pour cent des races d’animaux d’élevage sont menacées d’extinction, selon un récent rapport de la FAO, L’État des ressources zoogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

Le plan d’action mondial, qui s’inspire des conclusions du rapport sus-mentionné, basé sur des informations parvenues de 169 pays, offre la première évaluation faisant autorité sur la biodiversité des animaux d'élevage dans le monde.

Selon M. Sumpsi, le processus qui a abouti au rapport et ouvert la voie à la Conférence d’Interlaken a permis de mieux comprendre l’importance des ressources zoogénétiques pour la sécurité alimentaire et la nature des menaces qui pèsent sur ces ressources.

“Mais notre tâche ne s’achève pas là”, a-t-il insisté. “L’adoption d’un plan d’action mondial n’est pas une fin en soi. Il faut maintenant penser à sa mise en oeuvre. Les Gouvernements doivent faire preuve de détermination au plan politique et trouver les ressources au plan financier. Cela implique des efforts soutenus sur le double plan national et international. Le succès repose sur une coopération clairvoyante entre les nombreuses parties prenantes. Gouvernements, organisations internationales, communauté scientifique, bailleurs de fonds, organisations de la société civile et secteur privé ont tous un rôle important à remplir.”

Le plan d’action identifie quatre domaines stratégiques prioritaires: caractérisation, inventaire et surveillance des tendances et des risques; utilisation durable et mise en valeur; conservation; politiques, institutions et renforcement des capacités.

Le plan préconise la fourniture d’une assistance technique, en particulier aux pays en développement et aux pays aux économies en transition pour les aider à mettre en application ses clauses.

Fonds importants requis

Une percée importante lors des trois jours de négociations à Interlaken fut l’accord sur la mise en oeuvre et le financement du plan, qui nécessitera d’importantes ressources financières et un appui à long terme en faveur des programmes nationaux, régionaux et internationaux de ressources zoogénétiques.

“Les Gouvernements sont fortement résolus à mettre en oeuvre le plan d’action et sont prêts à mobiliser des fonds proportionnés”, a souligné M. Sumpsi. “La capacité des pays en développement de mettre en application les engagements pris en vertu de ce plan sera liée à la fourniture effective de ressources financières”.

Contact:
Teresa Buerkle
Relations médias, FAO
teresamarie.buerkle@fao.org
(+41) 22 917 27 70
(+39) 348 141 6671 (portable)

Contact:

Teresa Buerkle
Relations médias, FAO (Genève)
teresamarie.buerkle@fao.org
(+41) 22 917 2770
(+39) 348 141 6671

FAO

La diversité des animaux d'élevage est vitale pour l'homme, aujourd'hui et demain.

envoyer cette page
Ressources génétiques animales: adoption d’un plan d’action mondial
Accord conclu à Interlaken sur la mise en oeuvre et le financement du plan
11 septembre 2007 - Un plan d'action mondial vient d'être adopté pour stopper l’érosion de la diversité des animaux d’élevage et soutenir l’utilisation durable, la mise en valeur et la conservation des ressources zoogénétiques.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS