FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: Thé: Poursuite de l…
Thé: Poursuite de la tendance haussière des cours en 2008
Augmentation de 28 % de la production au Viet Nam et nouveau record en Chine
14 février 2008, Rome - En 2008, la tendance à la hausse des cours du thé dans le monde devrait se poursuivre en raison d'une offre limitée sur le marché mondial aggravée par une diminution anticipée de 10 % de la production kenyane due aux troubles civils actuels dans ce pays, selon un rapport de la FAO sur les tendances actuelles et futures du marché du thé.

Cette étude a été préparée pour le Forum mondial 2008 du thé de Dubaï qui se tiendra du 19 au 20 février.

Le rapport complète un examen du marché mondial du thé pour 2006 qui indiquait une amélioration de l’offre excédentaire structurelle qui persistait depuis de nombreuses années.

En effet, l'indice composite des prix, en tant qu'indicateur international de la FAO pour le thé, a augmenté de 11,6 % pour atteindre 1,83 dollar par kg en 2006.

Les fondamentaux du marché en 2007 suggèrent que cette tendance va probablement se poursuivre dans la mesure où l'indice composite de la FAO a encore augmenté de 6,5 %, à 1,95 dollar par kg en 2007.

La production mondiale de thé en 2006 s'est accrue de plus de 3 % pour atteindre environ 3,6 millions de tonnes, selon les deniers chiffres disponibles cités dans le rapport. La hausse était due à une nouvelle récolte record en Chine avec 1,05 million de tonnes - une augmentation de 9,5 % par rapport au niveau record établi en 2005 -, et une hausse record de 28 % de la production au Vietnam qui a atteint 133 000 tonnes.

Un programme de réhabilitation et d'expansion mis en oeuvre par le Vietnam explique la croissance impressionnante de la production avec des buissons de thé qui ont atteint des rendements optima. En Chine, la politique gouvernementale d'augmentation des revenus des ménages ruraux et la rationalisation majeure des systèmes agricoles comprenant le remplacement des buissons à bas rendement a aussi dynamisé la production.

En Inde, le deuxième plus grand producteur, les récoltes ont également enregistré une hausse en 2006, qui a atteint 3 % pour une production de 945 000 tonnes. Les augmentations de production de la Chine, de l'Inde et du Viet Nam devraient compenser les baisses dans certains grands pays producteurs, selon le rapport.

Consommation et prévisions

La consommation mondiale de thé s'est accrue de 1% en 2006, atteignant 3,64 millions de tonnes. Pour la première fois, la consommation de la Chine a surpassé celle de l'Inde, enregistrant une hausse spectaculaire de 13,6 % pour ce qui est de la consommation totale.

Pour l'Inde, bien que la croissance annuelle de la consommation de thé n'ait pas été aussi spectaculaire que celle de la Chine - à 2,51 % - ce niveau était considérablement plus élevé que la tendance annuelle de 1,6 % en moyenne observée au cours de la dernière décennie.

Le commerce mondial du thé en 2006 reste relativement inchangé à 1,55 million de tonnes, avec des exportations accrues du Sri Lanka, de l'Inde et du Vietnam qui compensent celles en régression du Kenya et de l'Indonésie, selon le rapport.

A moyen terme, les projections de la FAO pour les 10 années à venir, à l’horizon 2017, indiquent que la production mondiale de thé noir augmentera de 1,9% par an pour atteindre 3,1 millions de tonnes, alors que la production mondiale de thé vert se développe à une vitesse nettement plus rapide de 4,5 % par an pour atteindre 1,57 million de tonnes.

En termes de consommation, le thé noir devrait atteindre 2,8 millions de tonnes, indiquant un excédent de l’offre de quelque 300 000 tonnes, car la plus forte croissance de consommation dans les pays producteurs est peu susceptible de compenser la baisse observée sur les marchés d'importation traditionnels.

"Même si, selon les projections, l'offre surpassera la demande, l'écart sera encore plus étroit qu'il ne l’a jamais été. Toutefois, pour le thé noir il y a un risque de réchauffement de l'offre face aux augmentations de prix actuelles", a indiqué l'expert de la FAO Kaison Chang.

Stratégies pour stimuler la demande

"Des stratégies doivent être lancées pour continuer à stimuler la demande. Les possibilités d'une hausse de la consommation et l'amélioration des prix existent dans les pays producteurs eux-mêmes du fait de leurs niveaux de consommation par tête relativement faibles", a ajouté M. Chang.

"L'imposition des normes de qualité pour segmenter les marchés mondiaux du thé devrait également être davantage exploitée. L'impact de l’imposition d’une norme de qualité minimum, afin d'améliorer la qualité du thé échangé au niveau international, devrait par défaut, réduire la quantité de thé sur le marché mondial et améliorer les cours, au moins à court et moyen termes", a expliqué M. Chang.

Le Forum mondial du thé de Dubaï, qui inclut un espace d'exposition, se tient tous les deux ans. Cet événement attire un large éventail de représentants de l'ensemble de l'industrie mondiale du thé. L'objectif est de partager la connaissance propre à ce secteur et les meilleures pratiques pour améliorer la production et la vente du thé dans le monde.

Contact:
Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

Contact:

Pierre Antonios
Relations médias, FAO
pierre.antonios@fao.org
(+39) 06 570 53473
(+39) 348 252 3807

©FAO/22566/Jeanette Van Acker

Collecte des feuilles de thé à Madagascar

© FAO/20048/H. Zhang

Comme le vin, chaque thé tire son nom de l'endroit où il est cultivé (ici, la province du Yunnan en Chine) et chaque région produit un thé unique en saveur et caractère

envoyer cette page
Thé: Poursuite de la tendance haussière des cours en 2008
Augmentation de 28 % de la production au Viet Nam et nouveau record en Chine
14 février 2008 - En 2008, la tendance à la hausse des cours du thé dans le monde devrait se poursuivre en raison d'une offre limitée sur le marché mondial aggravée par une diminution anticipée de 10 % de la production kenyane.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS