FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: Inauguration de la …
Inauguration de la Chambre forte semencière mondiale
La diversité végétale préservée au coeur des montagnes norvégiennes
25 février 2008, Spitzberg (Norvège) – La construction de la Chambre forte Global Seed Vault, immense cave creusée au coeur de la montagne qui abritera les duplicata de variétés uniques des principales plantes cultivées du monde, est “une des initiatives les plus innovantes et remarquables jamais menées au service de l’humanité”, a déclaré aujourd’hui le Directeur général de la FAO, Jacques Diouf, lors d’une conférence organisée à l’occasion de l’inauguration.

“La richesse qui est enfouie dans le Spitzberg sera pour la Terre la police d’assurance qui permettra d’affronter les enjeux de l’avenir”, a-t-il ajouté.

Sous le permafrost

L’entrepôt est construit au coeur d’une montagne près du village de Longyearbyen, dans l’archipel du Spitzberg (ou Svalbard) à près de mille kilomètres au nord du continent norvégien et à près de 1 120 km du Pôle Nord. Même en cas de défaillance des équipements électriques, les échantillons resteront gelés et protégés grâce au pergélisol et à l’épaisse paroi rocheuse.

La construction de cette Banque de semences a été financée par le gouvernement norvégien. Le Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures estime que c’est un élément fondamental d’un système mondial rationnel et sécurisé de conservation de la diversité de toutes nos cultures. Il aide les pays en développement à préparer, conditionner et transporter leurs semences représentatives jusqu’en Arctique.

La Chambre forte renfermera quelque 200 000 lots de semences. Elle peut contenir jusqu’à 4,5 millions d’échantillons, soit l’équivalent de 2 milliards de graines.

En péril

“Le pool génique de la planète contenu dans les semences est essentiel pour accroître la productivité agricole, atténuer la pression environnementale et le changement climatique, lutter contre les ravageurs et les maladies, et garantir une base de ressources génétiques pour les générations futures. Or, la diversité des cultures est constamment menacée par les catastrophes naturelles et anthropiques”, a souligné M. Diouf.

C’est le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture, cadre juridique international adopté par les États membres de la FAO, qui a stimulé la mise en place rapide de cette Réserve mondiale des semences. Le Traité, qui a pour vocation de conserver et utiliser durablement les ressources phytogénétiques, avec un partage équitable des bénéfices, a été ratifié par 116 pays.

“Les semences transmettent la vie”, a fait remarquer M. Diouf. La Réserve mondiale de semences permettra de disposer de la variabilité génétique nécessaire à la production agricole pour affronter les enjeux futurs de l’agriculture. Au cours des 25 prochaines années, la production céréalière devra progresser de près de 50 pour cent, en faisant appel, en grande partie, à la terre, à l’eau et aux autres ressources naturelles déjà exploitées.

Changement climatique

Le changement climatique aura vraisemblablement un impact profond sur l’agriculture. “Une hausse probable de la température moyenne de la planète provoquerait des réductions sensibles de la diversité biologique, notamment la perte des ressources génétiques disponibles pour la production agricole“, a indiqué M. Diouf.

“L’augmentation de la fréquence des sécheresses et des inondations aura des répercussions négatives sur la production locale. Le potentiel de rendement agricole a de fortes probabilités de chuter en présence de hausses même minimes de la température, en particulier sous les tropiques qui sont aussi le centre de la biodiversité. Elle pourrait également entraîner une conversion des terres agricoles et la déforestation. Dans les pays en développement, on estime que la déforestation est déjà responsable de 20 pour cent des émissions de gaz à effet de serre. Dans un futur proche, le changement climatique pèsera lourdement sur les écosystèmes agricoles et les populations dépendant de l’agriculture et de l’élevage”, a-t-il ajouté.

La FAO organisera une conférence internationale de haut niveau sur la sécurité alimentaire mondiale, le changement climatique et la bioénergie à Rome du 3 au 5 juin, ainsi qu’une autre manifestation en novembre prochain sur le thème «Nourrir la planète en 2050».

Contact:
Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 252 3616 (portable)

Contact:

Erwin Northoff
Relations médias, FAO
erwin.northoff@fao.org
(+39) 06 570 53105
(+39) 348 25 23 616

©Mari Tefre/Global Crop Diversity Trust

Le matériel génétique des principales cultures sera préservé dans la chambre forte semencière mondiale

©Mari Tefre/Global Crop Diversity Trust

La cave a été creusée au coeur de la montagne; le pergélisol et l’épaisse paroi rocheuse protègeront des millions de semences

envoyer cette page
Inauguration de la Chambre forte semencière mondiale
La diversité végétale préservée au coeur des montagnes norvégiennes
25 février 2008 – La construction de l'immense cave qui abritera les duplicata des principales plantes cultivées du monde est “une des initiatives les plus innovantes et remarquables jamais menées au service de l’humanité”, a déclaré le Directeur général de la FAO, Jacques Diouf.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS