FAO :: Salle de presse :: Dernières nouvelles :: 2008 :: Intervention d’urge…
Intervention d’urgence de la FAO au Pérou
Sauvés 18 000 alpagas, gagne-pain des familles pauvres des hautes Andes
31 juillet 2008, Rome – La FAO a livré au Pérou, par le biais de son Unité de secours d’urgence et grâce aux fonds du Gouvernement belge, 36 800 doses d’antiparasitaires et d’antibiotiques destinées à plus de 18 000 alpagas du district de Pilpichaca dans la province de Huancavelica. Les camélidés andins sont malades et affaiblis à cause de la vague de froid qu’on appelle communément “friaje”.

Le friaje est une association de basses températures hors saison, de gelées, de neige et de grêle qui cause des dégâts aux cultures et aux pâturages sur les hauts plateaux andins, explique Marc Vandersmissen, coordonnateur des Opérations d'urgence de la FAO au Pérou.

Dans les hautes Andes, la campagne agricole est limitée à un court laps de temps dont l’agriculteur doit profiter pour semer et récolter selon un calendrier précis afin de pouvoir nourrir sa famille. Mais à cause des changements climatiques, les schémas traditionnels sont en train de changer, et les paysans ne sont plus en mesure de prévoir les dates des semis et des récoltes.

Cette année, les vagues de froid ont démarré dès mars-avril, alors qu’elles n’apparaissent normalement qu’en juin. Cela a nui aux cultures, et surtout, aux pâturages dont dépendent lamas et alpagas, situation qui a porté le Gouvernement à déclarer l’état d’urgence dans 11 régions sur les 25 que compte le Pérou.

Dégâts dévastateurs

Les dégâts occasionnés par le friaje sont ravageurs pour les petits agriculteurs qui n’ont pas encore fait les récoltes, et surtout, pour les éleveurs d’alpagas des hautes Andes que voient les pâturages se couvrir de neige qui, en gelant, crée des dommages irréversibles. Les camélidés affamés s’affaiblissent et sont de ce fait plus sujets aux maladies, commente M. Vandersmissen.

L'alimentation des éleveurs d’alpagas consiste en «papa seca» (pomme de terre sèche) avec un peu de viande séchée de camélidé. Ils cultivent eux-mêmes la pomme de terre dans les zones de moindre altitude ou l’échangent contre des fibres. Leurs alpagas sont toute leur vie et leur unique source de revenus, ajoute-t-il.

La campagne d’urgence pour sauver les alpagas a été lancée du 14 au 19 juillet dans les communautés de Llillinta, Antacancha, Cacuya, Pichcahuasi, Pueblo Nuevo, Ingahuasi et Pelapata dans la région de Huancavelica. L’intervention d’urgence de la FAO a permis de sauver 50 pour cent de la population estimée à 35 000 têtes d’alpagas, lamas et ovins, et de venir en aide à plus de 200 familles vulnérables.

En dépit de cette intervention, la FAO met en garde contre le danger qui guette, à partir de septembre, avec l’augmentation de la mortalité et de la morbidité des camélidés de la Sierra centrale et de la Sierra du Sud au Pérou, où l’élevage de camélidés dépend des pâturages naturels qui ont subi de graves dommages dus à la vague de froid.

La FAO est en train d’achever une évaluation sur le terrain dans les cinq départements les plus touchés, et a lancé un appel de fonds d’urgence aux donateurs pour conjurer la destruction des moyens d’existence des éleveurs d’alpagas des hautes Andes péruviennes.
Contact:
Bureau de presse
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625
(+39) 06 570 53625

Contact:

Bureau des relations avec les médias, FAO
FAO-Newsroom@fao.org
(+39) 06 570 53625

Photo: ©FAO/Marc Vandersmissen

Le friaje a nui aux cultures, en particulier aux pâturages dont dépendent lamas et alpagas

Photo: ©FAO/Marc Vandersmissen

La vie n'est pas facile sur les hauts plateaux andins...

envoyer cette page
Intervention d’urgence de la FAO au Pérou
Sauvés 18 000 alpagas, gagne-pain des familles pauvres des hautes Andes
31 juillet 2008 – L'Unité de secours d’urgence de la FAO a livré 36 800 doses d’antiparasitaires et d’antibiotiques destinées à plus de 18 000 alpagas malades et affaiblis à cause de la vague de froid dans le district de Pilpichaca, dans la province de Huancavelica.
Veuillez insérer une adresse email
Veuillez insérer une adresse email valide
RSS