Décès d'un éminent spécialiste de la lutte contre les ennemis des cultures

La FAO a rendu hommage à un grand nom de la lutte contre les ravageurs, l'américain Edward F. Knipling, décédé le 17 mars à l'âge de 91 ans. 

"M. Knipling n'était pas seulement un scientifique, mais aussi un philanthrope qui avait à coeur de trouver des solutions aux problèmes des agriculteurs pauvres dans le monde en développement", a déclaré Jan Slingenbergh, fonctionnaire principal de la FAO, spécialiste de la lutte contre les insectes.

Dr Knipling a apporté une grande contribution à la lutte contre les ennemis des cultures en introduisant les principes de la lutte à grande échelle. Avec R. C. Bushland, il inventa la technique de l'insecte stérile qui a servi à éradiquer la lucilie bouchère en Afrique, au Mexique et aux Etats-Unis. La technique a été également utilisée pour lutter contre la mouche méditerranéenne et d'autres mouches des fruits en Californie et en Floride, et éliminer la mouche tsé-tsé sur l'île de Zanzibar.

28 mars 2000

Communiqué de presse intégral
La technique de l'insecte stérile
Eradication de la mouche Tsé-tsé sur l'île de Zanzibar
Programme mixte FAO/AIEA: Techniques nucléaires dans l'alimentation et l'agriculture (en anglais seulement)

 


La FAO lance une étude sur l'économie du tabac

Brésil: coopérative de production de tabac
FAO/G. Bizzarri/18197 (haut) et 18198 (bas)

Une étude conjointe sur l'impact des politiques gouvernementales sur l'économie mondiale du tabac a été lancée par la FAO. Les travaux fourniront des informations détaillées sur les facteurs économiques et sociaux qui influent sur la production et la consommation du tabac. L'étude sera concentrée initialement sur un petit groupe de pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 4 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées au tabac. En 2030, ce chiffre pourrait s'élever à 10 millions, dont 70 pour cent dans les pays en développement. En dépit des dangers pour la santé rattachés à l'utilisation du tabac, la culture et la fabrication des produits du tabac continuent à progresser.

L'Agence suédoise pour le développement international et la FAO financent l'étude conjointement à hauteur de 250 000 dollars E.-U., tandis que l'OMS, la Banque mondiale, l'Organisation internationale du travail et les organismes nationaux contribueront également au projet.

22 mars 2000

 

Communiqué de presse intégral


Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient

Le développement agricole durable, la santé animale et la sécurité alimentaire des ménages sont quelques-uns des thèmes qui seront affrontés à la 25ème Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient. La Conférence, qui aura lieu à Beyrouth (Liban) du 20 au 24 mars, verra la participation de plus de 30 Etats membres de la région.

Jordanie: Agriculteur semant à la volée FAO/14600/F.Boot

Un thème clé de la conférence sera la création d'un Forum sur la santé animale pour le Proche-Orient. Des maladies animales comme la fièvre aphteuse, la peste bovine et la brucellose n'ont pas été éradiquées dans la région, et l'objectif du Forum sera de promouvoir le commerce d'animaux sains en combattant ces maladies sur le plan gouvernemental, scientifique et pratique.

La FAO présentera un cadre stratégique pour un développement agricole durable, dont le but sera d'attirer l'attention sur des sujets comme la désertification, la pauvreté rurale, la pollution, la pénurie d'eau et les grands déficits vivriers de la région. Aujourd'hui, près d'un tiers des besoins céréaliers de la région est importé et le déficit vivrier devrait augmenter à un rythme annuel moyen de 2,9 pour cent. Mais il pourrait s'aggraver davantage, selon l'évolution du cours des céréales et les livraisons d'aide alimentaire. En outre, l'eau n'est pas suffisante pour développer l'agriculture irriguée et couvrir ainsi les besoins alimentaires croissants de la région, malgré de bonnes possibilités de rationnaliser son utilisation.

Les participants à la Conférence régionale examineront également les suites données au Sommet mondial de l'alimentation et les effets potentiels des négociations commerciales multilatérales de l'OMC sur l'agriculture dans la région.

17 mars 2000

Documents de la Conférence (en arabe et en anglais)


Sécurité alimentaire et croissance démographique: une nouvelle publication de la FAO se penche sur la question

La production vivrière mondiale suffira-t-elle à nourrir la population croissante de la planète au prochain siècle? Selon une nouvelle publication de la FAO, Une voie étroite pour la sécurité alimentaire d'ici à 2050, la réponse est oui. Toutefois, il faut une forte détermination politique et des décisions difficiles prises sur la base d'une analyse technique rigoureuse.

Le but de cette publication est de tracer une voie potentielle pour la sécurité alimentaire mondiale.

L'auteur de cet ouvrage, publié en collaboration avec la maison d'édition Economica, est Philippe Collomb, ingénieur agronome, qui affronte les problèmes techniques que pose la croissance démographique à la production vivrière en présentant d'éventuels moyens d'y remédier.

La planète compte désormais 6 milliards d'habitants, chiffre qui devrait s'élever à 9 milliards en 2050. Les personnes sous-alimentées sont plus de 800 millions. Avec la pression continue exercée sur les disponibilités alimentaires, il est clair qu'il ne sera guère facile de trouver le chemin de la sécurité alimentaire.

P. Collomb développe des idées présentées dans le quatrième volume d'une série de documents techniques de la FAO préparés à l'occasion du Sommet mondial de l'alimentation, "Besoins alimentaires et croissance démographique". Les deux premiers chapitres de cet ouvrage passent en revue les enseignements tirés des analyses démographiques et de disponibilités alimentaires et présentent des projections pour les 50 prochaines années. Les chapitres suivants identifient les différents éléments faisant partie des stratégies d'atténuation de la faim et offrent une vue d'ensemble des situations de population/d'approvisionnements alimentaires au niveau des pays, s'attachant en particulier à l'Afrique, où les problèmes de disponibilités demeureront les plus graves.

Une voie étroite pour la sécurité alimentaire d'ici à 2050 - disponible seulement en français - peut être commandé auprès du Groupe des ventes et de la commercialisation, Viale delle Terme di Caracalla, 00100 Rome (Italie); télécopie +39 (06) 570 53360; ou courrier électronique: publications-sales@fao.org

1er mars 2000

Résumé de "Besoins alimentaires et croissance démographique"
Texte intégral de "Besoins alimentaires et croissance démographique"
Sommet mondial de l'alimentation
Catalogue des publications électroniques de la FAO


 


Page d'accueil de la FAO

 Cherchez  

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2000