Archives

Soudan : déficit vivrier en dépit de l'accroissement de la production

 

En dépit d'un accroissement général de la production céréalière en 2001, 2 millions de personnes au Soudan dépendront de l'aide alimentaire cette année, selon un rapport publié récemment par la FAO et le Programme alimentaire mondial.

Le secteur Nord du pays a accru la production de près de 30 pour cent par rapport à 2000. Cette progression s'explique par l'augmentation des superficies ensemencées, le climat favorable, les mesures d'incitation du Gouvernment et les prix élevés des céréales lors des semis. Dans le secteur Sud, en dépit des troubles intérieurs et de l'insécurité qui a continué à entraver les activités agricoles, la production a enregistré également une certaine amélioration grâce aux précipitations accrues et au meilleur accès aux champs. Toutefois, le rapport avertit que "la forte baisse des prix du sorgho dans les grandes zones productrices pourrait se traduire par la faillite des agriculteurs et des réductions considérables des superficies ensemencées l'an prochain".

Prix élevés, conflit non résolu

Selon le rapport, la production céréalière totale de 2001 serait de 4,8 millions de tonnes, soit 38 pour cent de plus qu'en 2000 et 9 pour cent de plus que la moyenne des cinq années précédentes.

Cet accroissement n'est, toutefois, guère suffisant. En effet, les déplacements de population et l'insécurité dus aux conflits internes donneront lieu à des déficits céréaliers dans plusieurs zones du sud et un accès limité à la nourriture. Raga, certaines parties de l'Etat de l'Unité et du Couloir de Sobat dans l'Etat du Haut-Nil ont été particulièrement touchées.

Les zones du nord auront également besoin d'une aide. Le rapport fait remarquer que "dans le nord du Soudan, certaines parties du Kordofan Nord, Kordofan Ouest, Darfour Nord, Darfour Sud et l'Etat de la mer Rouge ont souffert de pertes de récolte dues aux conditions climatiques irrégulières. Pour la plupart de ces régions, c'est la troisième année consécutive de mauvaises récoltes". En conséquence, les prix des céréales sont demeurés élevés, affaiblissant le pouvoir d'achat de la population et requérant une aide alimentaire d'urgence pour les populations les plus vulnérables de ces zones.

Au total, on estime à 155 000 tonnes l'aide alimentaire requise pour environ 2 millions de personnes déplacées par la guerre, victimes de la sécheresse et vulnérables dans le pays. Une assistance d'urgence est également nécessaire pour fournir des semences et autres intrants agricoles avant la prochaine campagne agricole, qui démarrera en avril/mai au sud et en juin/juillet 2002 au nord.

8 février 2002

Liens:

Mission FAO/PAM d'évaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires au Soudan

Système mondial d'information et d'alerte rapide sur l'alimentation et l'agriculture

Programme alimentaire mondial (PAM)


  Page d'accueil de la FAO

  Cherchez  

Webmaster@fao.org

©FAO, 2002