Archives

Accroissement de la récolte en Ethiopie, qui reste toutefois insuffisante

En Ethiopie, la production céréalière s'améliore. Il n'en reste pas moins que 5,2 millions de personnes dépendront encore d'une aide alimentaire en 2002, soit moins qu'en 2001 et environ la moitié par rapport à 2000, lorsque le pays était durement touché par la sécheresse. D'après un rapport spécial publié conjointement par la FAO et le Programme alimentaire mondial, cette situation s'explique par les sécheresses localisées, les déplacements de population et l'accès et les droits limités à la nourriture.

Des conditions de croissance favorables - notamment, des précipitations suffisantes dans la plupart du pays - se sont traduites dans l'ensemble par de bons résultats agricoles en 2001. Au sud-est, toutefois, la saison des pluies a été plus courte et plus irrégulière que d'habitude.

En outre, le rapport note que dans la région du sud, "les emblavures de céréales ont été réduites en 2001, principalement à cause de l'incertitude régnant sur les politiques de crédit et la disponibilité d'engrais lors des semis". A l'échelle nationale, les rendements en céréales ont diminué de 4 pour cent par rapport à 2000, fléchissement essentiellement dû à l'utilisation réduite d'engrais. Le rapport fait également remarquer que le pays n'a pas souffert d'invasions de ravageurs migrateurs, mais que les dégâts des ravageurs non migrateurs et des maladies ont été légèrement supérieurs à la normale.

Meilleure récolte, baisse des prix des céréales

Le rapport prévoit une récolte de 12,33 millions de tonnes de céréales et de légumineuses pour la campagne principale - respectivement 11,30 et 1,03 million de tonnes, soit environ 9 pour cent de plus que la moyenne des cinq années précédentes.

L'augmentation des précipitations a également fait du bien à d'autres cultures et l'état des pâturages s'est amélioré, sauf dans certaines parties du sud-est. Les prix du bétail sont généralement stables ou en hausse.

La production accrue a entraîné une baisse des prix des céréales, en particulier pour le maïs, qui pourrait se traduire par de graves difficultés financières pour les agriculteurs et des réductions des superficies ensemencées à la prochaine campagne. En outre, les possibilités d'exportation seront limitées compte tenu de l'amélioration de la production dans les pays voisins, notamment au Kenya et au Soudan.

Près de 560 000 tonnes d'aide alimentaire seront nécessaires, dont 130 000 tonnes sont disponibles sous forme de stocks de report. Les groupes les plus vulnérables comprennent les personnes déplacées à l'intérieur du pays au nord et les éleveurs au sud et à l'est.

Le rapport recommande vivement aux donateurs de commencer par effectuer les achats localement pour l'aide alimentaire en faveur des groupes vulnérables.

14 février 2002

Liens :

Mission FAO/PAM d'évaluation des récoltes et des approvisionnements alimentaires en Ethiopie

Système mondial d'information et d'alerte rapide sur l'alimentation et l'agriculture

Programme alimentaire mondial (PAM)



Les disponibilités de pâturages et l'état du bétail se sont améliorés dans quasiment tout le pays depuis 2000


  Page d'accueil de la FAO 

  Cherchez  

Webmaster@fao.org

©FAO, 2002