Archives

La famine menace 4 millions de personnes en Afrique australe

En Afrique australe, près de 4 millions de personnes auront besoin d’une aide d’urgence cette année, selon un rapport spécial publié par la FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM). Les pénuries alimentaires s’expliquent en grande partie par la baisse des récoltes céréalières de 2001, due aux conditions météorologiques défavorables et à la réduction des semis. Le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe sont les plus touchés à cause de leurs stocks de maïs extrêmement limités, des prix élevés et des retards de livraison du maïs acheté.

Au Malawi, le rapport fait remarquer que la récolte de maïs de 2001 est en recul d’un tiers par rapport à la récolte exceptionnelle de l’année précédente. Près de 650 000 personnes ont été victimes de pertes de récoltes dues aux graves inondations, ce qui a nécessité des importations de maïs de 20 000 tonnes pour la campagne 2001/02. Le PAM a déjà distribué 9 000 tonnes d’aide alimentaire dans les zones frappées par les inondations. En octobre 2001, le Gouvernement a commandé 150 000 tonnes de maïs en Afrique du Sud. Fin janvier, toutefois, seulement 60 000 tonnes avaient été livrées et les retards devraient s’aggraver à cause de la poursuite des inondations.

En Zambie, la récolte de maïs de 2001 était estimée à 802 000 tonnes, un recul de 24 pour cent par rapport à 2000. Les précipitations excessives et les inondations localisées dans de nombreuses zones, ainsi qu’un temps sec prolongé dans le sud ont réduit les rendements. En juillet, le Gouvernement a lancé un appel à la communauté internationale pour une aide alimentaire en faveur de 2 millions de personnes dans 42 districts en état d’urgence. Jusqu’à présent, le Gouvernement a prélevé 5 000 tonnes de maïs de ses propres ressources et a commandé à l’Afrique du Sud 150 000 tonnes qui seront vendues à des minoteries sélectionnées à des prix subventionnés. Cependant, seulement 26 000 tonnes étaient arrivées à la mi-janvier, toujours à cause de problèmes de transport.

Au Zimbabwe, la récolte de maïs de 2001 est estimée à 1,5 million de tonnes, soit 28 pour cent de moins qu’en 2000 et nettement moins que la moyenne. Le rapport indique que "la baisse est principalement due à une réduction de 54 pour cent des superficies ensemencées dans les grandes exploitations commerciales, compte tenu de la désorganisation du système d’acquisition des terres". Les retards de paiement de l’Office de commercialisation des céréales ont compromis les semis, et les rendements ont souffert d’une période de sécheresse en milieu de campagne, suivie de pluies excessives. Durant la première semaine de février, les stocks officiels de maïs étaient estimés à 10 000 tonnes – soit moins d’une semaine de consommation.

Le PAM a sollicité 60 millions de dollars pour l’achat de 94 000 tonnes de céréales en faveur de 558 000 personnes victimes de graves pénuries alimentaires. Fin janvier 2002, aucune promesse de contribution n’avait été reçue.

Le rapport note que "la situation de sécurité alimentaire est également le résultat de la crise économique qui frappe le Zimbabwe. Toutes les activités économiques subissent les conséquences du manque de devises étrangères et des pénuries d’essence qui s’ensuivent, de l’alimentation électrique imprévisible et des disponibilités insuffisantes de matières premières". La situation alimentaire du Zimbabwe pourrait se détériorer davantage durant le deuxième semestre, du fait de la réduction des semis et d’une période de sécheresse prolongée depuis décembre 2001.

Dans le reste de la région, une aide alimentaire d’urgence est distribuée au sud du Mozambique, au Swaziland, au Lesotho et en Namibie, où les pénuries sont essentiellement dues à la diminution des récoltes ou à la sécheresse. En Angola, compte tenu de la poursuite de la guerre civile, 1,3 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays auront besoin d’une aide alimentaire d’urgence en 2002.

22 février 2002

Liens :

Alerte spéciale FAO/PAM sur l’Afrique australe
Ecoutez Mwita Rukandema, économiste principal au Système mondial d’information et d’alerte rapide de la FAO, au micro de la Radio des Nations Unies (en RealPlayer, en anglais)
Base de données sur l‘Afrique australe (en anglais)
Système mondial d'information et d'alerte rapide sur l'alimentation et l'agriculture (SMIAR)
Programme alimentaire mondial (PAM)


R. Jones/FAO/19366

En Afrique australe, les prix du maïs ont subi une envolée à cause des récoltes réduites


  Page d'accueil de la FAO    Cherchez  

Webmaster@fao.org

©FAO, 2002