Veille mondiale FAO

 

Les pénuries alimentaires menacent 25 pour cent des habitants de la Mongolie


L'hiver le plus rigoureux depuis 30 ans aurait causé la mort de plusieurs centaines de milliers de têtes de bétail en Mongolie. Ceci met en péril les conditions d'existence et la sécurité alimentaire du quart des 2,7 millions d'habitants du pays qui dépendent entièrement de l'élevage.

Selon les rapports officiels, 1,5 million d'animaux sont déjà morts et quantité d'autres périront probablement dans les semaines à venir car les rudes conditions persistent. Les régions les plus touchées sont celles du centre, de l'ouest et du nord-ouest du pays. Les zones plus particulièrement frappées comprennent Dundgobi, Ovorkhangai, Uvs, Zavkhanto et Bayankhongor.

Le secteur de l'élevage joue un rôle extrêmement important dans l'économie de la Mongolie, constituant la principale source de revenus pour de nombreux ménages et une source importante de devises. En outre, du fait des distances considérables et du manque d'accès à d'autres sources d'aliments, les animaux ont un rôle vital pour la sécurité alimentaire des ménages, couvrant les besoins nutritionnels essentiels avec la viande et le lait. D'après les estimations disponibles, normalement, les animaux fournissent chaque année environ 92 kg de viande et 130 kg de produits laitiers par personne.

La situation alimentaire parmi les groupes vulnérables, notamment les femmes et les enfants, pourrait dégringoler au cours des prochains mois, en particulier à mesure que les réserves vivrières de base de l'hiver (viande séchée, lait et produits laitiers) s'épuisent. On commence à voir les catégories les plus vulnérables de la population nomade migrer vers les villes en quête d'un emploi.

Le Gouvernement de la Mongolie a lancé un appel pour une aide internationale sous forme de nourriture, de vêtements et de médicaments, ainsi que d'aliments pour le bétail qui a survécu.

16 mars 2000

 

Autres liens


 Page d'accueil de la FAO  

 Cherchez 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2000