Les perspectives de l'alimentation s'améliorent grâce à une augmentation de la production céréalière


Système Mondial d'Information et d'Alerte Rapide sur l'Agriculture et l'Alimentation (SMIAR):


Pages précédentes de
Veille mondiale

Les stocks mondiaux de céréales continuent d'augmenter, les tout derniers chiffres de production pour 1996 indiquant une amélioration plus nette que prévu, d'après le premier bulletin pour 1997 de Perspectives de l'alimentation, une publication de la FAO qui fait autorité en la matière. Malgré cette augmentation, les stocks mondiaux de report devraient demeurer inférieurs aux niveaux jugés nécessaires à la sécurité alimentaire.

Le rapport stocks de fin de saison/consommation prévue en 1997/98, bien que proche de 16 pour cent, sera encore inférieur à la fourchette de 17-18 pour cent considérée par la FAO comme le niveau minimum pour assurer la sécurité alimentaire mondiale, d'après le rapport publié par le Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR) de la FAO. Il faudra une autre bonne récolte de céréales en 1997 pour ne pas avoir à puiser dans les réserves limitées; et jusqu'à présent, les premières indications sont rassurantes dans l'ensemble, indique le rapport..

Les toutes dernières estimations de la FAO situent la production céréalière mondiale à 1 872 millions de tonnes en 1996 (y compris le riz équivalent usiné), soit une augmentation de 23 millions de tonnes par rapport aux prévisions de fin 1996 et de plus de 8 pour cent par rapport à 1995, où elle avait accusé une baisse. Cette hausse est essentiellement imputable à une production de blé plus importante que prévu dans des pays clefs d'Amérique du Sud et en Australie, où les moissons viennent juste d'être terminées, et à une révision en forte hausse des estimations finales de la récolte de céréales secondaires (principalement maïs) aux Etats-Unis. Ces récoltes abondantes devraient permettre une reconstitution appréciable des stocks de report pour la première fois en quatre ans.

Malgré ces perspectives généralement positives, la situation des disponibilités alimentaires dans le monde se caractérise par la persistance d'un certain nombre de points noirs. En Afrique, les perspectives alimentaires sont particulièrement sombres pour un grand nombre de personnes dans la région des Grands Lacs, principalement au Burundi, au Rwanda et en Ouganda, en raison de la combinaison de troubles civils, de déplacements de populations et de mauvaises récoltes. Les perspectives pour l'est du Zaïre, où la distribution des vivres en temps opportun représentera une difficulté importante pour la communauté internationale, suscitent également de graves préoccupations.

En Asie, les inondations ont endommagé les récoltes 1996 au Cambodge, au Laos et au Vietnam. En Corée du Nord, où les inondations ont infligé de sérieux dommages deux années de suite, une aide alimentaire importante devra être apportée en 1997 pour couvrir les besoins essentiels.

L'accord "pétrole contre vivres" mis en oeuvre en Iraq devrait améliorer la situation alimentaire et nutritionnelle de la population, bien que l'aide alimentaire fournie ne couvre, d'après les estimations, qu'un peu plus de la moitié des besoins d'importations alimentaires. La FAO prépare l'envoi d'une mission en Iraq pendant la période mai/juin pour y évaluer la situation alimentaire et nutritionnelle.

Dans plusieurs pays vulnérables à déficit vivrier de la Communauté des Etats indépendants - notamment l'Arménie, la Géorgie et le Tadjikistan - la situation des approvisionnements céréaliers demeure précaire.

3 mars 1997

 


>

FAO Home page 

>

  Cherchez... 

Comments?: Webmaster@fao.org

©FAO,1997