Rapport spécial du SMIAR
Février 1997

 

Malgré díimportantes inondations, le Cambodge produit un excédent de riz

Les inondations ont causé des dégâts dans les principales provinces rizicoles de Battambang, Kandal, Prey Veng, Siem Reap, Kompong Cham, Pursat et Takeo

En 1997, pour la deuxième année consécutive, le Cambodge peut síattendre à une production de riz excédentaire, díaprès un rapport spécial préparé par la FAO et le Programme alimentaire mondial. Le riz est de loin la plus importante culture du Cambodge, puisquíil représente plus de 90 pour cent des terres cultivées du pays.

Le rapport, qui síappuie sur les conclusions díune mission FAO/PAM díévaluation des récoltes et des disponibilités alimentaires, estime la production totale de riz pour 1996/97 à près de 3,4 millions de tonnes, soit 2 pour cent environ de plus que le niveau prévu en 1995/96 et 35 pour cent de plus que la moyenne des cinq années précédentes.

Des précipitations favorables sur la plupart des régions du pays ont favorisé la plantation et le développement de la récolte de riz de la saison humide en 1996. Les graves inondations en septembre/octobre dans plusieurs provinces importantes ont entraîné une diminution du rendement moyen ñ 1,67 tonne par hectare contre 1,75 tonne en 1995/96 ñ mais la production globale a quand même été supérieure à celle de líannée précédente en raison díune expansion des superficies cultivées.

Les disponibilités totales de riz pour 1997 sont estimées à 2,12 millions de tonnes, contre des besoins globaux de près de 2 millions de tonnes, ce qui laisse un excédent díenviron 127 000 tonnes.

Malgré cet excédent global, díimportants secteurs de la population continueront de faire face à de fortes pénuries alimentaires en 1997. Líacheminement du riz des régions excédentaires vers les régions déficitaires demeure problématique, en raison des carences díun réseau commercial encore insuffisamment développé et des difficultés de transport.

En supposant quíaucun déplacement massif de la population níait lieu, les besoins totaux díaide alimentaire, y compris les rations díurgence pour les groupes vulnérables et les stocks díurgence qui doivent être mis en place par le gouvernement, síélèvent à près de 70 000 tonnes.

Compte tenu de líexistence díun excédent rizicole au Cambodge en 1997, le rapport encourage les donateurs à effectuer des achats locaux pour leurs programmes destinés à venir en aide aux populations vulnérables.

7 mars 1997

Rapport spécial du SMIAR

 

Autres ressources


>

FAO Home page 

>

  Cherchez... 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO,1997