Selon le tout dernier numéro de Perspectives de l'alimentation de la FAO, la production céréalière pour 1997 couvrira les besoins, mais les réserves demeureront insuffisantes



Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR):

Dans son numéro de juillet-août-septembre 1997, le bulletin Perspectives de l'alimentation de la FAO situe la récolte céréalière mondiale pour 1997 à 1 869 millions de tonnes (riz usiné inclus), soit 18 millions de tonnes de moins que les dernières prévisions de la FAO. Si tout indique que la récolte sera encore supérieure à la tendance, cette production suffira juste à couvrir les besoins actuels, les réserves de céréales demeurant inférieures au seuil de sécurité.

Les stocks de réserve continueront de représenter 15 pour cent de la consommation prévue, soit nettement moins que la fourchette de 17 à 18 pour cent qui représente pour la FAO le seuil de sécurité minimum. Il faudra encore attendre une autre année avant que les stocks céréaliers soient reconstitués à un niveau qui garantirait la sécurité alimentaire mondiale, indique le rapport. Toutefois, l'incertitude plane déjà sur les perspectives de récolte pour l'année prochaine dans les régions où l'impact du phénomène El Niño se fera le plus fortement sentir.

Avec des stocks de réserve aussi bas, une détérioration même minime des perspectives de récolte pourrait entraîner une flambée des prix qui aurait des conséquences graves pour la sécurité alimentaire de nombreux pays à faible revenu et à déficit vivrier, notamment ceux qui dépendent des importations pour couvrir une part importante de leurs besoins alimentaires.

Les prévisions situent la production de blé pour 1997 à 600 millions de tonnes, soit une hausse de 10 millions de tonnes par rapport à la récolte record de 1996. En revanche, la production de céréales secondaires devrait se situer, d'après ces prévisions, à 888 millions de tonnes, soit 18 millions de tonnes de moins que l'an dernier. Pour le riz, les prévisions n'ont pas été modifiées et la production devrait demeurer pratiquement inchangée, à 381 millions de tonnes (riz usiné).

29 pays vivent encore en situation d'urgence alimentaire

Malgré les récoltes céréalières généralement favorables, des situations d'urgence alimentaire persistent dans 29 pays, dont la plupart situés en Afrique. Dans plusieurs pays d'Afrique de l'Est, la situation des disponibilités alimentaires s'aggrave en raison des intempéries. L'Ethiopie, le Kenya, l'Ouganda, la Somalie et la Tanzanie vont connaître des récoltes à la baisse. Ailleurs en Afrique, dans les pays touchés par des conflits civils - comme le Sierra Leone, le Libéria, le Burundi et le Rwanda - la situation alimentaire demeure précaire. En Afrique australe, plusieurs pays continuent d'avoir besoin d'une aide alimentaire, notamment l'Angola et le Mozambique. De son côté, Madagascar fait état de dommages aux récoltes causés par les acridiens.

En Asie, après deux ans d'inondations graves en RPD de Corée, les récoltes 1997 ont été frappées par une sécheresse prolongée et par un typhon destructeur. La production alimentaire devrait chuter de façon marquée, ce qui aura sans aucun doute des répercussions graves et à long terme, particulièrement en 1998, sur la situation des approvisionnements alimentaires du pays, déjà précaire. En Mongolie, des secteurs vulnérables de la population souffrent encore de la faim. En Iraq, si l'accord "Vivres contre pétrole" a apporté un certain soulagement, la malnutrition persiste dans l'ensemble du pays.

30 septembre 1997

Autres liens:


>

 FAO Home page 

>

  Cherchez... 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO,1997