Veille mondiale FAO

 

La sécheresse en Afrique du Nord met en péril les récoltes


  

Les agriculteurs du Maroc et d'autres pays d'Afrique du Nord risquent de graves pertes de récolte, faute de précipitations pour la deuxième année consécutive

FAO/18029/I. Balderiaaaa

Pour la deuxième année consécutive, les conditions de sécheresse menacent de réduire considérablement la production de céréales dans la plus grande partie de l'Afrique du Nord. D'après une récente alerte spéciale du SMIAR sur la situation des cultures dans la sous-région, dans plusieurs zones du Maroc et de l'Algérie, où quasiment aucune pluie n'est tombée depuis janvier, les agriculteurs sont confrontés à la perspective de "pertes totales de récolte".

Bien que l'on ne dispose pas encore d'informations précises sur les dégâts aux cultures, la production céréalière de la sous-région pourrait tomber à 6 millions de tonnes, soit 2 millions de tonnes de moins que la récolte de l'an dernier, déjà réduite par la sécheresse de plus de 30 pour cent par rapport à l'année précédente.

La sécheresse de l'an dernier a forcé les pays de la sous-région à puiser dans leurs stocks céréaliers et à accroître leurs importations de céréales de près de 10 pour cent. Un autre déficit de production cette année devrait être comblé presque entièrement par les importations, ce qui ferait peser à nouveau une lourde charge sur les budgets nationaux.

Les conditions de sécheresse créent également des difficultés aux éleveurs, confrontés aux pénuries d'eau et de fourrage. Le rapport signale que "ceci aura de graves répercussions sur la sécurité alimentaire, en particulier pour les petits bergers".

Le Maroc et l'Algérie sont les plus touchés par le temps sec, mais l'alerte spéciale du SMIAR note que la Tunisie et la Libye ne sont guère épargnées.

La seule lueur d'espoir du rapport concerne l'Egypte, où l'on prévoit une récolte céréalière supérieure à la moyenne. Contrairement aux autres pays d'Afrique du Nord, en Egypte la plupart des cultures de blé sont irriguées, ce qui a épargné au pays les forts écarts de production dus aux sécheresses répétées dans la sous-région au cours des dix dernières années.

7 avril 2000

 

Autres liens


 Page d'accueil de la FAO  

 Cherchez 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2000