Veille mondiale FAO

 

Premières estimations de la FAO de la production céréalière de 2000 dans le rapport "Perspectives de l'alimentation"


Le numéro d'avril 2000 de "Perspectives de l'alimentation" présente les premières prévisions de la FAO de la production céréalière en 2000, qui s'établirait à 1 890 millions de tonnes, chiffre supérieur d'environ 1 pour cent à celui de 1999, et à la moyenne des cinq dernières années. De meilleures récoltes de blé et de céréales secondaires compenseraient largement la baisse escomptée de la production de riz après le résultat record de l'an dernier.

Bien qu'il s'agisse encore d'estimations tout à fait provisoires, à ce niveau, la production totale de céréales en 2000 ne couvrirait pas les besoins d'utilisation prévus en 2000/2001, et il faudrait puiser dans les réserves céréalières mondiales pour la deuxième année consécutive.

En Amérique du Nord, la production devrait être en recul, essentiellement à cause de la diminution des superficies emblavées. En Afrique, "la production devrait rester limitée et proche du niveau réduit de l'an dernier" du fait des mauvaises conditions météorologiques dans les principaux pays producteurs de blé d'Afrique du Nord. En Asie, la production devrait rester semblable au niveau de l'an passé. En Europe seulement l'on prévoit une augmentation de la production, due à un "fort accroissement des semis", affirme le rapport.

Progression des échanges mondiaux de céréales

D'après les dernières prévisions de la FAO, le commerce mondial de céréales en 1999/2000 est de 222 millions de tonnes, soit 4 pour cent de plus que la campagne précédente. Cet accroissement est dû à l'augmentation des importations de blé et de céréales secondaires, qui ont compensé amplement les échanges réduits de riz. "Pour le groupe des pays en développement," dit le rapport, "les importations céréalières totales devraient atteindre un volume record d'environ 160 millions de tonnes". Toutefois, avec des prix généralement plus bas que ceux de la campagne précédente, la facture des pays en développement pour les importations de céréales en 1999/2000 devrait fléchir de près de 3 pour cent et s'établir à 21 milliards de dollars E.-U.

"Les cours internationaux des céréales ont été instables et en légère hausse au cours des dernières semaines," selon le rapport, "compte tenu d'échanges actifs et d'inquiétudes relatives au mauvais temps pour la campagne 2000 dans les principales zones productrices des Etats-Unis." Dans le même temps, les prix du riz ont chuté, car les disponibilités sont amples et le commerce morose. En mars, l'Indice FAO des prix du riz à l'exportation est tombé à son plus bas niveau depuis juin 1994.

La production mondiale de lait devrait augmenter légèrement en 2000, mais on prévoit que la demande soutenue d'importations se traduira par de faibles quantités de produits exportables, comme le lait en poudre. "En conséquence, les prix internationaux de la plupart des produits laitiers, et en particulier du lait en poudre, devraient être en hausse durant l'an 2000".

Pénuries alimentaires et urgences

Le rapport "Perspectives de l'alimentation" comporte une rubrique consacrée aux pays victimes d'urgences alimentaires. Conformément à l'alerte lancée par la FAO dans son récent rapport sur l'Afrique, près de 16 millions de personnes en Afrique de l'Est sont confrontées à de graves pénuries alimentaires et à la famine. Les éleveurs d'Ethiopie, du Kenya et d'Erythrée sont au bord de la famine après trois ans de pluies minimes, voire nulles. (Pour tout complément d'information sur la situation en Afrique, consulter le Rapport sur l'Afrique)

En Asie, un quart de la population de Mongolie souffre de graves pénuries alimentaires dues à l'hiver le plus rigoureux depuis 30 ans (voir l'Alerte spéciale pour la Mongolie). Au Timor oriental, la situation des approvisionnements alimentaires devrait continuer à s'améliorer grâce à l'aide alimentaire internationale et aux cultures vivrières qui seront récoltées au cours des prochaines semaines. En République démocratique de Corée, toutefois, les problèmes chroniques d'approvisionnement alimentaire persistent. En Afrique du Nord, plusieurs pays sont victimes d'une grave sécheresse. (voir l'Alerte spéciale pour l'Afrique du Nord).

En Amérique latine, une aide alimentaire est fournie aux pays suivants: Cuba, El Salvador, Guatemala, Haïti, Honduras, Nicaragua, Vénézuela. En Europe, quelque 2 millions de personnes se sont appauvries et ont besoin d'une aide alimentaire après les conflits prolongés dans les Balkans.

12 avril 2000

 

Autres liens


 Page d'accueil de la FAO  

 Cherchez 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2000