Veille mondiale FAO

 

Sécheresse en Géorgie


a

a

En Géorgie, la production agricole a subi un recul considérable à cause de la grave sécheresse

a

a

En Géorgie, la sécheresse a causé une forte baisse de la production agricole et une grave crise alimentaire. Une mission FAO/PAM qui s'est rendue dans le pays du 7 au 18 août a constaté que cette année, la sécheresse a réduit pratiquement à néant la production de céréales (de blé en particulier) dans l'est de la Géorgie.

La production céréalière intérieure, qui devrait être de 326 000 tonnes, est inférieure d'environ 60 pour cent à celle de l'an dernier. La mission estime les besoins céréaliers totaux de la Géorgie à 1,07 million de tonnes. Compte tenu d'importations commerciales estimées à 437 000 tonnes et seulement 88 000 tonnes d'annonces d'aide alimentaire, la Géorgie se retrouve cette année avec un déficit céréalier à couvrir de 223 000 tonnes. Au niveau des ménages, la sécheresse a également frappé les potagers, source importante de nourriture pour de nombreuses familles. La production de pommes de terre, denrée alimentaire de base, est également gravement touchée.

Le recul de la production vivrière s'est traduit par une hausse des prix sur le marché. "Sur certains marchés, le prix des tomates et des oignons a augmenté de 100 pour cent, et le prix du fromage de 40 à 55 pour cent par rapport à la même époque de l'an dernier", selon le rapport.

En Géorgie, de nombreux agriculteurs cultivent de très petites parcelles de terre, ce qui limite les quantités de nourriture qu'ils peuvent produire, même en conditions optimales. Ils ne disposent guère de capital et ont un accès réduit au crédit. En conséquence, ils manquent de semences de qualité, d'équipement, d'engrais et de pesticides. Les systèmes d'irrigation et de drainage du pays sont tombés en ruine et il a été d'autant plus difficile de faire face aux pénuries d'eau.

Les pluies de printemps médiocres, en particulier dans l'est de la Géorgie, ont provoqué une forte réduction des récoltes

A l'instar de nombreux pays de l'ex-U.R.S.S., la Géorgie a subi le contrecoup du déclin économique qui a réduit ses capacités de faire face à la sécheresse. En outre, depuis la proclamation de l'indépendance en 1991, 260 000 personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays à cause des guerres civiles.

Le PAM lance un appel pour environ 66 000 tonnes d'aide alimentaire pour la période de huit mois allant de novembre 2000 à juin 2001. Cette aide sera destinée aux près de 700 000 personnes les plus gravement touchées par la sécheresse. La mission souligne également que si l'on veut que la Géorgie soit moins vulnérable aux pénuries alimentaires l'an prochain, "il faut absolument fournir des semences aux agriculteurs". A l'heure actuelle, le pays ne dispose que de 4 000 tonnes de semences de blé, alors que les agriculteurs auront besoin de 30 000 tonnes pour la campagne de semis de cette année qui démarrera en septembre/octobre.

21 septembre 2000

 

Liens: 


 Page d'accueil de la FAO  

 Cherchez 

Suggestions?: Webmaster@fao.org

©FAO, 2000