Ressources naturelles
     et l'environnement

Nouvelles, Publications et Avis - Bioénergie

juillet 2012
Gestion intégrée de la terre, de l’eau et de l’énergie: interviews vidéo

Au cours du récent Comité de l’agriculture, qui s’est tenu au siège de la FAO en mai 2012, le spécialiste de l’eau Jean-Marc Faures et le spécialiste de l’énergie Olivier Dubois ont évoqué les défis auxquels ces secteurs sont confrontés aujourd’hui et ont expliqué en quoi une meilleure intégration du travail dans ces trois secteurs était essentielle pour satisfaire les besoins de sécurité alimentaire de la population croissante de notre planète.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Bioénergie  
juin 2012
Vers l'avenir que nous voulons
En finir avec la faim et engager la transition vers des systèmes agro-alimentaires durables

Depuis 1992, un travail important a été réalisé pour rapprocher le monde d’un avenir commun et durable mais, vingt ans plus tard, nous n’avons toujours pas concrétisé ce principe fondamental: trop de personnes ne mènent pas encore de vie saine et productive alors que le monde se développe par des moyens qui ne sont pas toujours en harmonie avec la nature. La FAO cherche à établir un consensus sur les changements à opérer au niveau mondial, régional et national pour éliminer définitivement la faim, appuyer la transition vers des systèmes de consommation et de production alimentaires durables, et garantir une gestion plus équitable de l’alimentation. Elle demande que ce consensussoit traduit par un engagement solide et durable à agir. Et elle appelle toutes les parties prenantes représentées à Rio+20 à prendre d’urgence la nouvelle résolution de travailler ensemble dans un réel esprit de coopération et de partenariat pour mettre en oeuvre les mesures requises et prendre la responsabilité de satisfaire au premier principe de Rio 1992.

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  
juin 2012
No sustainable development without eradication of hunger and extreme poverty
Joint statement by FAO, IFAD, WFP and Bioversity on Rio+20 Summit

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  -Ressources génétiques et biodiversité  
juin 2012
En route pour Rio: Améliorer l’utilisation de l’énergie, un enjeu majeur pour les systèmes alimentaires mondiaux
La FAO préconise des systèmes alimentaires « énergétiquement intelligents » à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable

Disponible en: | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
avril 2012
Bonnes pratiques environnementales dans la production de matières premières bioénergétiques.
Document de travail Environnement et ressources naturelles n° 49

La durabilité du développement de la bioénergie moderne et la sauvegarde de la sécurité alimentaire supposent la mise en œuvre d’un certain nombre de bonnes pratiques tout au long de la chaine d’approvisionnement de la bioénergie. En se basant sur le travail entrepris par la FAO en matière de bonnes pratiques agricoles et forestières, le projet des Critères et indicateurs sur la bioénergie et la sécurité alimentaire de la FAO (BEFSCI) a compilé toute une série de bonnes pratiques environnementales susceptibles d’être mises en œuvre par les producteurs de matières premières bioénergétiques, dans le but de minimiser les risques d’impacts environnementaux négatifs que leur production pourrait générer et pour s’assurer que la bioénergie moderne contribue à l’atténuation des effets du changement climatique. Ces pratiques peuvent renforcer à la fois l’efficacité et l’efficience de l’utilisation des terres, des eaux et des intrants agricoles pour la production de matières premières bioénergétiques et générer des effets environnementaux et socioéconomiques positifs, s’agissant notamment de la réduction de la concurrence potentielle avec la production alimentaire. Ces pratiques peuvent également minimiser les impacts de la production de matières premières bioénergétiques sur la biodiversité et les écosystèmes, qui sont à l’origine de toute une série de biens ...

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
avril 2012
Les petits exploitants agricoles dans les chaines de valeur et la certification bioénergétique mondiale: données de trois études de cas
Document de travail Environnement et ressources naturelles n° 50

Depuis quelques années on observe un intérêt croissant pour la bioénergie, lié notamment à son potentiel pour le développement rural et l’atténuation des effets du changement climatique, mais également en tant qu’énergie alternative, face au prix élevé du pétrole. On observe dans le même temps des préoccupations croissantes quant aux impacts négatifs potentiels de la bioénergie. Ces observations ont conduit à l’élaboration d’une série de normes volontaires visant à assurer la durabilité de la production bioénergétique. Bien que l’un des objectifs de ces normes volontaires consiste à renforcer la durabilité de la production bioénergétique « y compris d’un point de vue socioéconomique », elles pourraient avoir aussi un effet dissuasif sur l’intégration des petits exploitants agricoles dans la chaine de valeurs, pour des raisons de coûts et de complexité. Le projet des Critères et d’indicateurs sur la bioénergie et la sécurité alimentaire de la FAO (BEFSCI) a conduit trois études de cas afin d’analyser les opportunités et défis des petits exploitants agricoles au regard: 1) de la bioénergie comme un nouveau type de chaine de valeur, et 2) des programmes de certification bioénergétique.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
avril 2012
Compilation d’outils et de méthodologies pour évaluer la durabilité des bioénergies modernes
Document de travail Environnement et ressources naturelles n° 51

Le projet des Critères et d’indicateurs sur la bioénergie et la sécurité alimentaire de la FAO (BEFSCI) a compilé une série de trente outils et méthodologies pertinents pour évaluer, au cours des phases de planification et de suivi, les principaux impacts environnementaux et socioéconomiques de la bioénergie, le but étant de favoriser l’élaboration d’opérations bioénergétiques durables. Le développement de la bioénergie moderne, dans ses dimensions environnementales et socioéconomiques, peut exercer des impacts positifs ou négatifs (directs ou indirects) sur les quatre dimensions de la sécurité alimentaire: disponibilité, accès, utilisation et stabilité. La bioénergie peut, par exemple, créer de nouveaux emplois et des opportunités de génération de revenus, avec des incidences positives sur l’accès de la population à la nourriture. Dans le même temps, si les bonnes pratiques ne sont pas adoptées, la production bioénergétique peut conduire à des impacts négatifs, sur la capacité productive des terres ou sur la disponibilité de l’eau et sa qualité, par exemple, avec des répercussions négatives sur la sécurité alimentaire.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
mars 2012
Nouveaux outils pour exploiter tout le potentiel de la bioénergie et éviter les pièges
Un projet FAO aide les décideurs à maximiser les avantages pour les communautés rurales sans nuire à la sécurité alimentaire

Disponible en: | | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
février 2012
Natural Resources and Environment newsletter
January/February 2012 • Number 11

In this issue of the NR Newsletter, we welcome 2012 as the UN-declared International Year of Energy for All, an opportunity to concentrate global attention on the challenges facing both developed and developing countries when addressing access to and efficient use of sustainable energy sources. We also take a look at an interesting land tenure project that aims to bring advanced technology land registration systems to developing countries, through low-cost open-source software. And finally, we review lessons learned and major achievements of a successful transboundary water management project in the Nile Basin.

Disponible en: |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Ressources en eau  -Bioénergie  
janvier 2012
Plaidoyer pour des systèmes agro-alimentaires “énergétiquement intelligents” pour atteindre conjointement et de façon durable la sécurité énergétique et alimentaire
World Future Energy Summit

Disponible en: |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
janvier 2012
Policy Brief: The Case for Energy Smart Food Systems

An interdisciplinary approach is necessary to ensure that food, energy and climate are jointly addressed, trade-offs considered, and appropriate safeguards are put in place. These issues will not be addressed through a single initiative. Because of its importance, scope and complexity, this challenge must be met through participation of a broad constituency of interested parties. This demands a multi partner international effort to implement energy-smart solutions in a non fragmented and cost effective way. Within this context, FAO proposes setting up an “Energy Smart Food for People and Climate”Multi-Partner Programme to be launched in 2012. The aim of the Programme is to address the energy dimension in relation to food security and energy poverty and should be seen as an essential component to climate-smart agriculture.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
juin 2011
Ressources naturelles et de l’environnement lettre d’information
juin 2011 • Numéro 07

Dans ce numéro, nous examinerons le Partenariat mondial sur les bioénergies et le travail important qu’il a entrepris – en collaboration avec les gouvernements et les institutions internationales – pour formuler des indicateurs de durabilité pour les projets de bioénergie. Nous nous intéresserons aussi à l’Initiative ‘Aliments pour les villes’, une approche intégratrice pour coordonner les activités de la FAO dans les zones urbaines et périurbaines et pour partager les bonnes pratiques avec d’autres organisations internationales et de la société civile. Enfin, nous vous présenterons le nouveau rapport sur l’eau « Changement climatique, eau et sécurité alimentaire ».

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Ressources en eau  -Bioénergie  
juin 2011
Intégrer les systèmes alimentation-énergie pour la population et le climat
Une vue d’ensemble

Les petits exploitants agricoles constituent le plus grand groupe d’agriculteurs dans le monde et ils jouent un rôle essentiel pour la sécurité alimentaire nationale dans les pays en développement. L’intégration, l’intensification et donc l’augmentation de la production alimentaire et énergétique offrent des perspectives intéressantes à cet important groupe de producteurs, en termes de sécurité alimentaire et énergétique - au niveau local (rural) comme au niveau national – et permettra de réduire à la fois la pauvreté et l’impact environnemental. Bien que la biomasse constitue encore aujourd’hui la principale source d’énergie des communautés rurales pauvres des pays en développement, elle ouvre également depuis plusieurs années, des perspectives intéressantes en matière de production de biocarburants liquides pour le transport. Ce nouvel enjeu est à l’origine d’importantes controverses, s’agissant notamment du risque potentiel que la production de biocarburants peut représenter pour les communautés rurales pauvres des pays en développement, mais aussi des questions relatives au changement climatique.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
mai 2011
Nouveaux outils pour peser le pour et le contre des bioénergies
Une méthodologie FAO pour évaluer le bénéfice potentiel des plantes

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
avril 2011
Cadre d’analyse des impacts environnementaux de la bioénergie (BIAS)

Le cadre d’évaluation des impacts de la bioénergie (BIAS) intègre les principales questions relatives à l’analyse des impacts et processus environnementaux consécutifs au développement de la bioénergie et propose une analyse et une évaluation des principales méthodologies disponibles à cet égard, qu’elles soient testées ou non testées. Il s’inscrit dans une démarche plus générale entreprise par la FAO pour prendre en compte certains impacts plus généraux dans les processus de décision, s’agissant notamment de la sécurité alimentaire et de l’environnement. Dans le contexte actuel, caractérisé par un développement rapide, les décisions d’investissements ou d’utilisation des terres ont effet bien souvent déjà été prises, avec une politique environnementale très vague et sans tenir compte, comme cela serait nécessaire, des conséquences environnementales. Ce cadre constitue une étape vers l’élaboration d’outils pratiques d’aide à la décision et pourrait servir de repère ou de point de référence pour l’adoption de nouvelles méthodologies, de nouvelles approches d’évaluation et pour l’élaboration des futures normes.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
février 2011
L’intégration des systèmes alimentation-énergie fonctionne pour les gens et le climat
Une vue d’ensemble

Gestion de l’environnement et des ressources naturelles. Document de travail n° 45.La réduction de la « pauvreté énergétique » est de plus en plus considérée comme « l’objectif manquant du développement ». L’accès à l’électricité et aux sources modernes d’énergie constitue en effet une exigence de base pour la réalisation et le maintien d’un niveau de vie convenable et durable. Trois milliards de personnes – soit près de la moitié de la population mondiale – dépendent encore de sources d’énergie puisées dans la biomasse pour satisfaire leurs besoins énergétiques de base pour la cuisine et le chauffage et 1 milliard 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Les petits exploitants agricoles constituent le groupe d’agriculteurs le plus important dans le monde et ils jouent un rôle essentiel dans les pays en développement pour la sécurité alimentaire au niveau local et national. En conséquence l’intégration, l’intensification et partant, l’augmentation – sans risques – de la production alimentaire pour ce grand groupe de producteurs pourrait bien constituer la meilleure perspective d’amélioration de la sécurité alimentaire au niveau local (rural) et national, tout en réduisant la pauvreté et l’impact environnemental.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
février 2011
Un outil d’appui à la décision pour la bioénergie durable

La bioénergie a fait l’objet d’une attention soutenue au cours des dernières années, à la fois de la part des gouvernements – à la recherche de solutions pour atténuer le changement climatique, assurer la sécurité alimentaire, renforcer le secteur agricole et promouvoir le développement – et des investisseurs – à la recherche d’opportunités commerciales, dans le cadre des objectifs et des missions créés par les soutiens gouvernementaux. Parallèlement, l’expansion rapide de la production agricole pour la production de bioénergies et la concurrence qu’elle engendre entre différentes utilisations de la terre, ont créé de nombreuses inquiétudes quant aux impacts potentiels de la bioénergie sur la sécurité alimentaire et l’environnement. Cet outil a été élaboré pour assister les décideurs dans le processus de conception d’une politique et d’une stratégie nationales de bioénergie et/ou pour évaluer les opportunités d’investissement.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
janvier 2011
Site Internet FAO@Rio+20

La commémoration du vingtième anniversaire de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, également appelée ‘Sommet de la terre’, est en cours de préparation. Le site Internet FAO@Rio+20, récemment lancé, sera actualisé tout au long de l’année 2011, au rythme de l’avancement des préparatifs; on y trouvera notamment le programme de travail de la FAO, ainsi que des études et diverses initiatives liées à cette commémoration.

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  -Ressources génétiques et biodiversité  
décembre 2010
Bulletin d’information sur les ressources naturelles et l’environnement
décembre 2010 - numéro 02

Welcome to the second issue of the Natural Resources and Environment Newsletter. In this issue, we will be looking at work underway on the Voluntary Guidelines on responsible governance of tenure of land and other natural resources. We will also look at work done in Thailand and lessons learned by the German-financed Bioenergy and Food Security project.

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Bioénergie  
octobre 2010
BEFS Thaïlande
Principaux résultats et recommandations politiques pour les développements futurs de la bioénergie

Dans son plan de développement des énergies alternatives, le Gouvernement de la Thaïlande s’est fixé l’objectif de porter la production de biocarburants à cinq milliards de litres à l’horizon 2022. Le gouvernement thaï considère cet accroissement comme un moyen de renforcer la sécurité énergétique du pays, de favoriser le développement rural et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le projet bioénergie et sécurité alimentaire (BEFS) de la FAO a pour objectif de renforcer la capacité des pays en développement pour les mettre en mesure d’équilibrer les choix associés au développement de la bioénergie et d’atténuer l’impact de la bioénergie sur la sécurité alimentaire. L’analyse présentée dans ce document présente les principales conclusions et recommandations du projet à l’intention des décideurs politiques sur la façon de réaliser les objectifs envisagés par la Thaïlande en matière de biocarburants d’une façon durable, sans mise en cause de la sécurité alimentaire.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
octobre 2010
Bioénergie et sécurité alimentaire. L’analyse du BEFS pour la Thaïlande
Document de travail Environnement et ressources naturelles 42

Dans le cadre de son plan alternatif de développement de l’énergie, le gouvernement de la Thaïlande envisage de porter sa production de biocarburants à cinq milliards de litres à l’horizon 2022. Cette augmentation du volume de production vise, selon le gouvernement thaï, à encourager le développement rural et à réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’analyse présentée dans ce document constitue le résultat de la mise en œuvre du cadre analytique du BEFS en Thaïlande, qui se fonde sur l’analyse l’impact du secteur de la bioénergie sur le marché agricole et sur l’utilisation des ressources naturelles; il évalue la compétitivité économique de ce secteur et ses effets sur les émissions de gaz à effet de serre. Enfin, il souligne les aspects socioéconomiques du développement de la bioénergie aux niveaux macro et microéconomique.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
septembre 2010
Biocarburants à base d’algues. Applications et produits dérivés
Document de travail Environnement et ressources naturelles 44

Bien que le besoin de vecteurs énergétiques denses pour l’industrie de l’aviation et d’autres usages soit assuré dans un avenir prévisible, il n’existe actuellement pas d’alternatives renouvelables aux biocarburants pour cette composante du secteur du transport. Les biocarburants à base d’algues présentent de nombreuses caractéristiques intéressantes susceptibles d’atténuer les impacts sur la dégradation environnementale par rapport à d’autres matières premières destinées à la production de carburants; ils pourraient également contribuer à améliorer le bien-être des communautés dans le monde en développement comme dans le monde développé. Dans le débat international autour des biocarburants à base d’algues, les avis des chercheurs sont partagés entre soutien et scepticisme ainsi que sur la question de savoir si cette source de biocarburants sera en mesure de satisfaire une part significative de la demande en carburants.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
juillet 2010
Le jatropha, une culture bioénergétique pour les pays pauvres
La FAO et le FIDA se penchent sur son développement dans la réduction de la pauvreté

Disponible en: | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
juillet 2010
Bioénergie et sécurité alimentaire: l’analyse du BEFS pour la Tanzanie

Les développements de la bioénergie tiennent une place importante dans l’agenda de nombreux pays, au titre des efforts qu’ils ont engagés pour améliorer l’accès à l’énergie et la sécurité énergétique, dans le cadre d’une action concertée visant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre, au niveau mondial. Avec le temps, toutefois, de sérieuses inquiétudes se font jour – particulièrement pour la bioénergie de première génération – sur l’impact de la bioénergie sur la sécurité alimentaire, sa faisabilité sociale et sa durabilité. Dans ce contexte, la FAO, grâce à un généreux financement du ministère fédéral allemand de l’agriculture et de la protection des consommateurs, a mis en place le projet sur la bioénergie et la sécurité alimentaire (BEFS), pour évaluer comment il serait possible de poursuivre le développement de la bioénergie sans pénaliser la sécurité alimentaire. Au cours de sa période d’activité, le projet BEFS a assisté le Pérou, la Tanzanie et la Thaïlande dans les efforts que ces pays ont entrepris pour évaluer la faisabilité de leur secteur de la bioénergie, les impacts potentiels sur la sécurité alimentaire, la croissance et la pauvreté. L’analyse présentée dans ce document décrit la mise en œuvre du cadre analytique proposé ...

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
avril 2010
Comment concevoir, mettre en œuvre et reproduire des initiatives de bioénergie durable à petite échelle basées sur les moyens d’existence: quelques messages clés

Ces messages clés sont issus de la consultation technique organisée par la FAO, à Rome, les 28 et 29 octobre 2009, sur le thème: « comment concevoir, mettre en œuvre et reproduire des initiatives de bioénergie durable à petite échelle, basées sur les moyens d’existence ». Ils se fondent sur les résultats d’études récentes menées par les agences des Nations Unies et leurs partenaires sur les programmes de développement de la bioénergie à petite échelle Ces études montrent que les initiatives de bioénergie durable à petite échelle orientés vers les moyens d’existence peuvent garantir un accès à des services d’énergie durables et économiquement abordables et améliorer à la fois les moyens d’existences des populations rurales et leur capacité à résister au changement climatique, sans impact négatif sur la production alimentaire ni sur l’environnement.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
mars 2010
Le Jatropha: Une culture bioénergétique adaptée aux petits exploitants agricoles
Un potentiel de développement en faveur des pauvres

Le déclin des réserves de carburants fossiles et la prise de conscience du rôle que les émissions de dioxyde de carbone jouent dans le changement climatique ont attiré l’attention mondiale sur la nécessité de réduire la dépendance aux énergies fossiles. Cela a également conduit à promouvoir la bioénergie – et notamment les biocarburants – en tant que source d’énergie renouvelable. Le Jatropha curcas apparait particulièrement intéressant pour la production de biodiesel, car il peut se développer dans les régions semi arides, avec des besoins modestes en nutriments et en soins. La graine contient généralement 35% d’huile avec des propriétés particulièrement adaptées à la production de biodiesel. Contrairement aux autres grandes plantes cultivées pour la production de biocarburants, le jatropha n’est pas une culture alimentaire, son huile n’étant pas comestible, mais plutôt toxique.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
février 2010
Les biocarburants à base d’algues
Défis et opportunités pour les pays en développement

Les algues font l’objet d’un intérêt croissant en tant que nouvelle source de biomasse pour la production d’énergies renouvelables. Les algues présentent en effet plusieurs caractéristiques qui les distinguent des autres sources de biomasse: elles peuvent disposer d’un potentiel très élevé de production de biomasse par unité de lumière et de zone; elles peuvent présenter un contenu élevé d’huile et d’amidon; elles ne mobilisent pas de terres agricoles; elles n’ont pas nécessairement besoin d’eau douce; elles puisent leurs nutriments dans les eaux usées et le CO2 dans les gaz de combustion.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
novembre 2009
Sommet de la FAO: Priorité à l'agriculture pour éliminer la faim
Une étape pour libérer le monde de la faim

Disponible en: | | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  
octobre 2009
Le cadre méthodologique commun proposé par le GBEP sur l’analyse du cycle des GES de la bioénergie

Un des avantages essentiels de la bioénergie pour le transport, la chaleur stationnaire et l’électricité réside dans son potentiel de réduction des gaz à effet de serre (GES) en se substituant aux carburants fossiles. Cette réduction peut être difficile à évaluer, compte tenu de la diversité et de la complexité de la production et de l’utilisation des systèmes de bioénergie et des carburants fossiles auxquels ils se substituent. Pour faciliter les comparaisons d’émissions entre différents systèmes de production de bioénergie liés aux carburants fossiles, le groupe de travail sur les méthodologies de GES du Partenariat mondial de la bioénergie a conçu un cadre méthodologique susceptible de s’adapter à l’analyse du cycle de vie (LCA) en termes de production et d’utilisation des bioénergies. Ce cadre constituera pour le LCA, un modèle transparent et susceptible d’être appliqué dans une grande diversité de systèmes de production de bioénergie.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
octobre 2009
Les défis de l'agriculture à l'horizon 2050
M. Diouf ouvre le Forum de haut niveau sur l'avenir de l'alimentation

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  
septembre 2009
Evaluation de l’énergie et des inventaires de gaz à effet de serre liés à l’utilisation du sorgho doux pour la production de la première et la seconde génération de bioéthanol
Environnement et ressources naturelles n° 30

L’évaluation de l’énergie et de l’équilibre des émissions des gaz à effet de serre s(intègre dans une initiative plus large, prise par l’organisation UN-Energy, qui vise à apporter des outils d’aide à la décision aux gouvernements et à d’autres institutions engagées dans la planification et la mise en œuvre du développement de la bioénergie. Le choix des outils cités dans le rapport se base sur l’état actuel des discussions internationales à cet égard et constitue le fondement de l’évaluation du cadre environnemental actuellement en construction à la FAO. Suite à une consultation organisée conjointement par la FAO et le FIDA sur le développement du sorgho doux pour la production de bioéthanol (FAO, 2007), ce rapport représente une version révisée d’un document originellement préparé pour les débats précédent la Conférence de haut niveau sur la Sécurité alimentaire mondiale: les défis du changement climatique et des bioénergies (Rome, 2008), en tant qu’étude de cas destinée à apporter des paramètres environnementaux plus précis sur cette culture vivrière et énergétique prometteuse.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
septembre 2009
SOMMET MONDIAL SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE

La situation d’insécurité alimentaire du monde a empiré et constitue toujours une sérieuse menace pour l’humanité. Les prix des produits alimentaires restent obstinément élevés dans les pays en développement, ce qui a conduit à une augmentation implacable du nombre de personnes souffrant de la faim au cours des années récentes. La crise économique mondiale aggrave la situation en en détériorant le marché de l’emploi et en accroissant la pauvreté encore davantage. La FAO estime que le nombre de personnes souffrant de la faim pourrait augmenter de 100 millions en 2009 et dépasser le seuil d’un milliard d’individus. Un sommet mondial sur l’insécurité alimentaire est programmé pour les 16-18 novembre 2009, pour rechercher un accord sur les actions-clés à mettre en œuvre pour faire face à la crise. Le site Internet du Sommet contient toutes les informations relatives à cet évènement ainsi qu’aux manifestations préparatoires qui le précèderont.

Disponible en: | | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en terres  -Recherche & vulgarisation  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  -Ressources génétiques et biodiversité  
juillet 2009
La FAO lance un débat sur la déclaration du Sommet mondial sur la sécurité alimentaire
Appel à l’éradication de la faim d’ici 2025 et à une reprise des investissements dans l’agriculture

Disponible en: | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  -Ressources génétiques et biodiversité  
juillet 2009
L’Arabie Saoudite financera le Sommet mondial de la FAO sur la sécurité alimentaire
Stratégies d’éradication de la faim à la Conférence de novembre

Disponible en: | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Ressources en terres  -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  -Ressources génétiques et biodiversité  
avril 2009
Diouf: Le monde doit dynamiser l’agriculture
La hausse des prix de l’alimentation offre des opportunités

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
avril 2009
Les bioénergies: une chance pour les ruraux pauvres
Multiplication des projets communautaires utilisant différentes technologies

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
décembre 2008
Contribution accrue de l’Allemagne à la lutte contre la faim
14,2 millions de dollars pour la sécurité alimentaire, la foresterie et les biocarburants

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
octobre 2008
La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture 2008.
Biocarburants: perspectives, risques et opportunités

The State of Food and Agriculture 2008 explores the implications of the recent rapid growth in production of biofuels based on agricultural commodities. The boom in liquid biofuels has been largely driven by policies in developed countries in support of climate-change mitigation, energy security and agricultural development. The growing demand for agricultural commodities for the production of biofuels is having significant repercussions on agricultural markets, and concerns are mounting over their negative impact on the food security of millions of people across the world.

Disponible en: | | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
septembre 2008
Bioénergie et régimes fonciers Les répercussions du développement des biocarburants sur les régimes fonciers et les politiques foncières - Document de travail sur les régimes fonciers n°1
par Lorenzo Cotula, Nat Dyer et Sonja Vermeulen Institut International pour l’environnement et le développement (IIED)

This document analyzes the implications for land tenure and land policy of biofuels. It examines the current and likely future impacts of the increasing spread of biofuels on access to land in producer countries, particularly for poorer rural people. It aims to pave the way for future empirical research on the links between the spread of biofuels and access to land, through developing a conceptual framework for such research and through taking stock of data available in the literature. The rapid and accelerating expansion of bioethanol and biodiesel production is driven by government targets for biofuel substitution in energy budgets for transport, driven in turn by concerns about high oil prices, prospects for rural development, export opportunities and means to mitigate climate change. Projections suggest that biofuel production is likely to continue expanding in the coming years. Parallel to these developments, the policy debate about the merits and demerits of biofuels is growing and changing rapidly. Important concerns such as the ability of biofuels to mitigate climate change effectively, the role of biofuels in the recent food price hikes, and the social and environmental impacts of biofuels have been voiced in policy circles as well as in the media and in public ...

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Régimes fonciers  -Bioénergie  
septembre 2008
Conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire mondiale: les défis du changement climatique et des bioénergies
Rapport de la conférence

Les 3, 4 et 5 juin 2008, de nombreux chefs d’Etats et de gouvernements, des ministres de haut niveau et des représentants d’organisations non gouvernementales et d’organisations de la société civile se sont réunis au siège de la FAO, à Rome, pour débattre des nouveaux défis auxquels la sécurité alimentaire mondiale et confrontée, en lien avec les conséquences du changement climatique, les bioénergies et la flambée des prix des denrées alimentaires. La conférence s’est conclue par l’adoption, par acclamations, d’une déclaration appelant la communauté internationale à augmenter son assistance aux pays en développement.

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
juin 2008
Sommet de Rome: Priorité aux investissements dans l’agriculture
Poor countries need special assistance to weather food price shocks

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
juin 2008
Conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire mondiale: les défis du changement climatique et et de la bioénergie
3-5 juin 2008 Siège de la FAO, Rome, Italie

La conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire mondiale: les défis du changement climatique et des bioénergies, qui s’est tenue au siège de la FAO du 3 au 5 juin 2008, a accueilli des représentants de cent quatre vingt et un pays membres. Quarante quatre chefs d’Etats et de gouvernements ont assisté à l’évènement, ainsi que cent ministres de haut niveau et soixante organisations non gouvernementales et organisations de la société civile. La conférence s’est conclue par l’adoption par acclamations d’une déclaration appelant la communauté internationale à augmenter son assistance aux pays en développement, s’agissant notamment des pays les moins avancés et ceux qui sont affectés le plus durement par les prix élevés des produits alimentaires. Selon cette déclaration, « il est urgent d’aider les pays en développement et les pays en transition à accroître leur production agricole et alimentaire, et à augmenter leurs investissements dans l’agriculture, l’agro industrie et le développement rural, à partir de sources à la fois publiques et privées ». On trouvera sur le site Internet de la conférence toutes les informations relatives aux archives des documents diffusés sur le Web, aux photos des manifestations, aux documents techniques préparatoires, ainsi qu’aux discours prononcés par les chefs ...

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
juin 2008
Effort financier renouvelé contre la faim
Engagements accrus des pays lors du Sommet de l’alimentation de Rome

Disponible en: | | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
juin 2008
Initiative de la FAO pour stimuler la production des petits agriculteurs
Elle cible les paysans dans les pays les plus pauvres

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
juin 2008
Accroître la production alimentaire dans les greniers à blé de l'Afrique
Nouvelle collaboration entre les agences de l’ONU basées à Rome et AGRA

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
juin 2008
Le monde a besoin de 30 milliards de dollars par an pour éradiquer le fléau de la faim
Fini le temps des paroles, il faut passer à l’action

Disponible en: | | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
avril 2008
Biocarburants: risque de marginalisation accrue des femmes
La FAO préconise des mesures écologiquement durables et en faveur des pauvres

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
avril 2008
Un élan décisif pour les préparatifs du Sommet de la FAO sur la sécurité alimentaire
Brazilian President Lula confirms his presence

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
avril 2008
Mesures urgentes pour contrer la flambée des prix des denrées alimentaires
Le rôle de l'agro-industrie souligné par la FAO, le FIDA et l'ONUDI

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
mars 2008
BERD et FAO préconisent des mesures énergiques face à la flambée des prix alimentaires
En Europe de l’Est, un potentiel agricole inexploité à remettre en valeur

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
mars 2008
Changement climatique: un autre défi pour la parité homme-femme
Agriculteurs et agricultrices sont diversement affectés

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
février 2008
Bioénergie: la FAO dévoile un nouvel outil
Weighs impact on food security

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
décembre 2007
Conférence de haut niveau sur la sécurité alimentaire et les défis mondiaux - Document de la conférence
Thirty-fourth session FAO Conference Rome, Italy 17-24 November 2007

In advocating for and supporting international and national efforts to achieve the food security objectives endorsed by the World Food Summit and reflected in the Millennium Development Goals, FAO and its partners are being called upon to assist the international community in facing new global challenges that relate to the close inter-linkages among food security, climate change and bioenergy. Such challenges demand a more integrated and comprehensive response within broader strategies designed to address mitigation of and adaptation to the impacts of climate change and bioenergy, especially for the most vulnerable populations. The recent thirty-fourth session of the Food and Agriculture Organization of the United Nations Conference called for a series of expert meetings on climate change and bioenergy, to be held between January and March 2008, which will be followed by a High-Level Conference on World Food Security and the Challenges of Climate Change and Bioenergy held in Rome, Italy from 3 to 5 June 2008.

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
décembre 2007
Etat actuel de développement de la bioénergie dans les pays du G8 + 5
Partenariat mondial sur les bioénergies (GBEP)

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
novembre 2007
Opportunités et risques liés à la production de l’énergie-bois
Réduction possible des émissions de gaz à effet de serre, mais attention à la déforestation

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Le changement climatique  -Bioénergie  
novembre 2007
Payer les agriculteurs pour protéger l’environnement?
Publication de La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture 2007

Disponible en: | | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Ressources en eau  -Le changement climatique  -Bioénergie  -Ressources génétiques et biodiversité  
novembre 2007
Scénarios d’offre et de demande d’énergie ligneuse, dans le cadre de la cartographie de la pauvreté Une étude de cas menée par WISDOM, dans le Sud-est asiatique, pour les années 2000 et 2015
Environment and Natural Resources Working Paper 27 by Rudi Drigo

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Geo-Information  -Bioénergie  
novembre 2007
La croissance de la bioénergie nécessite une gestion prudente
Le GBEP publie un rapport sur la bioénergie dans les pays du G8 et 5 autres nations

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
juillet 2007
La croissance de la demande de biocarburants alimente la hausse des prix agricoles
Rapport conjoint OCDE-FAO

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
mai 2007
Bioénergie durable: élaborer un cadre pour les décideurs
UN-Energy

Ce document sur la bioénergie durable a été rédigé collectivement par les membres du groupe UN-Energy, qui comprend l’ensemble des agences des Nations Unies ainsi que les programmes et les organisations actives dans le secteur de l’énergie. Il rend compte de leurs points de vues et leur expertise et – à ce titre – contribue au débat international sur les stratégies et les politiques destinées à assurer, dans les années à venir, le développement économique durable et équitable de la bioénergie. Cette étude souligne les principales enjeux de la durabilité écologique et sociale de la bioénergie, compte tenu de la rapidité de son développement, à petite comme à grande échelle. Elle embrasse l’intégralité de la chaîne alimentaire bioénergétique – de la production à la consommation – l’objectif étant de proposer un cadre aux décideurs engagés dans l’élaboration de nouvelles politiques ou le lancement de nouveaux investissements dans le secteur de la bioénergie. Elle ne cherche pas à proposer des mesures normatives, mais plutôt à identifier les secteurs prioritaires, au niveau national et international. Ce document prend en compte tous les systèmes de bioénergie, mais se focalise plus spécifiquement sur la bioénergie moderne, qui comprend les biocarburants liquides, le biogaz et ...

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
mai 2007
Global Bioenergy Partnership web site launched today
Promotes information sharing on bioenergy

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
mai 2007
L’ONU évalue l’impact de la bioénergie
Un rapport détaillé offre un cadre stratégique aux décideurs

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
avril 2007
Les biocarburants et l’or noir au Comité des produits de la FAO
Une réforme du commerce appropriée atténuerait la pauvreté

Disponible en: | | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
mars 2007
FAO Bioenergy and food security project

The FAO Bioenergy and Food Security project, launched in January 2007, will work to mainstream food security concerns into assessments of bioenergy potential. Analysis and field activities will be targeted to support sustainable rural development and food security initiatives. A core project team, a Task Force, and an inter-disciplinary group of FAO technical staff will provide expertise and guidance over the three-year life of the project in collaboration with a number of external partners. Country selection criteria are currently under development based on country typology, food security context, biomass potential and farming systems, agro-ecological zones. Work is also underway to to provide longer-term technical guidance, particularly in terms of land and resource use modelling, as well as incorporate inputs on commodity markets and trade from FAO experts. These will assist countries to assess their comparative advantage in the field of bioenergy. A study on bioenergy legislation is also underway, to clarify the differences between policy and legal frameworks in a number of countries. The project will also benefit from the FAO Technical Consultation on Bioenergy and Food Security, planned for mid-April 2007.

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
mai 2006
Présentation de la Plateforme Internationale sur la Bioénergie (IBEP)

La plateforme internationale dédiée à la bioénergie (IBEP) est actuellement présentée à la communauté internationale, en tant que mécanisme d'organisation et de facilitation d'une approche globale et multidisciplinaire, s'agissant notamment des secteurs de l'énergie, de l'agriculture et de l'environnement. L'IBEP apportera des analyses et des informations susceptibles de soutenir les politiques et les prises de décision, de construire et de renforcer les capacités institutionnelles à tous niveaux, d'améliorer l'accès aux services d'énergie provenant de systèmes durables de bioénergie et de faciliter des échanges et une collaboration efficaces au niveau international. Quatre sur cinq personnes privées d'accès à électricité dans le monde vivent dans les zones rurales des pays en développement. Dans de nombreux pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine, les femmes rurales sont contraintes de transporter quotidiennement près de 20kg de bois de feu sur une vingtaine de kilomètres, en moyenne. En Afrique sub-saharienne, plus de 92% de la population rurale n'a pas accès à l'électricité. Le nombre de personnes vivant avec moins d'1 $US par jour est à peu près le même que celui des personnes sans accès à l'énergie commerciale, soit deux milliards de personnes. Etendre le réseau de distribution de l'électricité pour atteindre les ménages isolés en zones ...

Disponible en: | |

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
octobre 2000
The Energy and Agriculture Nexus
Environment and Natural Resources Working Paper No. 4

Energy has a key role in economic and social development but there is a general lack of rural energy development policies that focus on agriculture. Agriculture has a dual role as an energy user and as an energy supplier in the form of bioenergy. This energy function of agriculture offers important rural development opportunities as well as one means of climate change mitigation by substituting bioenergy for fossil fuels. This report focuses on the challenges and opportunities of advancing modern bioenergy technology, in general, and on the technical, environmental and economic benefits of the energy function of agriculture, in particular.

Disponible en:

Pour accéder aux informations liées, voir les pages thématiques suivantes: -Bioénergie  
« Previous 1 2 3 4 5 ... 14 All

Filtrer les ressources d'information selon les thématiques suivantes: