Communication et Education

Communication pour le développement

Les expériences de développement entreprises au cours des dernières décennies ont montré que l’élément essentiel de réussite des projets réside dans l’engagement actif de toutes les populations concernées, à tous les stades du processus de développement. Le partage des connaissances, la confrontation des différents points de vue et l’incitation au dialogue et à la compréhension mutuelle constituent le fondement de la participation des acteurs et la communication reste l’outil central de cette tâche.

La communication pour le développement est une discipline transversale centrée sur l’interaction entre les populations, les processus et les technologies. Elle préconise l’application de méthodologies, stratégies et technologies spécifiques de communication pour renforcer la participation, la recherche de consensus, la transparence et les échanges de connaissances. Ces processus sont appliqués à différentes aspects du développement, comme l’agriculture, la gestion des ressources naturelles, la sécurité alimentaire, la gouvernance, etc., mais la plupart d’entre eux sont conçus pour répondre besoins de tous les acteurs concernés en prenant en compte leurs capacités respectives.

La FAO est considérée comme une organisation pionnière dans l‘utilisation des processus de communication et des medias pour aider les populations rurales à participer activement et à s’impliquer dans la gestion des activités de développement agricole et rural. Les pays membres peuvent bénéficier d’une assistance technique pour identifier leurs besoins en communication, soutenir le développement agricole et rural et appliquer des stratégies de communication innovantes et rentables à l’intention de publics spécifiques.  Plusieur d'informations...
 

Education pour la population rurale

Parmi les 6,5 milliards d’habitants de notre planète, près d’un milliard soufrent de la faim et de l’illettrisme. L’Education pour la population rurale (EPR) est une approche politique qui vise à contribuer à la réduction du nombre de personnes en insécurité alimentaire (963 millions) et du nombre de personnes illettrées (851 millions), identifiées dans le cadre des Objectifs de développement du millénaire. L’éducation, l’emploi, la terre, le bétail et les infrastructures sont des biens essentiels, qui permettront aux ménages ruraux d’échapper à la pauvreté. L’éducation pour la population rurale est l’arme la plus puissante pour combattre la faim.

L’EPR constitue une passerelle entre les efforts entrepris par les secteurs de l’agriculture et de l’éducation pour surmonter la pauvreté, la faim et l’illettrisme, en déclenchant des processus de transformation des communautés rurales, en développant leurs capacités à se nourrir par leurs propres moyens, afin de bénéficier d’une vie plus longue, plus saine et plus dynamique. L’approche politique de l’EPR élargit le champ des approches traditionnelles de développement agricole en l’étendant à toutes les populations qui vivent et travaillent dans l’espace rural, sans se limiter aux seuls producteurs agricoles. L’EPR a été conçue pour comme une approche centrée sur la population. Ses fondements politiques s’inspirent de la publication conjointe de la FAO et de l’UNESCO: l’éducation pour les populations rurales: de nouvelles réponses politiques (2003). L’éducation et la formation y sont considérées comme des outils dont les citoyens peuvent se saisir pour réussir leurs entreprises (agricoles et non agricoles), en leur apportant la mobilité et la ténacité sociale et économique nécessaires pour vivre dans un espace où les activités agricoles cohabitent avec d’autres types d’activités économiques et sociales.

Apporter une base d’éducation à la population rurale constitue un défi complexe, compte tenu de la nature hétérogène des principaux acteurs, du nombre de personnes concernées à travers le monde et des spécificités des ressources physiques et culturelles de l’espace rural. L’éducation pour la population rurale est aussi un partenariat mondial pour accélérer la réalisation des objectifs de développement du millénaire. Le partenariat, lancé en septembre 2002 – à l’occasion du Sommet mondial du développement durable (SMDD) – constitue un appel mondial à l’action pour l’éducation de Tous les enfants, jeunes et adultes du monde rural. Il vise à supprimer les obstacles qui empêchent les populations pauvres de mobiliser leurs capacités, s’agissant notamment des écarts entre les populations rurales et urbaines en matière d’éducation et de connaissances.

L’EPR est une initiative du « Partenariat pour le développement durable » de la Commission pour le développement durable (CDD). Elle a été lancée conjointement par les Directeurs Généraux de la FAO et de l’UNESCO. L’EPR s’emploie à identifier les opportunités et contraintes politiques, institutionnelles, organisationnelles et individuelles que rencontrent les populations pauvres pour accéder aux services d’éducation et de formation de tous niveaux, dans le cadre de l’éducation formelle et non formelle. L’EPR vise à aider les populations rurales pauvres à devenir des acteurs à part entière des processus de développement, en organisant une collaboration active entre les secteurs de l’éducation, de l’agriculture et du développement rural, dans le but d’assurer l’éducation et la formation de l’ensemble de la population rurale. Cette stratégie comprend la recherche, la production et l’échange des connaissances, le plaidoyer, le développement des politiques et des capacités, ainsi que le travail normatif et de terrain.  Plusieur d'informations...

 

 

Contacts

Division de la Recherche et la Vulgarisation, FAO
Viale delle Terme di Caracalla
00153 Rome, Italie

Communication pour le développement
E-mail: ComDev@fao.org

Education pour la population rurale
E-mail: Erp@fao.org