Recherche & vulgarisation

Le programme de terrain de la FAO en matière de recherche et de vulgarisation

 

Le programme de terrain de la FAO en matière de recherche et de vulgarisation

Le programme de terrain assure l’assistance technique des projets destinés à améliorer les institutions de recherche et de vulgarisation, les processus et les méthodologies.

Les types de projets concernés sont les suivant:

  • examen et évaluation des systèmes de recherche et de vulgarisation,
  • assistance au pilotage et à l'établissement de systèmes de recherche et de vulgarisation qui sont axés sur la demande, orientée vers le marché, pluraliste et participative. En plus, fournir une assistance à incorporer ces éléments dans de programmes complets pour l'agriculture et le développement rural,
  • amélioration de l'utilisation des technologies avancées de l'information et de la communication pour faciliter la génération et la diffusion de la technologie agricole,
  • élaboration de politiques et renforcement des capacités institutionnelles en matière de biotechnologie et de biosécurité pour les systèmes nationaux de recherche.

Les projets visés peuvent être financés par la FAO ou d’autres sources internationales de financement. La recherche et la vulgarisation organisent également des ateliers régionaux et sous-régionaux pour le renforcement des systèmes nationaux de recherche et de vulgarisation, réalisent des études et rapports d’information technique et élaborent des cadres normatifs pour faciliter la mise en place de nouvelles politiques et de nouveaux programmes. 

 

 

IARBIC: intensification de l'agriculture au Niger

IARBIC est un programme avec un budget de 6.000.000 € mise en œuvre par la FAO et le Ministère de l'Agriculture du Niger dans le but d'intensification de l'agriculture dans le pays d'Afrique de l'Ouest. Le programme, qui vise à renforcer les boutiques d'intrants coopératives du Niger, a été financé par la Belgique (664 000 ), l'Union européenne (3,7 millions ), le Luxembourg (1,2 millions ) et l'Espagne (150,000 ). Le gouvernement du Niger a fourni un montant supplémentaire de 127 000 . 

La stratégie de IARBIC est de permettre aux organisations d'agriculteurs à développer leurs capacités pour gérer les boutiques d'intrants. En outre, IARBIC soutient les agriculteurs dans l'organisation commune des ordres d'entrée, des écoles pratiques d'agriculture et d'autres projets générateurs de revenus.

L'idée existentielle de IARABIC, c’est qu’on ne peut pas atteindre des résultats durables sans que les agriculteurs aient : 1) un accès aux bonnes qualités et quantités d'intrants agricoles, 2) une maitrise d’utilisation des intrants chimiques et des itinéraire technique, et 3) un renforcement de leurs capacités organisationnelles et financières.

Les liens ci-dessous fournissent plus d'informations sur IARBIC

1.     Un projet FAO-Gouvernement du Niger d’intensification de l’agriculture s’avère payant pour les agricultrices (article)

2.     Doter les agriculteurs nigériens des bons intrants (article)

3.     Financement de l'avenir (vidéo)

4.     Grandir ensemble: intensification de l'agriculture au Niger (vidéo)

 

Relance de la recherche agricole et forestière en République Démocratique du Congo (REAFOR)

REAFORREAFOR est un programme quadriennal visant à revitaliser la recherche agricole et forestière en RD Congo afin de préserver certaines de ses ressources les plus précieuses. Ce projet a été lancé en 2006 par la FAO en partenariat avec l’Union européenne (EU) qui y a apporté une contribution de 8 millions d’euros. Pour la recherche agricole, la FAO collabore avec l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA), dans le but d’accroître la production des cultures vivrières de base comme le manioc et le plantain.

La recherche forestière de REAFOR, menée avec le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR), est axée sur la protection des écosystèmes congolais ainsi que sur l’amélioration des moyens d’existence des communautés tributaires de la forêt.

Mr Nehru B. Essomba, ancien conseiller technique principal du projet de relance de la recherche agricole et forestière en RDC nous parle de ce que représente le fait de préserver les ressources agricoles et forestières pour donner un nouveau souffle au Congo.

Ecoutez les interviews:

  1. Les hommes : une ressource précieuse (durée: 2min.6sec.)
  2. Oeuvrer pour la sécurité alimentaire au Congo (durée: 1min.55sec.)
  3. Entre l’exploitation et la conservation en foresterie (durée: 1min.29sec.)

Qu'est-ce que l'innovation agricole dans l'agriculture familiale?

 

Nouvelle Brochure

 

Follow us

Contact

FAO - Sous-Division de Recherche & Vulgarisation
Viale delle Terme di Caracalla
00153 Rome, Italie DDNR-Chief@fao.org