Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Burkina Faso

Géographie, climat et population

Le Burkina Faso est un pays sahélien enclavé d’Afrique Occidentale d’une superficie totale de 274 220 km². Il partage ses frontières avec le Mali au Nord et à l’Ouest, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin au Sud et le Niger à l’Est. La superficie cultivée est de 6.07 millions d’hectares en 2012, dont 6 millions en terres arables et 0.07 million en cultures permanentes, soit 22 pour cent de la superficie totale. La majeure partie du pays est situé sur un plateau dit plateau central. Le relief est donc relativement plat et l’altitude moyenne (400 m) avec des extrêmes allant de 125 m au sud-est (région de Pama) à 749 m au sud-ouest (pic de Ténakourou). Les sols sont en général peu profonds, vulnérables à l’érosion hydrique et éolienne, et ce notamment en raison de la forte pression démographique et de l’intensité des cultures. Ils sont en général pauvres en éléments nutritifs.


Le climat est de type tropical à dominance sahélienne, caractérisé par deux saisons contrastées (une saison de pluies et une saison sèche) couplées avec deux régimes de vents (les vents humides de mousson porteurs de pluies et les vents secs d’harmattan, chauds et chargés de poussière). Le volume des précipitations croît du nord vers le sud. On distingue traditionnellement trois zones climatiques, où la pluviométrie varie fortement d’un mois à l’autre, août étant le mois le plus pluvieux; ces zones recoupent les unités phytogéographiques:

  • la zone sahélienne au nord avec une pluviométrie moyenne annuelle comprise entre 300 et 600 mm; la saison sèche dure de 7 à 9 mois (de octobre à juin) et la longueur de la saison végétative y est inférieure à 100 jour/an; la végétation naturelle est constituée de steppes herbeuses à arbustives, les arbres sont épars et localisés sur les cours d’eau.
  • la zone nord-soudanienne au centre avec une pluviométrie moyenne annuelle comprise entre 600 et 900 mm, la saison pluvieuse s’étale sur 4 à 5 mois (de juin à octobre); la végétation naturelle est caractérisée par une strate herbacée plus continue et des formations ligneuses plus denses du type savane arbustive à savane arborée. Les cultures y sont pratiquées dans les parcs agro-forestiers.
  • la zone sud-soudanienne au sud avec une pluviométrie moyenne annuelle comprise entre 900 et 1 200 mm, marquée par une saison des pluies pouvant durer jusqu’à 6 à 7 mois (de mai à octobre). C’est une zone à tapis herbacée plus dense et continu caractérisée par des savanes arborées à forêts claires avec des galeries forestières le long des cours d’eau. Avec des saisons végétatives de près de 160 jours/an, l’agriculture y est plus favorable grâce à des rendements plus importants liés à la pluviométrie mais aussi à la fertilité des sols.

La moyenne des températures varie selon les saisons entre 27°C et 30°C au sud et 22°C et 33°C au nord. Les valeurs de l’évapotranspiration potentielle (ETP) décroît de plus de 2 260 mm/an au nord en zone sahélienne à moins de 1 800 mm au sud-ouest en zone sud-soudanienne. Les valeurs les plus fortes sont observées entre février et mars, alors que les plus faibles valeurs se situent en juillet, août et septembre, mois au cours desquelles l’ETP est compensée par la pluviométrie Parallèlement, les valeurs de l’insolation sont élevées toute l’année tout en restant comprises entre 6 et 10 h/jour avec un cumul annuel allant de 2 830 heures environ au Sud-ouest à 3 350 heures au Nord (MECV, 2011).

Le pays connait une forte croissance démographique de l’ordre de 3 pour cent sur la période 2010-2015 (PNUD, 2013), avec une population estimée en 2013 à 16 935 000 habitants dont 71.8 pour cent de ruraux (Tableau 1). La densité de 61.8 habitants/km² est très importante comparé à certains pays voisins et se concentre de plus en plus dans le sud du pays du fait d’un phénomène migratoire qui y prend de l’ampleur en raison de la relative bonne pluviométrie et fertilité des sols de la région. La population est essentiellement jeune avec un âge médian en 2010 de 17 ans et l’espérance de vie à la naissance est de 56 ans en 2011 (PNUD, 2013). La pauvreté recule très faiblement en passant de 49.2 pour cent en 2003 pour cent de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté, à 46.7 pour cent en 2009, bien supérieur en milieu rural qu’urbain (BM, 2013) et le pays a été classé 181ème sur 187 pays selon l’IDH 2013. Cependant le taux de chômage est extrêmement faible (3.3 pour cent en 2007, BM 2013). L’accès aux sources améliorées d’eau potable est passé de 64 pour cent en 2002 à 82 pour cent en 2012, correspondant à 76 pour cent en milieu rural et 97 pour cent en milieu urbain. En comparaison, l’accès aux infrastructures d’assainissement n’est que de 17.3 pour cent en 2010 (50 pour cent en milieu urbain et 6 pour cent seulement en milieu rural, UNICEF 2013). La scolarisation est faible, avec 79 pour cent sur la période 2002-2011 d’inscrit en primaire et seulement 23 pour cent en secondaire (UNDP, 2013). En conséquence, le taux d’alphabétisation des personnes âgées de plus de 15 ans a peu progressé et est passé de 22 pour cent en 2003 à 29 pour cent en 2007. Enfin, la prévalence du VIH/sida dans la population générale (15-49 ans) est estimée à 1.1 pour cent en 2011 (UNICEF, 2013).

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.