Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Democratic Republic of the Congo

Irrigation et drainage

Le potentiel d’irrigation estimé varie de 4 à 7 millions d’hectares, incluant les petits périmètres de bas-fonds. Malgré ce potentiel très important, les périmètres aménagés ne dépassaient pas 13 500 ha en 1995. Les périmètres en maîtrise totale couvraient 10 000 ha et les zones basses équipées 500 ha. Les superficies de bas-fonds et marais non équipés représentaient alors 2 000 ha et les cultures de décrue 1 000 ha (tableau 4 et figure 3). Il ressort de la répartition par taille des périmètres en maîtrise totale/partielle qu’environ 15 pour cent sont des périmètres ayant moins de 100 ha, 2 pour cent des périmètres de 100 à 1 000 ha et 83 pour cent des périmètres ayant plus de 1 000 ha (tableau 4 et figure 4). En 2000, il était estimé que seuls 6 800 ha des superficies équipées étaient réellement irriguées.






Les systèmes d’irrigation à petite échelle avec une participation majeure des producteurs sont réputés très performants. Par ailleurs, l’horticulture et la riziculture irriguées ont un potentiel productif et rémunérateur élevé sur les sites de Pool Malebo (vaste zone inondable par les crues saisonnières et située entre Kinshasa et le fleuve Zaïre avec une potentialité de 6 000 ha) et Loma (potentialité de 400 ha), grâce à la proximité des villes de Kinshasa et de Mbanza-Ngungu (figure 5). De plus, l’irrigation et le drainage sont souvent mal maîtrisés: les champs des horticulteurs (zones urbaines et périurbaines) souffrent, suivant les saisons, aussi bien d’un excès d’eau (mauvais drainage) que de manque d’eau (eau insuffisante ou équipement d’exhaure et d’irrigation indisponible ou mal utilisé).


Le Programme national riz (PNR) a réaménagé 150 ha, y compris la réfection des canaux d’irrigation et de drainage et la dotation de matériel de pompage. Il a également réalisé l’aménagement total de 300 ha de bas-fonds dans la région de Kikwit. Sa cellule de génie rural y a effectué des études et des plans relatifs aux petits aménagements et a assisté les paysans dans la construction des périmètres. Enfin un projet d’aménagement portant sur 2 800 ha dans les marais du Pool Malebo était en voie de finalisation en 1996.

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.