Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Cape Verde

Gestion de l’eau, politiques et dispositions législatives régissant l’utilisation d’eau en agriculture

Institutions

Au niveau national, le Conseil national de l’eau (CNAG), présidé par le Ministre de l’agriculture, est l’entité responsable de coordonner la politique nationale relative aux ressources hydriques et de lui fournir un accompagnement intergouvernemental.

Le Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement (MAAP) traite pour sa part des questions concernant l’eau d’irrigation au niveau ministériel. Il est responsable de l’Institut national de recherche et développement agricole (INIDA), ainsi que des trois instituts suivants:

  • l’Institut national de gestion des ressources en eau (INRGH), organe exécutif du CNAG. Il crée et équipe les points d’eau puis en confie l’exploitation et la gestion aux services municipaux locaux. Sa responsabilité s’arrête au niveau du terrain;
  • l’Institut national du génie rural et des forêts (INERF) est responsable de la distribution de l’eau d’irrigation jusqu’au niveau secondaire, ainsi que de la préparation et de la réalisation de projets d’infrastructures rurales, d’hydraulique rurale, et de conservation des sols et des eaux;
  • l’Institut national de promotion de l’agriculture et de l’élevage (INFA) est responsable de la distribution de l’eau d’irrigation à partir des canaux tertiaires, ainsi que de la vulgarisation.

Politique et dispositions législatives

Un schéma directeur pour la mise en valeur des ressources en eau a été adopté en 1993. Ses objectifs étaient les suivants:

  • assurer d’ici 2005 un accès à l’eau potable à toute la population;
  • améliorer substantiellement l’assainissement, notamment en milieu urbain;
  • satisfaire les besoins en eau pour l’industrie, le tourisme et l’élevage;
  • rationaliser l’utilisation de l’eau pour l’irrigation.

Un schéma directeur de l’irrigation, adopté en 1998, tente d’une part d’optimiser les ressources en eau et en sol et, d’autre part, de fournir aux exploitants les informations dont ils ont besoin pour gérer efficacement les systèmes d’irrigation. Les objectifs poursuivis à l’horizon 2005 sont de réduire de 30 pour cent la consommation d’eau d’irrigation, d’atteindre une autosuffisance en productions horticole et fruitière, de maintenir l’emploi agricole à un certain niveau et d’utiliser les ressources en eau de façon durable. La stratégie retenue se propose d’utiliser durablement les ressources humaines et hydriques en améliorant: i) le contexte institutionnel et macro-économique, ii) la gestion des ressources, iii) la gestion des utilisations de l’eau et le soutien aux actions, iv) les aspects agronomiques et v) les activités connexes.

La libéralisation du marché a commencé en 2000 et un programme de coopération avec le PNUD prévoit une réforme institutionnelle d’ici 2007. Le Gouvernement du Cap Vert accorde, par ailleurs, une grande importance à la reconversion de l’agriculture pluviale, afin d’assurer l’adéquation des pratiques agricoles aux conditions climatiques et à la vocation des sols. Un programme intégré de reconversion de l’agriculture pluviale à réaliser d’ici 2015 est en cours d’élaboration.

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.