Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Guinea

Perspectives pour la gestion de l’eau en agriculture

Le désengagement de l’État des activités de production, la promotion du secteur privé et des organisations paysannes, l’approche participative du développement ont entraîné la redéfinition de la politique d’intervention en matière d’aménagement. La mise en œuvre du Programme d’appui aux collectivités villageoises (PACV) et du deuxième Programme national d’infrastructures rurales (PNIR2) ont entraîné la restructuration de la Direction nationale du génie rural (DNGR) basée sur le transfert de la maîtrise d’œuvre au secteur privé, la maîtrise d’ouvrage aux communautés rurales et le redéploiement de 60 pour cent des effectifs vers la base. La déconcentration de la gestion des services publics, l’amélioration du cadre institutionnel et juridique, notamment le code foncier et domanial, la professionnalisation des acteurs du secteur et la responsabilisation des bénéficiaires devraient permettre d’atteindre l’objectif d’aménagement de 1 400 ha/an tel que prévu dans le cadre de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté. Selon le Programme d’investissements publics (PIP) (MAEF, 2002), durant la période 1995-2005, des travaux étaient en cours sur environ 23 000 ha. Il s’agit des nouveaux aménagements, de réhabilitation ou d’intensification.

À terme, le projet de valorisation des ressources en eau de surface dans 13 préfectures (en cours) et le développement du système de production en petite irrigation (SPPI), appuyé par la FAO et la Banque mondiale, devraient constituer une réponse appropriée aux problèmes rencontrés dans le secteur de l’irrigation, et contribuer de manière significative à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté dans les zones rurales. La stratégie d’aménagement des mangroves s’oriente vers l’intégration des activités économiques, notamment la rizipisciculture (pratique de la pisciculture dans les casiers rizicoles), la valorisation des ressources ligneuses, la production de sel, l’apiculture, etc.

Les perspectives guinéennes pour la gestion de l’eau en agriculture sont également marquées par:

  • l’élaboration, en 2001, de la politique et de la stratégie nationale de développement de la petite irrigation;
  • le démarrage, depuis l’an 2001, de petits projets d’horticulture urbaine et périurbaine, en appui aux programmes nationaux de sécurité alimentaire;
  • l’élaboration d’une stratégie nationale de sécurité alimentaire (en cours de finalisation), qui accorde une grande place à la maîtrise de l’eau, facteur d’accroissement de la production et de la productivité;
  • l’appropriation guinéenne des programmes de développement durables de l’agriculture africaine (PDDAA) du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NOPADA) et, du coup, la mobilisation du secteur privé et de la société civile.

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.