Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Mali

Géographie, climat et population

Le Mali est un pays enclavé d’Afrique de l’Ouest couvrant une superficie d’environ 1.24 million de km2, dont 51 pour cent sont constitués de terres désertiques. Les superficies cultivées (terres arables et terres en cultures permanentes) occupent 4.7 millions d’ha, soit 4 pour cent du territoire (Tableau 1). Il partage ses frontières avec sept autres pays: l’Algérie au nord, le Niger à l’est, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire au sud, la Guinée au sud-ouest, le Sénégal à l’ouest, et la Mauritanie à l’ouest et au nord-ouest. Le relief du pays se caractérise par des plateaux au sud et à l’ouest, en particulier le Plateau Mandingue (altitude 300-400 m), et des plaines ensablées; la plaine alluviale du Delta Intérieur du Niger au centre; et l’Adrar des Iforas au nord-est près de la frontière algérienne qui culmine à 890 m et constitue une extension des massifs cristallins du Sahara central. Les principaux types de sol rencontrés sont:

  • les sols faiblement ferrallitiques qui occupent près de 2 millions d’ha dans l’extrême sud du pays;
  • les sols ferrugineux tropicaux qui couvrent environ plus de 17 millions d’ha dans la zone soudanienne nord et la zone sahélienne sud; leur potentiel de fertilité est assez élevé;
  • les sols arides qui se rencontrent dans les mêmes zones—soudanienne nord et sahélienne sud;
  • les sols peu évolués du climat très sec, caractérisés par leur état de dénudation, qui couvrent environ 43 millions d’ha ou 35 pour cent du territoire national;
  • les sols hydromorphes et les vertisols caractérisés par l’excès d’eau lié à l’engorgement temporaire ou permanent d’une partie de leur profil; ils sont dominants dans les dépressions et cuvettes et surtout dans la zone deltaïque du Niger.


Le climat de type soudano-sahélien est caractérisé par des températures moyennes très élevées et par l’alternance d’une saison humide pluvieuse (juin à septembre) avec des vents humides venus du Golfe de Guinée (la mousson) et d’une saison sèche d’une durée variant entre cinq et neuf mois (d’octobre-novembre à mai-juin) caractérisée par des vents secs venant du Sahara (l’harmattan ou alizé continental). Les précipitations moyennes (280 mm/an) décroissent du sud vers le nord, ce qui permet de diviser le pays en quatre grandes zones agro-climatiques:

  • la zone pré-guinéenne ou subhumide (6 pour cent de la superficie totale), au sud, caractérisée par une savane boisée et des forêts; les précipitations y dépassent 1 200 mm et la période de croissance des végétaux s’y élève à plus de 160 jours;
  • la zone soudanienne (17 pour cent de la superficie totale du Mali), au centre, se caractérisant par un couvert végétal plus ou moins dense et varié (savane soudanienne arbustive ou arborée); les précipitations y varient de 600 à 1 200 mm et la période de croissance des végétaux y est de 100 à 160 jours;
  • la zone sahélienne (26 pour cent de la superficie totale du mali), dans le nord, où les précipitations sont de 200 à 600 mm et la période de croissance des végétaux est de 15 à 100 jours environ; cette zone couvre l’essentiel du delta intérieur du Niger—qui constitue une zone agro-écologique spécifique avec de nombreuses zones inondées une partie de l’année—, des zones d’agriculture pluviale et une zone privilégiée de transhumance;
  • la zone désertique (saharienne) (51 pour cent de la superficie totale) qui couvre toute la région la plus au nord et se caractérise par des steppes, où les précipitations n’atteignent pas 200 mm et la période de croissance des végétaux est au-dessous de 15 jours.

Une tendance générale au glissement des isohyètes—de près de 200 km vers le sud—depuis une trentaine d’années découle d’une sècheresse chronique depuis les années 1970. L’évapotranspiration est très élevée même dans les zones les plus arrosées dues températures élevées, les faibles humidités relatives et l’effet desséchant de l’harmattan.

La population du Mali est de 15.84 millions d’habitants en 2011 dont 63 pour cent de ruraux (Tableau 1). La densité de 13 habitants/km2 se caractérise par une grande hétérogénéité, notamment entre les régions du nord peu peuplée et les régions du centre et du sud densément peuplées et plus particulièrement les bassins des principaux fleuves qui traversent le pays. L’indice de développement humain est passé de 0.312 en 2005 à 0.344 en 2012, néanmoins il classe toujours le Mali parmi les plus bas dans le monde. Cette population jeune—avec un âge médian de 16 ans—a une espérance de vie à la naissance de 52 ans en 2012 (PNUD, 2013). La croissance démographique s’élève à 3 pour cent pour la période 2010-2015 (UNDP, 2013). En 2011, 65 pour cent de la population ont accès à l’eau potable, soit 53 pour cent en milieu rural et 89 pour cent en milieu urbain. L’alphabétisation concernait 31.1 pour cent des plus de 15 ans en 2010, alors que scolarisation est faible, avec 82 pour cent sur la période 2002-2011 d’inscrit en primaire et 39 pour cent en secondaire (UNDP, 2013). En 2007 le taux de chômage était de 8.8 pour cent en 2004; 43.6 pour cent de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté en 2010, soit un léger recul depuis 2006 (47.4 pour cent, BM, 2013). La prévalence du VIH/SIDA touchait 1.1 pour cent des adultes de 15-49 ans à la fin de l’année 2011 (UNICEF, 2013).

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.