Español || Français
      AQUASTAT Home        About AQUASTAT     FAO Water    Statistics at FAO

Featured products

Main Database
Dams
Global map of irrigation areas
Irrigation water use
Water and gender
Climate info tool
Institutions

Geographical entities

Countries, regions, river basins

Themes

Water resources
Water uses
Irrigation and drainage
Wastewater
Institutional framework
Other themes

Information type

Datasets
Publications
Summary tables
Maps and spatial data
Glossary

Info for the media

Did you know...?
Visualizations and infographics
SDG Target 6.4
KWIP
UNW Briefs
     

Read the full profile

Tunisia

Géographie, climat et population

Géographie

La Tunisie, est située au nord de l'Afrique entre l'Algérie à l'Ouest et la Libye à l'Est, et possède 1 300 km de côte sur la mer Méditerranée. Le pays a une superficie totale de 163 610 km², dont 11 160 km² de lacs et de chotts. Presque 70 pour cent de la superficie totale, soit environ 11.36 millions d'ha, sont de sols aptes à porter de la végétation. Cette superficie est en légère décroissance par l'expansion des centres urbains et des zones humides artificielles (barrages) et par la progression de la désertification. À l'inverse, elle est étendue par l'aménagement de nouveaux périmètres irrigués sur des sols désertiques.

Le pays peut être divisé en quatre régions physiographiques:

  • les montagnes au nord-ouest, qui se trouvent à l'est de deux chaînes montagneuses, l'Atlas El-Talli et l'Atlas saharien, s’étendant du Maroc à travers l'Algérie jusqu'en Tunisie et dont le sommet s'élève à 1 500 m en Tunisie. Cette région est traversée par des rivières permanentes;
  • les montagnes au sud, inclinées vers l'est jusqu’aux plaines côtières et vers le ouest jusqu'aux plaines désertiques recouvertes de dunes de sable;
  • les plaines côtières, qui sont de vastes plaines longeant la mer Méditerranéenne;
  • les plaines désertiques, qui sont la limite nord du grand désert du Sahara. Plusieurs chotts sont présents dans cette plaine, le plus grand étant le Shat El-Jarid d’une superficie de 5 000 km² et situé à 15 m en dessous du niveau de la mer.

La superficie cultivée (cultures annuelles et permanentes) est évaluée à 5.25 millions d'ha, soit 32 pour cent de la superficie totale du pays (tableau 1). En outre, le pays comprend également environ 4.8 millions d'ha de parcours naturels et prairies permanentes, 1.6 millions d'ha de forêts, maquis et steppes, et environ 4.7 millions d'ha de terres incultes (zones humides, terres désertiques et terrains bâtis) (ME, 2009).


Climat

Le climat de la Tunisie est essentiellement de type méditerranéen. La pluviométrie moyenne est estimée à 207 mm/an, avec un minimum équivalant au tiers et un maximum au triple de cette valeur. Outre cette variabilité dans le temps, on enregistre des différences importantes dans la répartition des précipitations dans l'espace. La pluviométrie annuelle moyenne est de 594 mm au nord, de 296 mm au centre, de 156 mm au sud et de moins de 100 mm dans l’extrême sud-ouest. Environ 80 pour cent de la pluviométrie se concentrent entre les mois d'octobre et mars. L'évapotranspiration potentielle annuelle varie de 1 200 mm dans le nord à 1 800 mm dans le sud.

Population

La population totale de la Tunisie est estimée à presque 11 millions d’habitants en 2012, soit une densité moyenne de 71 habitants/km² (tableau 1). La population est rurale à 33 pour cent contre 60 pour cent dans les années 1960 et son accroissement, 1 pour cent en 2012, est inférieur à 2 pour cent depuis les années 1990. L'indice de développement humain est en progression constante depuis les années 1980: de 0.484 en 1980 à 0.721 en 2012; de même que tous les indicateurs de santé et d’éducation. L'espérance de vie à la naissance est de 75.1 ans en 2012 (PNUD, 2013). La mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 15 pour mille en 2013. La desserte en eau potable a progressé de 82 pour cent de la population totale en 2002 à 97 pour cent en 2012 (100 pour cent en milieu urbain, 90 pour cent en milieu rural, contre 94 et 60 pour cent respectivement en 2002) (tableau 1). Au cours de la même année, il est estimé que 90.4 pour cent de la population a accès aux infrastructures sanitaires (soit 97.4 pour cent en milieu urbain et 76.6 pour cent en milieu rural) (JMP, 2014). La scolarisation en école primaire est de 99.8 pour cent et de 91 pour cent au secondaire mais de 35.2 pour cent au tertiaire en 2011. Alors qu'il n'y a pas de différence en primaire et secondaire selon le sexe, 43 pour cent des filles fréquentent le tertiaire, contre 27 pour cent des garçons. Le taux d'alphabétisation des personnes âgées de plus de 15 ans est de 80 pour cent en 2012, avec un écart selon le genre qui se resserre (72 pour cent chez les femmes et 88 pour cent chez les hommes). L’indice d’inégalités de genre s’est amélioré ces dernières années en passant de 0.335 en 2005 à 0.265 en 2013. Le taux de chômage au sein de la population active est évalué en 2011 à 18.3 pour cent (27 pour cent pour les femmes et 15 pour cent pour les hommes), bondissant de 13 pour cent en 2010, certainement dû à la Révolution de jasmin de 2010-2011. Enfin, l'incidence de pauvreté en 2010 est 15.5 pour cent de la population, en nette régression depuis les années 2000 (32.4 pour cent) (BM, 2014).

     
   
   
             

^ go to top ^

       Quote as: FAO. 2016. AQUASTAT website. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Website accessed on [yyyy/mm/dd].
      © FAO, 2016   |   Questions or feedback?    [email protected]
       Your access to AQUASTAT and use of any of its information or data is subject to the terms and conditions laid down in the User Agreement.