English || Español
    AQUASTAT Accueil        À propos d'AQUASTAT   FAO Eau     Les statistiques à la FAO

Produits phares

Base de Données Principale
Barrages
Carte mondiale des superficies d'irrigation
L'eau pour l'irrigation
L'eau et le genre
Outil d'info climatique
Institutions

Entités géographiques

Pays, régions, bassins fluviaux

Thèmes

Ressources en eau
Usages de l'eau
Irrigation et drainage
Eaux usées
Cadre institutionnel
Autres thèmes

Type d'information

Ensembles de données
Publications
Tableaux récapitulatifs
Cartes et données spatiales
Glossaire

Info pour les médias

Le saviez-vous...?
Visualisations et infographies
ODD Cible 6.4
KWIP
UNW Synthèses
     

Le saviez-vous...?

Faits et chiffres sur


Précipitation et ressources en eau renouvelables Prélèvement d'eau et pression sur les ressources en eau Irrigation, cultures irriguées, environnement

Pour une aperçu rapide, cliquez sur les infographies "L'eau des nuages" et "Eau transfontalière" ci-dessous.

  

Aller à la page Visualisations et infographies pour plus de présentations visuelles.

Précipitation et ressources en eau renouvelables

La Terre ne renferme que 2.5 pour cent d'eau douce, le reste de ses réserves d'eau étant constitué d’océans et d'autres eaux salines.


La précipitation

À l'échelle mondiale, les précipitations annuelles en milieu terrestre s'élèvent à 814 mm, soit près de 110 000 km3, dont 56 pour cent sont éliminés par évapotranspiration dans les forêts et autres milieux naturels et 5 pour cent en agriculture pluviale. Les 39 pour cent restants, soit 42 920 km3, constituent les ressources d'eau douce annuelles renouvelables (superficielles et souterraines) théoriquement disponibles pour des utilisations anthropiques et pour l'environnement. En 2014, elles ont été estimées à 5 800 m3 par personne par an soit 16 000 litres par personne par jour. Cette quantité peut sembler énorme mais l'eau douce est très inégalement répartie géographiquement et en grande partie difficilement accessible.

La pluviométrie varie largement entre les continents, les régions et les pays ainsi qu’à l'intérieur des pays:

  • Le continent américain est le plus humide, avec 1 104 mm de précipitations par an. Ce taux élevé s'explique par la forte humidité de la région de l'Amérique latine et des Caraïbes, qui enregistre plus de 1 600 mm/an en moyenne contre seulement 637 mm/an pour l'Amérique du Nord.

  • Le continent européen reçoit moins de précipitations que le continent africain: 545 mm/an contre 677 mm/an. Ceci est surtout imputable à l'aridité de vastes régions de la Fédération de Russie. En Afrique du Nord, les précipitations s'élèvent à 96 mm/an. L'Europe occidentale et centrale et l'Afrique sub-saharienne reçoivent plus ou moins la même quantité de pluie, environ 800 mm/an. Toutefois, alors que l'Europe se caractérise par un climat modéré, de vastes régions d'Afrique enregistrent des températures élevées pouvant entraîner des pertes d'eau par évaporation considérables.

  • Le continent asiatique est le continent le plus diversifié: on enregistre 1 139 mm/an en Asie du Sud et de l'Est. Le Moyen Orient figure parmi les régions les plus arides du monde et la péninsule Arabique ne reçoit que 85 mm/an.

  • L'Égypte, avec seulement 51 mm/an, a le plus faible taux de précipitations du monde, suivi de l'Arabie saoudite (59 mm/an) et de la Libye (56 mm/an). Cependant, grâce aux importantes quantités d'eau douce apportées chaque année dans le pays par le Nil, les ressources d'eau douce renouvelables par personne (1 900 litres par jour en 2013) sont bien plus importantes qu'en Libye (300 litres par jour) et en Arabie saoudite (230 litres par jour), ces deux pays ne bénéficiant pas d'apports fluviaux extérieurs.

  • Les pays insulaires enregistrent généralement les taux de précipitations les plus élevés: par exemple, 3 200 mm/an à Sao Tomé-et-Principe (Afrique); 3 142 mm/an en Papouasie-Nouvelle Guinée (Asie); 3 028 mm/an aux Îles Salomon (Océanie). Le Costa Rica (Amérique centrale) est le pays continental où le taux de précipitations est le plus élevé: 2 926 mm/an.

  • Dans la plupart des régions de l'Inde, les pluies sont influencées par la mousson du sud-ouest, qui dure de juin à septembre et est responsable de 70-95 pour cent des précipitations annuelles. Cependant, dans les zones côtières du sud proches de la côte orientale, les pluies sont concentrées sur la période de la mousson du nord-est, d'octobre à novembre. La moyenne pluviométrique annuelle du pays avoisine 1 170 mm mais varie de 150 mm dans le désert du Rajasthan (nord-ouest) à plus de 10 000 mm dans la région des monts Khasi (nord-est).
Les ressources en eau renouvelables

On estime qu'il faut entre 2 000 et 5 000 litres d'eau pour produire l'alimentation quotidienne d'une personne et répondre aux besoins journaliers en eau de boisson et d'assainissement, cette quantité variant selon le régime alimentaire et le style de vie. En théorie donc, la quantité d'eau disponible dans le monde est plus que suffisante même si l'on tient compte de l'eau nécessaire pour produire les vêtements et autres biens consommables et non consommables. Toutefois, comme il a été indiqué, l'eau douce est très inégalement répartie et en grande partie difficilement accessible.

Bien que tous les continents disposent de ressources en eau suffisantes pour couvrir (en 2013) leurs besoins journaliers, il existe de grandes différences entre les continents, les régions, les pays et à l'intérieur des pays:

  • Le continent américain est le continent le plus humide avec 46 pour cent des ressources d'eau douce annuelles renouvelables pour 30 pour cent de de la superficie terrestre mondiale. La quantité de ressources d'eau douce renouvelables par personne est estimée à 55 500 litres par jour.

  • L'Amérique du Sud contient 30 pour cent des ressources d'eau douce annuelles renouvelables de la planète pour 13 pour cent de la superficie terrestre mondiale et dispose du plus grand volume de ressources d'eau douce par personne: 86 600 litres par jour.

  • L'Océanie est le continent le plus sec, avec seulement 2 pour cent des ressources mondiales d'eau douce annuelles renouvelables pour 6 pour cent de la superficie terrestre mondiale. C'est toutefois le continent où la quantité d'eau douce renouvelable par personne est la plus importante (81 000 litres par jour) en raison de la faible densité de population. Il existe cependant de larges différences d’une région à l'autre et à l'intérieur des pays. En Australie, par exemple, la population est concentrée dans des régions où l'eau est déjà rare.

  • L'Asie est le continent qui enregistre le plus faible volume de ressources d'eau douce renouvelables par personne: 7 550 litres par jour. La Chine dispose de 5 500 litres par personne par jour mais les quantités varient fortement entre le nord aride et le sud humide. L'Inde n'a que 4 200 litres par personne par jour mais là aussi on constate de grandes disparités entre la région sèche du nord-ouest et la partie orientale plus humide.

  • En Afrique du Nord et dans la péninsule Arabique, les ressources d'eau douce renouvelables se limitent à 750 et 230 litres par personne par jour respectivement.

  • L'Islande est le pays qui renferme le plus grand volume de ressources d'eau douce renouvelables par personne: 1.4 millions de litres par jour. Le Koweït dispose du volume par personne le plus faible: 16 litres par jour.

  • À titre d'exemple, la quantité d'eau prélevée dans les pays riches pour les besoins domestiques uniquement peut atteindre 800 litres par personne par jour, contre 10 litres seulement dans les pays très pauvres.

Mis à part les différences spatiales, on relève des variations dans le temps. En Inde, la majeure partie des ressources en eau renouvelables sont générées pendant les trois mois de la mousson, période durant laquelle se produisent 70-95 pour cent des pluies.

Près des deux tiers des pays du monde ont sur leur territoire des cours d'eau provenant de pays situés en amont.

On dénombre 276 bassins hydrographiques dans le monde, couvrant environ la moitié de la surface de la Terre et représentant à peu près 60 pour cent des flux mondiaux d'eau douce.

En Amérique du Sud, 7 pays se partagent le bassin du fleuve Amazone; en Asie du Sud et de l'Est, le bassin du Mékong s’étend sur 8 pays; en Afrique, le bassin du Nil couvre 11 pays; en Europe, le Danube traverse 19 pays, le plus grand nombre de pays parcourus par un fleuve dans cette région.

Environ 2 milliards de personnes à travers le monde, soit plus d'un tiers de la population mondiale, dépendent de ressources en eau souterraines, dont environ 300 systèmes aquifères transfrontières.

Le Canada et la Fédération de Russie possèdent les plus importantes capacités de barrage: plus de 800 km3 chacun. Mais, par rapport à la population nationale, le Suriname, avec plus de 42 500 m3/personne dépasse largement les capacités par personne du Canada et de la Russie, qui sont de 25 000 m3 et 5 700 m3 respectivement.

Les pays enclavés - 44 dans le monde - se trouvent privés de sources d'eau dessalée potentiellement importantes.

À l'échelle mondiale, environ la moitié de l'eau dessalée est produite dans les 7 pays de la péninsule Arabique. Environ 10 pour cent du volume total sont produits aux États-Unis.

[Préparé en décembre 2014]

Dans les images, voir:
arrow Ressources en eau renouvelables totales par habitant

Pour les données régionales, voir:
arrow Disponibilité de l’eau douce – précipitations et ressources en eau renouvelables intérieures

Pour les données nationales, voir:
arrow Principale base de données AQUASTAT par pays

Note:
1 km3 = 1 000 000 000 m3 = 400 000 piscines olympiques (50x25x2m)
1 m3 = 1 000 litres = 35.3 pieds cubes = 264.17 US gallons
     
   
   
       
arrow Format d'impression
     

^ haut de page ^

   Citer comme suit: FAO. 2016. Site web AQUASTAT. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Site consulté le [aaaa/mm/jj].
  © FAO, 2016   |   Questions ou commentaires?    aquastat@fao.org
   Votre accès à AQUASTAT et l’utilisation de toute information ou donnée est soumis aux termes et conditions spécifiés dans le User Agreement.