Ensembles de
données AQUASTAT

 Base de Données Principale
 Calendrier cultural irrigué
 Irrigation sous nationale
 Base de données Barrages
 Base de données Institutions
 Enveloppes d'investissements
       & portefeuilles de projets

 Investissement en irrigation
 Sédiments dans les rivières

AQUASTAT regroupe des données, des analyses et des visualisations. De nombreux utilisateurs pensent à tort que toutes les données disponibles se trouvent dans la Base de Données Principale du site. Il est vrai en effet qu'il est parfois difficile de trouver des statistiques au niveau le plus désagrégé. Nous présentons dans cette page toutes ces données AQUASTAT «en amont», en proposant des liens directs, ainsi que les métadonnées pertinentes. Les données réunies ici serviront ensuite à générer toutes les analyses et les tableaux et cartes figurant sur le site AQUASTAT, accessibles à partir du menu de gauche.

Les analystes qui ont l'intention de télécharger des informations à partir de cette page garderont à l'esprit que toutes les données sont produites/ collectées dans un contexte particulier, ce qui implique certains critères d’utilisation. Il importe donc de comprendre les limites de chacun des ensembles de données utilisés. Les liens vers les pages précisant le contexte entourant chaque ensemble de données sont également fournis ci-dessous dans la section «Ressources supplémentaires».



Base de Données Principale

Type d'information:

Résumé:

La base de données AQUASTAT peut être interrogée en ligne. Les résultats des recherches sont téléchargeables en format CSV (tableau ou fichier plat). Actuellement, la base de données regroupe l'information par périodes de 5 ans et montre pour chaque variable la valeur de l'année la plus récente au cours de cette période, si disponible. Prenons par exemple la période 2003-2007: s'il existe des données pour les années 2004 et 2006, la valeur affichée sera celle de 2006. On notera également que faute de données il n'est pas encore possible de fournir de série chronologique pour bon nombre de variables.

Les données correspondant à la variable [4313] «Superficie totale équipée pour l'irrigation» sont collectées et publiées à la fois par AQUASTAT et FAOSTAT. A des fins de cohérence, on procède régulièrement à une harmonisation des deux systèmes. Il convient de noter qu'AQUASTAT n’enregistre que les données relatives à l'année-source tandis que FAOSTAT couvre toutes les années depuis 1961, par interpolation et extrapolation, sur la base de points de données communs. Les séries chronologiques relatives à cette variable peuvent être obtenues en cliquant sur FAOSTAT terres, puis sur la dernière variable dans «Rubriques»: Superficie totale équipée pour l'irrigation. Pour ce qui concerne les séries chronologiques touchant à l'alimentation et l'agriculture dans des domaines autres que celui de l'eau, voir la page d'accueil FAOSTAT.

Qualité des données:

AQUASTAT s'attache à optimiser la qualité des données figurant dans sa Base de données principale et leur comparabilité au niveau international. Pour que les informations fournies par les pays soient interprétées correctement, AQUASTAT utilise des questionnaires assortis de lignes directrices fournissant des définitions et instructions détaillées, met en œuvre des projets de renforcement des capacités nationales et organise des ateliers destinés à clarifier certains des concepts les plus complexes en matière de données.

Exemples:

  • Mise au point d'un Questionnaire et de Lignes directrices destinés à la mise à jour des données et des profils de pays. Les profils de pays sont préparés pour les pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale et des Caraïbes. Ils ne sont pas préparés pour les pays d'Europe, d'Amérique septentrionale (sauf Mexique) et d'Océanie.
  • Mise en œuvre d'un projet intitulé «Renforcement des capacités nationales de suivi des ressources en eau, en particulier pour la gestion des eaux agricoles», une contribution d’AQUASTAT au développement des capacités. Le rapport qui en est issu Suivi de l'utilisation des eaux agricoles au niveau national - Expériences d’un projet pilote mené au Bénin et en Éthiopie fait la synthèse des résultats et des enseignements tirés de cette initiative.
  • Publication des documents relatifs à l'un des ateliers, l'Atelier d'experts sur les méthodes d'évaluation des ressources en eau et de leur utilisation en Amérique latine, disponibles ici.

Chacune des données enregistrées dans AQUASTAT fait l'objet d'un processus de validation approfondi:

  • Avant d'être introduites dans le système, les données sont comparées à celles d'autres variables pour s'assurer qu'elles sont logiquement correctes (en d’autres termes, vérifier que 1+2=3) et si la référence utilisée ne renvoie pas à la base AQUASTAT elle-même. Par exemple, AQUASTAT trouve fréquemment des données de 2014 qui sont en réalité des données AQUASTAT correspondant à l'année 2000, seule l'année ayant été modifiée (très probablement lors de la collecte des données).
  • Avant leur intégration dans la Base de Données Principale, les données sont soumises à un autre processus de validation reposant sur un ensemble de 300 règles environ. Une centaine de ces règles doivent impérativement être respectées pour pouvoir poursuivre la validation de chaque point de données. Exemple de ce type de critère: la superficie cultivée d'un pays ne doit pas être supérieure à la superficie totale de ce pays. L'autre ensemble de règles (environ 200) servent de signaux d'avertissement pour la personne qui réalise la validation. Par exemple, la superficie équipée pour l'irrigation de surface correspond généralement à la moitié de la superficie totale équipée pour l'irrigation. Il arrive cependant que pour certains pays la superficie exploitée en irrigation localisée ou par aspersion dépasse celle cultivée en irrigation de surface. Dans ce cas, un avertissement apparaît durant la validation invitant l'analyste à vérifier si cela est possible pour le pays en question. En outre, pendant le processus de validation chaque nouveau point de données est comparé à des données déjà disponibles pour la même variable se rapportant à des années antérieures ou à la même année. S'il est impossible d'harmoniser ou de mettre en concordance les différentes données, il faut supprimer un des points de données de la base AQUASTAT.
  • Voir cette image et cette page pour plus de défis en ce qui concerne les données.

Fréquence des mises à jour:

Varie selon la catégorie et la sous-catégorie de la Base de Données Principale:

  1. Catégorie Géographie et population: Chaque année (à travers FAOSTAT pour l'utilisation des terres, la population et la sous-alimentation, la Banque mondiale pour le PIB, le PNUD pour l'IDH et l'IIG).
  2. Catégorie Ressources en eau: Ce sont des valeurs moyennes sur le long terme et pour cela restent les mêmes chaque année. Une évaluation approfondie a été entreprise en 2014.
  3. Catégorie Utilisation de l'eau et catégorie Développement de l'irrigation et du drainage: Pour l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Amérique centrale & les Caraïbes, et l'Asie: entre 1 et 10 ans, selon la disponibilité des données qui est vérifiée au moins tous les 5 ans pour chaque pays, et avec une mise à jour complète tous les 10 ans quand on fait aussi la mise à jour du profil de pays. Pour l'Europe, l'Amérique septentrionale, l'Australie et la Nouvelle Zélande: dépend de la disponibilité des données d'Eurostat et de l'OCDE.
  4. La mise à jour des données pour quelques sous-catégories spécifiques est réalisée en collaboration avec d'autres agences, quand les données deviennent disponibles. Il s'agit de: la sous-catégorie des eaux usées en collaboration avec IWMI; la sous-catégorie de l'agriculture de conservation avec la groupe d'experts de l'agriculture de conservation; le données de la sous-catégorie de l'Accès à des sources d'eau potable sont fournies par le Joint Monitoring Programme for Water Supply and Sanitation de OMS/UNICEF.
  5. Certaines variables sont mises à jour lors de grandes exercices d'évaluation (voir les autres jeux de données ci-dessous).

Champ d'application:

200 pays, 177 variables, 55 années (~400 000 points de données).

Ressources supplémentaires:

Citer comme suit:

FAO. 2016. AQUASTAT Base de Données Principale. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Base de données accédée le [aaaa/mm/jj].



Calendriers culturaux irrigués

Type d'information:

  • Toutes les informations pour tous les pays – feuillet Excel

  • Feuillets Excel par pays:

Résumé:

Une première évaluation des besoins hydriques et des prélèvements d'eau pour l'irrigation a été réalisée vers l'année 2000 dans le cadre de l'étude de la FAO «Agriculture mondiale: horizon 2015/2030» qui porte sur 90 pays en développement et pays en transition. En 2012, une mise à jour a été effectuée. La couverture géographique de l'évaluation a été étendue à 165 pays (plus de 80% des pays existants en 2012) pour intégrer tous les pays pratiquant l'irrigation et pour lesquels on dispose de données sur les superficies et les cultures irriguées.

Les calendriers d'irrigation, assortis de notes explicatives, sont disponibles via le menu déroulant ci-dessus. Le fichier mondial regroupe tous les pays dans un seul fichier contenant différentes fiches. Il faut souligner qu'il s'agit des calendriers les plus récents. Pour obtenir les calendriers utilisés pour l'évaluation de 2012 (ou celles réalisées antérieurement pour certains pays), voir les annexes du rapport téléchargeable.

Qualité des données:

La disponibilité et le degré de fiabilité des données varient d'un pays à l'autre. Pour plus d'informations générales, se reporter à la page Discussion consacrée à l'évaluation mentionnée ci-dessus.

Fréquence des mises à jour:

Actualisation continue, chaque fois que de nouvelles données deviennent disponibles.

Champ d'application:

Calendriers d'irrigation des cultures ~60 types de culture dans ~170 countries, par mois.

Ressources supplémentaires:

Les calendriers sont établis dans le cadre d'une vaste analyse portant sur plusieurs années. Pour plus d'informations, voir la page L'eau pour l'irrigation.

Citer comme suit:

FAO. 2016.. AQUASTAT - Calendriers culturaux irrigués. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Site web accédé le [aaaa/mm/jj].



Irrigation au niveau sous-national

Type d'information:

  • Toutes les informations pour tous les pays – feuillet Excel

  • Feuillets Excel par pays:

  • Données spatiales (nombreux types différents)

Résumé:

La Carte mondiale des superficies irriguées (GMIA) intègre des statistiques relatives à l'irrigation au niveau infra-national pour la plupart des pays. L'année de référence est 2005 et la résolution spatiale de la carte est de 5 minutes d’arc. Le mode d'établissement de la carte est décrit dans la page Méthodologie.

Les données classées par pays sont disponibles dans les fichiers de pays sous format Excel, qui contiennent des informations à l'échelon sous-national sur: (i) la superficie équipée pour l'irrigation par source d’eau; (ii) la superficie réellement irriguée par source d'eau.

Qualité des données:

La question de l'exactitude des données fait l'objet d’une discussion approfondie à la page Qualité des cartes.

Fréquence des mises à jour:

Actualisation sporadique. Les données recueillies de façon continue par AQUASTAT et les partenaires sont mises à jour lorsque l'on dispose de suffisamment de données pour étayer cette actualisation. On trouvera davantage d'informations sur l'historique des mises à jour à la page Historique.

Champ d'application:

>15 000 services administratifs nationaux et infra-nationaux, 12 variables.

Ressources supplémentaires:

Les superficies irriguées au niveau sous-national sont établies dans le cadre d'une vaste analyse menée depuis plusieurs années en collaboration avec l'Université de Kassel de 2000 à 2004, l'Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort-sur-le-Main de 2004 à 2009 et l'Université Rheinische Friedrich-Wilhelms de Bonn depuis 2009. Pour plus d'informations, voir la Carte mondiale des superficies d'irrigation (GMIA).

Citer comme suit:

FAO. 2016.. AQUASTAT - Carte mondiale des superficies d'irrigation. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Site web accédé le [aaaa/mm/jj].



Base de données sur les barrages

Type d'information:

  • Fichier Monde CSV

  • Feuillets Excel par pays:

Résumé:

L'information sur les barrages est recueillie auprès de chaque pays au cours des opérations de mise à jour des statistiques nationales. Concernant la liste actuelle des barrages, il est précisé qu'il convient d'y ajouter les ouvrages construits depuis la dernière mise à jour et/ou d'y inclure les informations manquantes (en particulier les coordonnées) lorsqu'elles deviennent disponibles. La plupart des barrages sont des ouvrages de grande envergure mais, à des fins d'exhaustivité, ceux de plus petite taille sont également inclus lorsque les pays les mentionnent.

Qualité des données:

L'exactitude des données sur les barrages, rassemblées par ensembles distincts, varie considérablement d'un pays à l'autre. Une vérification manuelle permet d’éliminer les erreurs flagrantes mais la qualité de l'information demeure inégale.

Fréquence des mises à jour:

Actualisation continue, chaque fois que de nouvelles données deviennent disponibles.

Champ d'application:

~14 000 barrages dans 156 pays.

Ressources supplémentaires:

Pour plus d'informations, voir la page Barrages - Base de données géo-référencées.

Citer comme suit:

FAO. 2016.. AQUASTAT - Base de données géo-référencées sur les barrages. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Site web accédé le [aaaa/mm/jj].



Base de données sur les institutions

Type d'information:

Résumé:

Les informations concernant les principales institutions s'occupant des ressources en eau pour l'agriculture et le développement rural sont recueillies dans chaque pays lors de la mise à jour des données nationales. La liste actuelle des institutions est donc publiée en précisant qu'il convient d'y ajouter les organismes créés depuis la dernière mise à jour, de supprimer ceux qui n'existent plus (en indiquant le successeur éventuel) et/ou d'apporter toute information manquante concernant les entités en activité. Les institutions dont les données sont utilisées figurent également dans la Base de données sur les institutions.

Qualité des données:

Les institutions sont pleinement validées lors de la collecte de données mais au fil du temps le cadre institutionnel des pays peut évoluer et les changements intervenus n’apparaissent pas dans la base de données avant le cycle d'actualisation suivant.

Fréquence des mises à jour:

Actualisation continue, chaque fois que de nouvelles données deviennent disponibles mais principalement pendant la mise à jour par pays, effectuée tous les 5 ans au plus tard.

Champ d’application:

~1 000 Institutions dans 117 pays.

Ressources supplémentaires:

Pour une description plus qualitative du cadre institutionnel national, voir les profils de pays. On peut accéder rapidement à cette information via la pageCadre institutionnel.

Citer comme suit:

FAO. 2016.. AQUASTAT - Base de données sur les institutions. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Site web accédé le [aaaa/mm/jj].



Enveloppes d'investissement et portefeuilles de projets
        dans le secteur de l'eau en Afrique

Type d'information:

  • Enveloppes d'investissement dans le domaine de l'eau
    Feuillets Excel par pays :
      

  • Portefeuilles de projets dans le domaine de l'eau
    Feuillets Excel par pays:
      

Résumé:

En 2008, une conférence a été organisée pour examiner la question des ressources en eau en Afrique compte tenu de la progression de la demande dans les secteurs de l'agriculture et de l'énergie ainsi que des effets du changement climatique. La montée des coûts de l’énergie constitue un argument supplémentaire en faveur du développement de sources énergétiques alternatives, en particulier de l'énergie hydraulique. Face à la croissance démographique, le développement de l'agriculture africaine, essentiellement pluviale, dépendra également des possibilités d'expansion et d'amélioration de l'irrigation.

Une Note d'orientation sur l'investissement national a été élaborée pour chaque pays africain, indiquant les besoins d'investissement estimés pour les ressources hydriques à usage agricole et énergétique, en se fondant sur les informations fournies par le Programme global de développement agricole pour l'Afrique (CAADP) du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD). Ces notes renseignent sur les besoins des pays en matière d'investissement, le commerce, les effets du changement climatique et les politiques dans les filières eau, agriculture et énergie pour chacun des 53 pays africains.

La réalisation des fichiers Excel sur les enveloppes d'investissement et les portefeuilles de projets axés sur les ressources en eau faisait partie de l'élaboration des Notes d'orientation.

Qualité des données:

Pour la compilation des Notes d'orientation sur l'investissement national, on a eu recours à une méthode participative mettant en jeu de larges consultations avec l'objectif d'obtenir dans chaque pays africain des informations à jour et fiables sur les ressources en eau et leur utilisation dans les secteurs de l'agriculture et de l'énergie. Pour plus de détails sur le processus, voir cette page.

Fréquence des mises à jour:

Exercice ponctuel. La dernière mise à jour date de 2008. Les informations sont donc très obsolètes mais restent disponibles en ligne, à la demande des utilisateurs.

Champ d'application:

53 enveloppes et portefeuilles de projets au niveau national; 5 enveloppes régionales.

Ressources supplémentaires:

Pour plus d'informations, voir la page Enveloppes d'investissement et portefeuilles de projets dans le domaine de l'eau pour l’Afrique.

Citer comme suit:

FAO. 2016. AQUASTAT, le système mondial d'information sur l'eau de la FAO. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Site web accédé le [aaaa/mm/jj].



Coûts d'investissement en irrigation

Type d'information:

Résumé:

En 2003, la FAO a réalisé une étude documentaire sur plusieurs projets d'irrigation, recueillant des données de sources diverses, principalement celles du Centre d'investissement de la FAO et de la Banque mondiale. Les auteurs de l'étude ont puisé l'essentiel de leurs informations dans les rapports d'évaluation de projet, qui présentent des estimations de coût préalables. Plusieurs centaines de projets ont ainsi été étudiés et 248 d'entre eux – menés dans des pays africains (16), asiatiques (13) et américains (3) – ont été soumis à un examen particulièrement approfondi. Leurs coûts d'investissement ont été analysés et présentés dans un format standard.

Qualité des données:

La qualité varie, principalement du fait d'erreurs probables dans les documents originaux.

Fréquence des mises à jour:

Exercice ponctuel. La dernière mise à jour a eu lieu en 2003. Les informations sont donc très obsolètes mais restent disponibles en ligne, à la demande des utilisateurs.

Champ d'application:

248 projets dans 32 pays.

Ressources supplémentaires:

Pour plus d'informations, voir la page Base de données sur les coûts d'investissement en irrigation.

Citer comme suit:

FAO. 2016. AQUASTAT, le système mondial d'information sur l'eau de la FAO. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Site web accédé le [aaaa/mm/jj].



Base de données mondiale sur la sédimentation des cours
        d'eau

Type d'information:

Note: La base de données ASP contenant l'information n’est plus mise à jour et son contenu est désormais uniquement disponible sous format Excel.

Résumé:

Cette base de données contient des informations annuelles sur la sédimentation des cours d'eau et des réservoirs du monde, que l'on peut rechercher par cours d’eau, pays ou continent. La base de données a été établie à partir de sources diverses par HR Wallingford (Royaume-Uni) pour le compte de la Division Mise en valeur des terres et des eaux de la FAO. Elle n'est pas mise à jour.

Qualité des données:

La validation a été effectuée au moment de la réalisation de l'étude mais l'information est à présent obsolète.

Fréquence des mises à jour:

Exercice ponctuel. La dernière mise à jour a eu lieu en 2000. Les informations sont donc très obsolètes mais restent disponibles en ligne, à la demande des utilisateurs.

Champ d'application:

~850 points sur ~560 cours d’eau dans 78 pays.

Ressources supplémentaires:

Voir les onglets supplémentaires comprenant des notes et références dans le fichier Excel.

Citer comme suit:

FAO. 2016. AQUASTAT, le système mondial d'information sur l'eau de la FAO. Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et agriculture. Site web accédé le [aaaa/mm/jj].