FAO.org

Accueil > Partenaires > Universités et Institutions de Recherche > Activités de partenariats

Activités des partenaires

Les partenariats sont les vecteurs d’un travail en commun pour la compréhension et l’amélioration de la vie des plus démunis dans les zones rurales ainsi que l’obtention de meilleurs résultats sur le terrain. La FAO collabore avec diverses universités et institutions de recherche afin de mettre en oeuvre ses programmes stratégiques.

Ceux-ci ont un rôle important à jouer dans la transformation des connaissances en solutions pratiques ainsi que dans leurs transmissions sur le terrain. Cela s’opère le plus souvent par le biais d'échanges de connaissances institutionnelles, de développement des capacités, de soutien aux pays grâce au Cadre de Programmation Pays (CPP).

Cette section met en évidence l'engagement de nos partenaires pour atteindre la sécurité alimentaire.

 

Université Texas A & M, Etats-Unis

L’Université Texas A & M et la FAO collaborent pour renforcer les innovations en matière de production agricole afin d'améliorer la sécurité alimentaire. Cette collaboration contribue à améliorer  la sécurité alimentaire et les produits d’origine animale, rendant ainsi les chaînes de valeur alimentaire plus efficaces et durables.

La FAO, l’Université Texas A&M et le service des chimistes de l’Etat du Texas ont développé conjointement  des systèmes de qualité dans les laboratoires, une formation en ligne (E-cours) offerte aux professionnels et aux diplômés.

En 2016, plus de 100 participants issus de 47 pays se sont inscrits afin de participer à ce cours. Compte-tenu de son succès, ce cours devrait être de nouveau proposé à l’été 2017. En savoir plus

 

Institut Africain Sam Moyo des études agraires, Zimbabwe

L'Institut Africain Sam Moyo des études agraires (SMAIAS) et la FAO ont conclu un accord favorisant des approches interdisciplinaires pour la promotion de l'agriculture familiale et des dialogues entre les parties prenantes. Cette collaboration met l'accent sur les aspects de l'accès et des droits à la terre en cohérence avec les directives volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers (VGGT).

SMAIAS interagit avec un large réseau d'universitaires d'Afrique, d'Asie, d'Europe, d'Amérique latine et des Etats Unis d'Amérique. Au cours des dernières décennies, ses travaux ont abouti à la formation du Réseau Sud agraire avec les chercheurs africains ,latino-américains et asiatiques de différents pays qui ont mené à la réalisation d'études comparatives sur la transformation agraire dans le Sud, au dialogue politique et à l'édition. L'institution favorise également le dialogue politique entre les gouvernements, les universitaires, la société civile et d'autres acteurs , sur la terre et le développement agraire, en particulier les droits fonciers des groupes sociaux marginalisés. La FAO soutiendra et participera à des formations annuelles (par exemple des cours d'été des études agraires du Sud, la formation à l'Institut Sud agraire) développés conjointement par SMAIAS et le Réseau Sud agraire.

Le partenariat contribuera à la mise en œuvre des VGGT, offrant un meilleur accès et échange d'informations, de connaissances et d'expertise dans le domaine des études agraires à travers le développement des capacités, la sensibilisation et la recherche conjointe: la formation, le dialogue politique, la recherche multidisciplinaire, le networking et la diffusion de l'information.


Alliance européenne des connaissances agricoles pour le développement, République tchèque

L'Alliance européenne des connaissances agricoles pour le développement (AGRINATURA) est un consortium d'universités européennes et de centres de recherche ayant un intérêt commun pour soutenir le développement agricole d'une manière durable afin d'améliorer la vie de la population.

AGRINATURA et la FAO ont conclu un accord visant à renforcer les capacités pour accélérer les processus et les partenariats d'innovation agricole. Dans le cadre de cet accord, les partenaires ont développé le projet conjoint ''Renforcement des capacités pour les systèmes d'innovation agricole (CDAIS)"  financé par l'Union Européenne, qui est actuellement mis en œuvre en Angola, Bangladesh, Burkina Faso, Ethiopie, Guatemala, Honduras, République Démocratique Populaire du Laos et en République du Rwanda (période de mise en œuvre: 2015 à 2018).

Le projet CDAIS vise à rendre les systèmes d'innovation agricole (AIS) plus efficaces et durables pour répondre aux demandes des agriculteurs, de l'agro-industrie et des consommateurs, en prenant en compte les différentes dimensions du développement des capacités (individus, organisations, environnement favorable), ainsi que les capacités fonctionnelles et techniques. Une étape importante du projet au niveau mondial était le développement du cadre commun de la plate-forme pour l'agriculture tropicale (TAP) sur  le développement des capacités des systèmes d'innovation agricole et son approbation en 2016 par les partenaires de TAP à laquelle AGRINATURA a contribué avec expertise. Sur base de ce cadre, AGRINATURA et la FAO ont conjointement  élaboré un programme de formation utilisé pour développer une équipe de base de facilitateurs nationaux d'innovations qui mèneront des évaluations et des interventions de la capacité d'innovation dans huit pays énumérés ci-dessus.


Cette collaboration permet l'accès aux grandes universités et institutions de recherche en Europe ainsi que d'autres régions et est en mesure de favoriser l'excellence scientifique à travers le développement des capacités, les échanges  et le développement durable en agriculture.

 

Association des universités de l'Amérique latine et des Caraïbes, Mexique

L'association des universités de l'Amérique latine et des Caraïbes (UDUAL) et la FAO ont un accord qui a pour but de renforcer les institutions universitaires et développer les capacités de nombreux professionnels de la sécurité alimentaire en Amérique latine et dans les Caraïbes, y compris des nutritionnistes, des statisticiens, des analystes du marché et d'autres, avec comme objectif principal de créer un master commun sur la sécurité alimentaire.

UDUAL et l'Institut interaméricain de coopération et de l'agriculture (IICA) ont développé conjointement un master en sécurité alimentaire basée sur les cours “e-learning” de la FAO qui ont été dispensé par l’université: Open and Distance University of Mexico (UnADM) depuis 2015.

Des étudiants de plus de 226 universités affiliées à UDUAL ont eu accès à une variété de cours en ligne afin de développer plus efficacement leurs capacités à concevoir, mettre en œuvre et évaluer les politiques et les programmes en agriculture et sécurité alimentaire.

Grâce à cette collaboration, la connaissance et l'éducation sont accessibles aux étudiants et aux professionnels travaillant sur la sécurité alimentaire et la nutrition en Amérique latine et dans les Caraïbes.


Université d'Agriculture et de Technologie de Tokyo, Japon

L'Université d'Agriculture et de Technologie de Tokyo (TUAT) et la FAO ont un accord qui a pour but de cultiver des leaders innovants dans le domaine de la production alimentaire verte et propre. La FAO encourage dans ce cadre, les professeurs et les diplômés de TUAT à la sensibilisation sur la sécurité alimentaire. A cet effet, des conférences, des diffusions de l'information ainsi que des événements avec la participation des membres du corps professoral et des diplômés à des programmes de bourses et de stages de la FAO sont régulièrement organisés afin de promouvoir les domaines d'intérêts mutuels. C’est à cette fin que M. Patrick Evans, Représentant de la FAO au Pakistan, et M. Rodrigo Castañeda, Directeur de l’unité des partenariats, ont tenu des conférences au sein de la dite université lors de leur visite en Mars 2016. L’ordre du jour a été basé sur la présentation du travail accompli sur terrain par la FAO ainsi que son programme de partenariat.

Institut Polytechnique LaSalle Beauvais, France

L'Institut Polytechnique LaSalle Beauvais (LSB) et la FAO ont un accord établi sur l’échange des  connaissances, la réforme des programmes d’études, les stages ainsi que sur  l’organisation d’événements de sensibilisation. 

 Un certain nombre d’activités sont entreprises avec LSB. Notamment : 

  • L’intégration des cours d'apprentissage à distance de la FAO sur la sécurité alimentaire dans les programmes de Master de LSB;
  • La contribution de la FAO au programme de Master Management de la Sécurité Alimentaire des Villes (MASTER-MSAV) 2015/2016 et 2016/2017;
  • Le guide « e-Learning » fourni par la FAO; 
  • Le lancement du projet « Sécurité Alimentaire, Gouvernance, Avenir (SAGA) » au cours de l’Année Européenne de Développement 2015. 

En 2016, LSB a établi son centre de documentation comme bibliothèque dépositaire de la FAO, une bibliothèque désignée à recevoir les publications de la FAO. Cette initiative, une première parmi les partenaires académiques de la FAO, vise à diffuser l'expertise de la FAO à travers ses publications afin de maximiser le partage des connaissances. Les publications sont disponibles pour les chercheurs, les professeurs et les étudiants en version imprimée et en version électronique.