FAO.org

Accueil > Partenaires > Partenariat pour l’évaluation et la performance environnementales de l’élevage (LEAP) > Activités > LEAP+

Activities

LEAP+

Le programme de travail 2016-2018 du partenariat LEAP, intitulé LEAP+, vise d’une part à améliorer les lignes directrices du programme LEAP1 en réalisant des essais sur le terrain, et d’autre part à en élargir le champ d’application en élaborant des lignes directrices supplémentaires sur les points énoncés ci après.

eco integrated change bio soil water nutrient road

Les essais sur le terrain

Les lignes directrices du partenariat LEAP, issues des discussions techniques qui se sont déroulées tout au long des trois premières années du programme, varient dans leur portée et dans leur degré de détail. Il s'agit donc de s’assurer que les recommandations du partenariat LEAP sont claires et applicables.

Les essais sur le terrain ont pour objectif de faire remonter des informations pour améliorer les documents techniques, et d’apporter des indications qui permettront d’adopter et d’appliquer les lignes directrices LEAP à différents niveaux.

Video: Application of LEAP guidelines in support of the Uruguay family farming improvement project (by Gonzalo Becona)

La modélisation des flux de nutriments et l’évaluation de l’eutrophisation et de l’acidification

L’analyse du cycle de vie (ACV) dans le secteur de l’élevage se heurte à des problèmes de méthode non encore résolus concernant la modélisation des flux de nutriments le long du cycle de vie des plantes fourragères et des produits de l’élevage. Plusieurs types de modélisation des flux de nutriments et différentes méthodes d’évaluation d’impact existent, mais aucun consensus ne se dégage dans le cadre de l’analyse ACV. Les approches proposées jusqu’à présent négligent certains aspects qui sont indispensables à une évaluation pertinente et précise en ce qui concerne les produits de l’élevage. Ce groupe consultatif technique a pour objectif d’élargir les lignes directrices du partenariat LEAP, afin d’y inclure des méthodes détaillées de modélisation des flux de nutriments et de recommander des méthodes d’évaluation d’impact en matière d’eutrophisation et d’acidification.

Nouvelles connexes


L’empreinte hydrique

L’eau est un intrant essentiel de la filière élevage et de la chaîne de production d’aliments pour animaux. Afin d’assurer la sécurité alimentaire et la viabilité des filières élevage et donc le bien-être des générations futures, il est indispensable de mettre en place une gestion efficace des ressources en eau. L’objectif de ce groupe consultatif technique est d’élaborer des lignes directrices sur l’empreinte hydrique de la filière élevage. Il s'agira de mettre en place des solutions de gestion de l’eau qui s’appuient sur l’identification des points névralgiques où se concentre l’utilisation de cette ressource dans la filière. Le groupe proposera des indicateurs d’empreinte hydrique et donnera des avis sur la façon de rendre compte de la consommation d’eau et de la pollution de l’eau dans la filière.

Nouvelles connexes

L’évolution des stocks de carbone dans le sol des pâturages et des parcours

 La fixation du carbone se traduit par une augmentation des stocks de carbone organique dans le sol, que l’on peut mesurer au niveau de l’exploitation agricole ou estimer, de diverses manières, à partir du solde des flux de carbone. Du fait de l’absence de consensus sur les méthodes et sur les données à prendre en compte pour mesurer l’évolution des stocks de carbone dans le sol, il est difficile de se faire une idée exacte du potentiel de fixation. Ce groupe consultatif technique s’attachera à trouver un consensus sur la manière de rendre compte de l’évolution des stocks de carbone dans le cadre de la filière élevage et dressera un tableau plus complet des sources et des puits de GES dans le cadre des lignes directrices LEAP actuelles.

Nouvelles connexes

  • Call for technical cooperation
  • 1st face-to-face meeting of the Soil Carbon Stock Changes Technical Advisory Group - 15-17 March 2017
  • 2nd face-to-face meeting the Soil Carbon Stock Changes Technical Advisory Group - 07-10 August 2017


Les indicateurs de biodiversité

 L’élevage a un impact important sur la biodiversité, car il est grand consommateur de ressources naturelles et contribue pour beaucoup aux pressions environnementales. La biodiversité est de plus en plus présente dans les évaluations environnementales mais les méthodes actuellement élaborées ne permettent pas d’aborder certaines particularités importantes du rapport entre élevage et biodiversité, notamment la conjugaison d’effets positifs et d’effets négatifs, la diversité des mécanismes d’impact et la part importante des impacts hors exploitation. L’objectif consistera donc à étendre la portée des documents du partenariat LEAP relatifs à l’environnement en y intégrant des lignes directrices quantitatives détaillées sur l’évaluation de la biodiversité, sous la forme d’indicateurs clés de la biodiversité.

Nouvelles connexes


Des approches axées sur le changement

Dans le cadre de l’appui à l’élaboration de politiques et de stratégies, les évaluations environnementales axées sur le changement ont de plus en plus de succès, car elles permettent de mesurer les avantages des changements qui interviennent dans les systèmes de production et la charge qu'ils induisent. L’analyse ACV offre des pistes techniques pour la modélisation et pour l’évaluation des scénarios mais celles-ci soit ne sont pas assez claires pour être appliquées, soit ne reflètent pas les nouvelles approches actuellement proposées.

Ce travail apportera des précisions sur les procédures qui permettent de valider l’efficacité des mesures proposées pour améliorer la situation environnementale, notamment les mesures d’atténuation des émissions de GES.

Les indicateurs d’écotoxicité

Du fait de l’utilisation de produits chimiques dans la production animale et dans la production d’aliments pour le bétail, l’écotoxicité est l’une des catégories d’impact de l’analyse ACV appliquée à l’élevage. Des progrès importants ont été réalisés sur la distinction à faire entre l’inventaire des émissions de substances chimiques et l’évaluation d’impact. Toutefois, sur le terrain, il est souvent compliqué d’appliquer correctement le modèle et les parties prenantes remettent en question la fiabilité des évaluations d’écotoxicité.

L’objectif de ce groupe consultatif technique est d’inclure l’écotoxicité dans les lignes directrices du partenariat LEAP de manière à ce qu’on puisse évaluer et contrôler l’impact environnemental de l’utilisation des produits chimiques dans la filière élevage.

Les évaluations intégrées de la durabilité

En raison du large éventail de pressions exercées et de parties prenantes concernées, l’amélioration de la durabilité de la filière élevage et des chaînes d'approvisionnement en aliments pour le bétail représente un défi. Il est essentiel d’aborder de façon exhaustive tous les aspects de la durabilité si l’on veut s’assurer que les améliorations qui portent sur un aspect ne se fassent pas au détriment d’un autre. Il est tout aussi important d’adopter une approche ACV car celle-ci permet d’éviter que les charges ne soient simplement déplacées d’un point de la filière à un autre.

L’objectif de ce groupe consultatif technique est d’élaborer une boîte à outils intégrée pour évaluer la durabilité. On y trouvera des outils de mesure de la performance des produits de l’élevage par rapport à des points de référence et des outils permettant de déterminer les avantages et les inconvénients des approches conventionnelles de la prise de décisions.