FAO.org

Accueil > Partenaires > Nouvelles

Graziano Da Silva rencontre le Directeur Général d'Unilever

24/02/2014 - 

Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva et le Directeur Général d’Unilever Paul Polman ont discuté de l’importance du soutien  aux petits agriculteurs lors de la reunion au siege de la FAO, aujourd’hui.

"Cette réunion a été l'occasion de discuter des problèmes mondiaux à résoudre;la sécurité alimentaire étant évidemment très élevée à l'ordre du jour", a dit le Directeur d’Uniliver. "Le fait que  près d'un milliard de personnes se couchant affamés chaque jour est inacceptable.Ceci fait de la FAO un partenaire stratégique pour le secteur privé ".

Actuellement la multinationale néerlando-britannique travaille directement avec plus de 1.3 millions de petits agriculteurs dans le monde. ‘’Les situations auxquelles vous devez vous mobiliser à résoudre, considérant que de plusieurs personnes sont unique et différentes partant de la Tanzanie au Vietnam ou au Mexique, alors la configuration commence toujours au niveau des pays’’ dit Polman. C'est à ce moment que la FAO nous aide à nouveau à faire une différence lorsque cela  est le plus nécessaire. Nous avons besoin de travailler en partenariat" a-t-il ajouté, se référant à des collaborations de la société avec d'autres institutions basées à Rome. "Les questions qui se posent au monde sont tout simplement trop pour nous en occuper seuls", a-t-il dit.

Graziano da Silva et le Directeur Général ont également discuté sur le défis de Défi Faim Zéro  comme la FAO de cadre principal pour éliminer la faim. Le chef de la FAO a encouragé Unilever de travailler avec la FAO pour les activités de mise à niveau et de faire de la vision de la fin de la faim dans la réalité par un béton plan opérationnel.

Graziano da Silva et Polman ont discuté de la prochaine deuxième Conférence internationale sur la nutrition (ICN2), co-organisée par la FAO et l'Organisation mondiale de la santé, qui aura lieu en Novembre 2014. Le Directeur Général d'Unilever a salué le travail de la FAO dans le domaine de la nutrition ainsi que ses efforts dans l’organisation de cette réunion.

La FAO et Unilever étudient un accord de partenariat global visant à unir les forces dans la lutte contre la faim avec un accent particulier sur l'appui aux petits agriculteurs.

Le Directeur Général de la FAO et le Directeur Général d’Uniliver ont  partagé leurs points de vue sur les partenariats public-privé et ont examiné les possibilités de collaboration dans plusieurs domaines : déchets alimentaires, la déforestation et gestion durable des forêts, et de la nutrition pour la sécurité alimentaire.

La FAO et Unilever sont également en train d'explorer le développement d'une méthodologie commune en Afrique et en Asie afin de mesurer l'amélioration des moyens de subsistence des petits agriculteurs, liée la chaîne de valeur d’Uniliver, ainsi les deux organisations pourraient collaborer sur l’évaluation d’Uniliver concernant  perte de la nourriture; des chaines d’approvisionement d’huile de palme en Malaisie.

Les autres initiatives potentielles incluent le partage de données sur l'utilisation de l’eau pour les cultures et les plans conjoints visant à réduire l'utilisation de l'eau fondée sur les meilleures pratiques de la FAO. 

Les collaborations fructueuses existant entre la FAO et Uniliver  comprennent des dons afin d'améliorer la sécurité alimentaire des ménages et de l'état nutritionnel dans le sud du Bangladesh ainsi qu’un projet dans le même pays qui lie lait des ecoles au development des petites laiteries. 

Le Mécanisme du Secteur Privé

La réforme du Comité de la Sécurité Alimentaire Mondiale permet la participation du secteur privé à travers  le mécanisme du secteur privé, qui comprend plus de 200 entreprises du secteur privé.

Graziano da Silva a informé Polman que le secteur privé a considérablement participé au procesus  de consultation des investissemts agricoles responsible (RAI) proposant des priorités sur la politique, des mesures d'incitation, et les meilleures pratiques pour un investissement  agricole responsible a demandé à Uniliver d’ adhérer aux directives volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers des terres, des forêts et des pêches.