FAO.org

Accueil > Partenaires > Relations et mobilisation des ressources > Investir pour obtenir des résultats > details
Relations et mobilisation des ressources

Vers des directives de bioéconomie durable

La bioéconomie comprend les secteurs de l’économie qui utilisent des ressources biologiques renouvelables (plantes, animaux, micro-organismes, etc.) pour remplacer les combustibles fossiles et produire de la nourriture, des aliments pour animaux et d’autres produits biologiques. Sa nature transversale offre une occasion unique d’aborder de manière exhaustive les défis sociétaux interconnectés tels que la sécurité alimentaire, la pénurie de ressources naturelles, la dépendance aux ressources fossiles et le changement climatique, tout en assurant un développement économique durable. Étant donné que la bioéconomie joue un rôle de plus en plus important dans de nombreux pays et régions, il est essentiel d’établir des lignes directrices qui lui permettront d’être développées de manière durable.

Objectifs

La bioéconomie comprend les secteurs de l’économie qui utilisent des ressources biologiques renouvelables (plantes, animaux, micro-organismes, etc.) pour remplacer les combustibles fossiles et produire de la nourriture, des aliments pour animaux et d’autres produits biologiques. Sa nature transversale offre une occasion unique d’aborder de manière exhaustive les défis sociétaux interconnectés tels que la sécurité alimentaire, la pénurie de ressources naturelles, la dépendance aux ressources fossiles et le changement climatique, tout en assurant un développement économique durable. Étant donné que la bioéconomie joue un rôle de plus en plus important dans de nombreux pays et régions, il est essentiel d’établir des lignes directrices qui lui permettront d’être développées de manière durable.

Impact

Le projet soutient le découplage de la croissance et du développement par l’utilisation des combustibles fossiles, réduisant du même coup les émissions de gaz à effet de serre tout en améliorant la sécurité alimentaire et le développement agricole. En outre, la transformation locale de la biomasse peut générer des emplois et de la valeur ajoutée dans les zones rurales. Enfin, les synergies créées entre les programmes d’emploi rural innovants, les réponses sexospécifiques aux changements climatiques et les stratégies de croissance verte contribuent sensiblement au développement durable et équitable.

Activités

Un programme échelonné en deux étapes, «Une bioéconomie au service des personnes, de la sécurité alimentaire et des changements climatiques», a été créé pour aider les pays membres à mettre au point de manière systématique et ciblée une bioéconomie durable. Ce projet est la deuxième phase qui repose sur une évaluation des résultats couronnés de succès de la phase I, mise en oeuvre en 2015-16. Il couvre les activités de sensibilisation à travers une série de consultations et de dialogues impliquant des membres de tous les groupes d’acteurs concernés. Les résultats du projet comprennent:

  • un rapport sur les leçons tirées d’une sélection de bons exemples de bioéconomie;
  • une compilation de bonnes pratiques convenues de bioéconomie;
  • un rapport sur les politiques qui favorisent la mise en oeuvre de bonnes pratiques de bioéconomie;
  • une «Boîte à outils» sur le développement durable de la bioéconomie;
  • des indicateurs convenus pour surveiller et évaluer les impacts et les performances de la bioéconomie;
  • la validation des lignes directrices en matière de bioéconomie durable par le biais de réunions de parties prenantes régionales et spécifiques.
Code du projet FAO: GCP/GLO/724/GER
Contacts: Martin Frick (Directeur –Division du climat et de l’environnement)